Une tribune pour les luttes

Répression de la manifestation du 28 avril 2016 contre la Loi Travail et son monde : Bilan provisoire et appel à la solidarité

La Legal Team issue des Assemblées de Lutte

Article mis en ligne le samedi 30 avril 2016

Nous dénombrons aujourd’hui, après recoupement des informations à notre disposition, au samedi 30 avril à 17h : 57 interpellations (majeur-e-s et mineur-e-s) ayant donné lieu à des contrôles d’identité et des gardes à vue. La plupart de ces personnes sont depuis sorties, certaines ayant signé des reconnaissances de culpabilité, d’autres avec des convocations pour de futurs procès (pour envahissement des voies ferroviaires en majorité, le premier ayant lieu dès la fin mai... à suivre.)

À l’heure actuelle nous sommes certain-e-s qu’une seule personne a été écrouée et se trouve détenue à la Maison d’Arrêt des Baumettes [Ce sont deux personnes qui passeront le week end aux Baumettes (ajout du 30 avril au soir], en l’attente d’une comparution devant le juge lundi 2 mai dans l’après-midi, où ce dernier décidera à nouveau de son maintien en détention ou sa remise en liberté. Les 10/11 autres personnes présentées ce jour au juge des Libertés et de la Détention auraient été libérées, ce qui ne garantit en aucun cas l’abandon d’éventuelles poursuites à leur encontre. À ce sujet, nous appellons ces personnes ou leurs proches à se mettre en lien avec la Legal Team au 07 52 34 01 46, ou par mail à sorganisercontrelarepression chez riseup.net afin que nous puissions recouper les informations, et leur apporter un soutien collectif s’ils/elles le souhaitent et/ou si nécessaire.

Nous tenons à préciser que la source des certaines des informations concernant ce samedi après-midi est judiciaire, nous n’avons pas pu constater par nous-mêmes la remise en liberté effective des ces personnes.

Nous déplorons également au moins une quarantaine de blessé-e-s parmi les manifestant-e-s, dont plusieurs ayant dû être hospitalisé-e-s (mutilations, fractures, brûlures, déplacements des vertèbres, hématomes... liste non exhaustive).

SOLIDARITÉ AVEC TOUTES LES INCULPÉ-E-S, BLESSÉ-E-S, MUTILÉ-E-S....

Face à une répression qui vise à faire taire le mouvement social en cours et à une couverture médiatique mensongère relayant dans la plupart des cas les discours officiels du pouvoir et de sa police :

- nous recommandons à chacun-e, sans sombrer dans la paranoïa, de rester vigilant-e dans les prochains jours, en rappelant qu’une enquête de flagrance peut s’étendre jusqu’à huit jours dans le droit français, et qu’elle permet à la police de rechercher et appréhender dans ce délai toute personne suspectée comme si elle venait de commettre le délit. Le visionnage a posteriori des bandes de vidéo-surveillance peut dès lors permettre de rechercher des individu-e-s, notamment lors des prochains rassemblements, manifestations ou actions...

- nous demandons à toutes celles et tous ceux qui le peuvent de contribuer financièrement ou par les moyens qui sont à sa portée (organisation d’événements de soutien, collecte auprès de ses proches...) à la constitution d’une caisse de solidarité, qui permettra de payer frais de justice, amendes, cantine des personnes éventuellement emprisonnées, pour ne laisser personne seul-e face à la police et à la justice ;

- enfin, nous appelons surtout toute personne, collectif, ou organisation syndicale, à venir manifester sa solidarité avec les personnes inculpé-e-s, dont au moins l’une d’entre elles comparaîtra :

LUNDI 2 MAI À PARTIR DE 14H
DEVANT L’ENTRÉE DU Tribunal de Grande Instance DE MARSEILLE

(rue Emile Pollak, Marseille 6°, Métro Estrangin-Préfecture)

La Legal Team issue des Assemblées de Lutte

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Marseille c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 270

Violences policières c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 120