Une tribune pour les luttes

Lundimatin #68 | Juillet

Article mis en ligne le mardi 12 juillet 2016

Pilot
https://lundi.am/La-presidentielle-n-aura-pas-lieu-Episode-1
Le premier épisode de notre grand feuilleton feuilleton estival

1er septembre 2016.
Après un été chaud et convulsif, les troupes de la social-démocratie finissante se mettent en ordre de marche pour la rentrée des classes. Les syndicats combatifs, eux, préparent la rentrée de la lutte des classes, et appellent à une manifestation monstre le 2 septembre. Les lycées vibrent encore de la colère du printemps dernier. On s’agite plus que jamais dans les ministères. Les rayons jardinage des magasins de bricolages sont déjà vides de masques à gaz. L’année 2017 sera une guerre, et l’on voit déjà venir la première bataille.
Mais les jeunes contestataires ne sont pas les seules à préparer leur offensive ...

Horaires d’été
https://lundi.am/Horaires-d-ete

Chers lecteurs,
Bien qu’il pleuve, que l’équipe de France de football soit qualifiée pour les demi-finales et que le Parti Socialiste ait lâchement annulé son université d’été, lundimatin adopte un rythme estival pour les mois de juillet et août. Il n’est pas impossible qu’une partie de notre rédaction s’abandonne à cette activité proprement terrifiante que sont les vacances à la plage ; ou bien qu’une autre, inlassable, oeuvre à quelques ambitieux projets pour la rentrée. Quoi qu’il en soit, jusqu’à (...)

Tarnac - Défait, le parquet se pourvoit en cassation
https://lundi.am/Tarnac-Defait-le-parquet-se-pourvoit-en-cassation

Les 28 et 29 juin dernier, l’affaire dite « de Tarnac » a connu d’énièmes rebondissements. Patate chaude pour certains, balle rebondissante pour d’autres, voilà presque 8 ans que cette célèbre affaire occupe les chroniques judiciaires et ponctue l’actualité politique.
Afin de comprendre ces deux derniers épisodes, il faut revenir au moins un an en arrière.
Août 2015, après 7 ans d’enquête, la juge d’instruction du pôle antiterroriste Jeanne Duye, crée la surprise. Les 10 personnes poursuivies depuis de (...)

Université d’été du PS : la destitution est en marche
https://lundi.am/Universite-d-ete-du-PS-la-destitution-est-en-marche

L’élection présidentielle aura-t-elle lieu ?

L’annulation, annoncée hier en catimini par Jean-Christophe Cambadélis, de l’université d’été du PS a pris tout le monde de court. À commencer par les partisans de la Belle Alliance Populaire qui, réunis samedi, s’étaient donnés rendez-vous pour la fin août à Nantes.

[MàJ : Expulsion ce jeudi] Bure, deux semaines d’occupation : ils expulsent ? On réoccupe !
https://lundi.am/Bure-deux-semaines-d-occupation-ils-expulsent-On-reoccupe

Contre l’enfouissement de déchets nucléaires, l’occupation du bois de Mandres continue...
Mise à Jour : Depuis jeudi matin à 6h, la police est en train d’expulser l’occupation du bois. Pour suivre la situation, http://vmc.camp/fil-info/
Un communiqué vient d’être diffusé afin d’appeler au soutien.
Voilà maintenant près de deux semaines que nous occupons le Bois Lejuc, la forêt communale de Mandres-en-Barrois. Nous l’occupons depuis le 19 juin, où un pique nique familial à l’orée du bois s’est transformé (...)

Vandalisme, épigraphie
https://lundi.am/Vandalisme-epigraphie

Les meilleurs graffitis du mouvement contre la Loi Travail.

C’est sur l’espace d’un mur - vertical, solide, public, universellement visible - que le Pouvoir a commencé à brandir sa Parole et son Droit ; la loi a commencé à se publier sur les murs. C’est sur ce même espace que, pendant des siècles, on a enregistré les mesures, les pric, les règlements commerciaux.
C’est sur les murs que le temps, solaire et astronomique, est devenu mesurable, et c’est encore sur les murs que, depuis toujours, se sont conservés la mémoire du temps vécu, les noms des morts, leurs derniers mots. La même « chose » qui assurait à la ville (antique ou moderne) sa forme et sa réalité, a toujours été utilisée pour enregistrer son histoire, pour glorifier ses héros, pour célébrer le rosaire des noms du pouvoir et représenter la guirlande des empereurs, des gouverneurs, des rois et des dieux.
Mais la pierre des murs ne fut pas dépositaire des seules écritures et images officielles, grandiloquentes et pleines d’autorité : elle n’a cessé de recevoir les humeurs des peuples, les opinions des individus, les graffitis de protestation, d’acclamation, de rébellion, puis les chants et les louanges.
Si parmi toutes les choses le mur est la « chose politique » par excellence, c’est parce qu’il nous apprend que la ville n’est pas seulement un espace de vie commune mais aussi et surtout un espace de projection imaginaire partagé, [...] comme un immense organe de pierre, capable de multiplier l’expérience à l’infini, de transformer la ville en un kaléidoscope d’images, de sensations, de signes, mais aussi de tenir le registre de tout ce qui se pense et de tout ce qui se dit ; il amplifie nos sens, il en constitue une sorte d’extension prosthétique. [...] C’est pourquoi les inscriptions murales de toutes les époques offrent une forme de tatouage spirituel, le premier signe à travers lequel une époque inscrit sa présence et la réfléchit.

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Analyse/réflexions c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 2025