Une tribune pour les luttes

Lettre ouverte à la Soleam et à la Mairie de Marseille.

Assemblée de La Plaine

Article mis en ligne le vendredi 14 octobre 2016

Le 14 juin 2016, quatre équipes de paysagistes-architectes ont déposé leurs projets de rénovation de La Plaine auprès de la Soleam.
Le 9 septembre, le jury de la Soleam s’est réuni pour élire le lauréat de ce concours.
Cependant, alors que M. Chenoz s’était engagé, durant la concertation de novembre 2015, "à tenir la population informée durant toutes les phases du projet", c’est le silence le plus complet qui fait office de communication.

Le 30 septembre dernier, le site d’infos Marsactu a révélé l’identité des gagnants. Il s’agirait de l’équipe Jean-Louis Knidel / Paola Vigano.

Nous demandons aux élus et à la Soleam de respecter leur engagement de transparence. Le projet doit être rendu public sans attendre, afin que les habitants, les commerçants et les habitués puissent évaluer les changements qui menacent la vie populaire du quartier.

Pourquoi autant d’opacité ? Craindriez vous les conséquences de vos propres décisions ?

Signataires : L’assemblée de La Plaine, l’association des commerçants "La Plaine 156"

P.S. Pourriez-vous, par la même occasion, demander à M. Franceschetti, qui est délégué à l’éclairage, de bien vouloir rallumet l’ensemble des lampadaires de La Plaine, qu’il tient soigneusement éteints depuis des mois ?

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

3 Messages

  • Le 24 octobre 2016 à 15:43, par Thomas

    Chère assemblée de la Plaine,

    il est temps de vous réveiller et de prendre conscience que les riverains de la place Jean Jaurès n’en peuvent plus des nuisances en tout genre dont ils sont victimes au quotidien. On pourrait néanmoins citer : la pollution des voitures garées n’importe comment, la pollution des forains qui ne prennent pas la peine de ramasser leurs déchets (au passage générant un nettoyage de plusieurs heures l’après midi des marchés), les personnes saoules qui hurlent la nuit ou mettent de la musique depuis leurs voitures, les bouteilles de bières lâchement abandonnées sur le sol (qu’est ce qu’elles ont fait pour ne pas mériter une mise en poubelle ?), etc..

    Certes la SOLEAM prend du temps pour choisir mais pourquoi lui faire un procès d’intention ? Les choses vont dans le bon sens, celui d’une place plus familiale et moins pollués. Alors je sais vous allez sortir le panneau "non à la gentrification" et aux "cabanes à touristes" mais franchement personne n’a jamais dit que cela allait dans ce sens. Et avant que la Plaine soit embourgeoisée il aura coulé de l’eau sous le pont de l’Huveaune. Dans les rassemblement on se rend compte que peu habitent autour de la place, peu ont un discours réaliste. C’est dommage, nous habitants de la place ne donnons pas un blanc sein à la SOLEAM nous voulons que de la tranquiliter et faire de cette jolie place un endroit ou il n’est pas dangereux de laisser ses enfants courirs et ou..l’on peut dormir la nuit.

    A bon entendeur

    Vive la Plaine !!

    Répondre à ce message

    • Le 26 octobre 2016 à 12:22, par

      Aïe, malheureusement Thomas les procès d’intention à l’adresse de la Soleam sont bien fondés. L’assemblée de la Plaine a raison d’entretenir la pression sur cette institution.

      Petit rappel, la Soleam avant d’engager la concertation sur le quartier a commandé une pré-étude à un cabinet de paysagistes-architectes lyonnais pour laquelle des orientations ont été arrêtées (les fameux "invariants"). Ces documents sont demeurés confidentiels mais ont finalement fuité et sont disponibles sur le site de la marseillaise par exemple.
      Ce n’est qu’ensuite qu’une concertation de la population a eu lieu. Concertation qui n’a pas permis de remettre en cause ces orientations malgré la participation massive d’habitants, habitués et commerçants hostiles à ce projet de la mairie. Le cahier des charges confié aux équipes de paysagistes-architectes confirme ces orientations :
      - suppression d’une partie des forains (entre un quart et un tiers d’entre eux)
      - refus de tout aménagement de la place pour les adolescents
      - muséification de la place (éclairage des façades) visant l’attractivité pour le tourisme conformément au projet de grand centre ville... l’objectif étant d’étendre le périmètre de circulation des touristes.
      - privatisation de l’espace par l’implantation de terrasses permanentes.
      - valorisation (au sens économique du terme) du quartier.
      Voici des points objectifs (on est loin d’un ressenti subjectif d’intentions de la Soleam) sur lesquels il est important de s’exprimer.

      L’évolution voulue par la mairie n’est pas celle d’une place plus familiale et plus apaisée... c’est celle d’une place asceptisée, plus marchande et plus excluante. Une place sans jeux de ballon ou le lustre prime sur la vie. Tu sembles faire l’impasse sur tout ça... ce serait bien de s’emparer de ces sujets... plutôt que de laisser faire, non ?

      Concernant les nuisances vécues sur le quartier, c’est important d’en parler. Une politique de la ville pour ses habitants et ses usagers doit prendre la mesure de l’activité générée sur la place et de ses besoins spécifiques : plus de possibilités de récupération des déchets, implantation de toilettes publiques...

      La question de la voiture est certainement à penser... mais passer de 400 emplacements de parking à seulement une soixantaine de très courte durée sans solutions alternatives dans le quartier est questionnant.

      Nous sommes nombreux à défendre un espace partagé, non-excluant, ouvert aux initiatives. Contrairement à ce que tu laisses entendre, à l’assemblée de la Plaine se retrouvent beaucoup de riverains de tous âges...

      N’as tu pas envie de prendre part à la vie du quartier ? Le WE passé un tournoi de foot a été organisé, le dimanche c’était une journée "soigne ta plaine" avec une envie d’agir sur la collecte des déchets, du verre... c’est un cadre plutôt dynamisant pour agir sur ces questions...

      À relire ton post, on a l’impression d’une personne aigrie qui se sent assiégée chez elle... peut-être serait-il salutaire d’aller à la rencontre des autres sans médiation policière ?

      Au plaisir de se croiser sur la plaine ;-)

      Répondre à ce message

      • Le 31 octobre 2016 à 10:26, par Thomas

        bonjour !

        Merci pour ce message consensuel mais qui à mon sens fait l’impasse sur un état d’esprit au sein de l’assemblée qui n’est heureusement pas le tiens sur beaucoup d’aspects. Personne ne fait confiance à la SOLEAM mais je trouve vraiment dommage de refuser le changement et de prôner un status quo de la place alors qu’il y a urgence à agir. Cette place est devenue un vrai dépotoir, et les nuisances sonores sont insupportables pour les riverains. Les riverains devraient s’organiser pour faire respecter leur droit à une vie paisible puisque la municipalité ne semble pas s’en soucier.

        La SOLEAM va devoir se découvrir dans quelques temps, elle a déjà notifié aux perdants son choix, il avait je crois 11 jours pour leur recours. Reste à voir ce que l’architecte retenue fera. Ses projets ont l’air "humains", espérons que cela plaira au plus grand nombre.

        Restons attentifs

        ps : je suis venu au tournois de foot, c’était très sympa.

        Répondre à ce message

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Marseille c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 230

Quartiers/banlieues c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45