Une tribune pour les luttes

Le Conseil Fédéral de SUD Education juge que la grève du 4 octobre ne saurait rester sans suite.

Article mis en ligne le jeudi 20 octobre 2005

Paris, le 13 octobre 2005

Le Conseil Fédéral de SUD Education, réuni ce jour, juge que la grève du 4 octobre ne saurait rester sans suite.

Le nombre de grévistes a été important et les manifestations massives.

Les Confédérations n’envisagent aucune grève interprofessionnelle pour donner un coup d’arrêt à l’offensive patronale et gouvernementale.

Pourtant, dans le même temps, les luttes menées à Marseille constituent un point de résistance.

La Fédération des Syndicats SUD Education s’associe à la manifestation nationale du 19 novembre à Paris à l’appel des Collectifs pour la Défense des Services Publics.

La mobilisation la plus large à cette occasion représente un enjeu important.

Compte tenu de la situation générale, la tenue d’une manifestation à Marseille le même jour, avec le même objectif, serait de nature à dynamiser la mobilisation. Elle aurait un impact symbolique certain.

La Fédération des Syndicats SUD Education demande à Solidaires de reprendre à son compte cette proposition et de la soumettre aux Collectifs organisateurs de la manifestation du 19 novembre.

La Fédération des Syndicats SUD Education, elle-même, en fait part aux Collectifs organisateurs de la manifestation du 19 novembre.

La Fédération des Syndicats SUD Education demande à Solidaires de faire connaître cette proposition aux Solidaires locaux.

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4525

Sud Éducation c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 80