Une tribune pour les luttes

Lundimatin #92 | 6 février

Article mis en ligne le mercredi 8 février 2017

Devenir révolutionnaire en regardant Westworld - Première partie [Quand j’entends le mot culture]

« Ces violentes joies ont de violentes fins »

En 1973, Michael Crichton réalise Westworld, western de science-fiction, fatalement devenu film-culte, faute de savoir quoi en faire. Le pitch est séduisant : Westworld est un parc d’attraction du turfu, réplique grandeur nature d’un Far-West Technicolor. De riches visiteurs, humains autant que faire se peut, paient pour venir voir des androïdes aux traits parfaitement humains vivre comme en 1850, en croyant être en 1850. Un dysfonctionnement du programme amène certains androïdes, dont l’antihéros joué par Yul Brynner, à se retourner contre les visiteurs. Le film devient alors une sorte de traque à suspens où d’inquiétantes créatures terrorisent les hommes. Une sorte de Jurassic Park.
Lire en ligne

L’époque opaque et ses ingouvernables – Réflexions après un dimanche à Montreuil
Par Serge Quadruppani

Serge Quadruppani s’est rendu aux rencontres Génération Ingouvernable qui se tenaient le dernier week-end de janvier. Il nous livre ici ses impressions.
Lire en ligne

La mascarade est terminée et on piétine les masques
Entretien avec Nicolas Klotz et Elisabeth Perceval

L’élection présidentielle de 2017 s’annonçant particulièrement pathétique, nous tenterons tout au long de ces prochaines semaines de donner la parole à ceux qui situent le politique sur un tout autre plan.
Après avoir déjà donné la parole à Jean Luc Nancy, et à Nathalie Quintane, c’est le réalisateurs Nicolas Klotz et la scénariste Elisabeth Pervecal que nous avons choisis d’interviewer.
Durant cet entretien, nous sommes revenus sur leur film Low life, fresque mélancolique et poétique, mettant en scène une jeunesse désoeuvré, dérivant entre histoires d’amour et désirs de révolte. Et puis nous avons aussi parlé de leur prochain film, qui fut tourné à Calais, au plus près du quotidien des habitants de cette ville, et le plus loin possible des clichés sur celle-ci.
Lire en ligne

L’heure ou jamais

C’est l’heure ou jamais d’intervenir. C’est l’heure ou jamais plus l’on n’interviendra. Entre ces deux bords, tantôt l’imminence d’une décision, d’un acte à ne pas rater, ne pas différer, tantôt l’évidence manifeste du trop tard, de la mort de l’espérance au présent, se joue (de nous peut-être) la dimension actuelle du temps de la politique.
A l’heure ou jamais d’intervenir, toute une sédimentation d’actes et de conditions antérieurs, toute une densité de mémoire vivante et de souffrance, font sentir à travers (…)
Lire en ligne

C’est l’heure ou jamais d’intervenir. C’est l’heure ou jamais plus l’on n’interviendra. Entre ces deux bords, tantôt l’imminence d’une décision, d’un acte à ne pas rater, ne pas différer, tantôt l’évidence manifeste du trop tard, de la mort de l’espérance au présent, se joue (de nous peut-être) la dimension actuelle du temps de la politique.

Rejoindre le Rojava - Épisode 4

À 21 ans, ce jeune révolutionnaire français a décidé de rejoindre le Rojava où s’affrontent les kurdes des Unités Populaires du Peuple (YPG) et Daesh. Nous publions cette semaine le quatrième épisode de son récit.
Académie militaire des YPG pour volontaires étrangers, Rojava, le 5 Février 2017
Nous voilà à la croisée des chemins. Notre formation s’est officiellement terminée hier soir, et d’ici un à deux jours nous quitterons l’académie pour rejoindre notre unité d’affectation, et éventuellement, le front de (...)

À 21 ans, ce jeune révolutionnaire français a décidé de rejoindre le Rojava où s’affrontent les kurdes des Unités Populaires du Peuple (YPG) et Daesh. Nous publions cette semaine le quatrième épisode de son récit.
Lire en ligne

https://lundi.am/lundimatin-cette-semaine-161

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Analyse/réflexions c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1980