Une tribune pour les luttes

Communiqué suite à la marche et manifestation du 11 février 2017 à Marseille

En marche à travers l’Europe pour la libération d’Ocalan, de toutes et tous les prisonniers politiques en Turquie et pour la liberté du peuple kurde

Article mis en ligne le mercredi 22 février 2017

En marche à travers l’Europe pour la libération d’Ocalan, de toutes et tous les prisonniers politiques en Turquie et pour la liberté du peuple kurde.

Le 11 février 2017 avait lieu la grande manifestation qui réunit chaque année à Strasbourg des membres de la communauté kurde de toute l’Europe, ainsi que leurs soutiens.
Cette année c’est près de 20 000 personnes qui ont marché dans la ville alsacienne, en passant devant le parlement européen. Depuis 4 ans, une veille permanente est tenue devant le Comité anti-torture du Conseil de l’Europe qui se trouve également à Strasbourg [1].

Cette année plusieurs marches ont eu lieu en Europe.

Une marche appelée « La Longue Marche » est partie début février du Luxembourg pour converger vers Strasbourg. Elle a rassemblé 19 nationalités différentes, des femmes, des jeunes, des hommes, soit environ 70 internationaux, ainsi que 15 organisations kurdes de la diaspora européenne [2].

En parallèle de cette marche, des Kurdes de Marseille et du Sud de la France sont partis pour une marche de 3 jours, de Martigues à Marseille les 9, 10 et 11 février. Elle a réuni entre 150 et 200 personnes. En chemin, le collectif Marseille Solidarité Kurdistan s’est mobilisé pour rejoindre la marche en solidarité avec la lutte kurde.

« Liberté pour Ocalan ! », « Erdogan assassin, Europe complice ! », « À bas le régime fasciste en Turquie ! » sont quelques slogan scandés par le groupe durant la marche, entre deux slogans en kurde, des prises de paroles et des chants révolutionnaires. De nombreux tracts pour expliquer la marche ont été distribués partout sur le chemin.

Pendant les pauses, on nous demande pourquoi nous soutenons les Kurdes. Pourquoi ? Car nous sommes solidaires de leur lutte, de leurs révolutions et de leur projet politique pour une société qui porte l’égalité homme-femme, l’écologie, la solidarité, les décisions par la base, les coopératives … résumés par Ocalan dans le confédéralisme démocratique. Nous aussi, qui sommes des militant-es politiques, luttons pour une autre société, un autre futur, et la solidarité internationale nous apparaît très importante.

La marche n’est certainement pas passée inaperçue et a marqué les esprits ! L’accueil était très positif tout le long de la manifestation. Pendant les pauses, du thé, des discussions, des danses.
Femmes, jeunes, hommes, tout le monde a marché, même avec des conditions physiques difficiles. Quand on demande on nous répond que « ce n’est rien ça, marcher trois jours et puis après nous serons au chaud chez nous, tranquillement alors que là-bas nos camarades ont des expériences bien plus difficiles et dangereuses ».

Samedi 11 février, dernier jours de marche, une dizaine de kilomètres à parcourir pour rejoindre la Canebière. Première étape : St Antoine – Bougainville et dernière étape, rallier le centre-ville.
À l’arrivée, des milliers de personnes ont accueilli la marche au niveau du kiosque à musique des Réformés, en haut de la Canebière. Nouvelles prises de parole, puis après un moment, tout le monde repart en manifestation pour terminer sur le Vieux-Port [3], près de 5 000 personnes étaient au rendez-vous !

Nous tenons à remercier la communauté kurde de Marseille et toutes les personnes présentes, de nous avoir invité. Merci aussi pour leur accueil, leur bienveillance et leur solidarité tout au long de la marche.

Nous lançons aussi un appel à toutes les personnes pour qui la solidarité internationale est importante, à nous rejoindre, afin d’être de plus en plus nombreuses et nombreux, mobilisé-es aux côtés de la communauté kurde à Marseille.

Ne fermons pas les yeux et agissons contre le régime fasciste en Turquie !

Vive la liberté et faisons vivre la solidarité internationale !

Collectif Marseille Solidarité Kurdistan
Contact : isk.marseille chez gmail.com


Notes :

[1] Communiqué du Conseil Démocratique Kurde en France :

Liberté pour le leader kurde Abdullah Ocalan et pour tous les prisonniers politiques

Arrété en 1999 par la Turquie, Abdullah Ocalan est détenu en isolement total sur l’île-prison d’Imrali depuis plusieurs années. L’État turc empêche tout contact avec le leader kurde, sans aucun fondement légal. Le peuple kurde est très préoccupé par cette situation qui dépasse l’isolement et craint fortement pour la santé, la sécurité et la vie d’Ocalan.

Depuis le 5 avril 2015, le leader du peuple kurde Abdullah Ocalan est soumis à un isolement sévère sur l’île-prison d’Imrali. La première étape de la guerre antikurde engagée par l’État turc a consisté à interrompre toute communication avec Ocalan, alors que celui-ci était son principal interlocuteur à la table des négociations de paix. Depuis près de deux ans, hormis son frère qui était autorisé à lui rendre visite une fois, en septembre dernier, personne n’a pu rencontrer ou parler avec Ocalan, ni sa famille, ni ses avocats, ni la délégation d’Imrali.

Cet isolement poussé est permis par des lois spéciales édictées pour la seule prison d’Imrali. Voilà plus de 5 ans que les visites de la famille d’Ocalan sont interdites. Le peuple kurde ne cesse de protester contre cet isolement total. Une veille permanente est ainsi organisée depuis quatre ans devant le Comité anti-torture du Conseil de l’Europe. 10,3 millions de signatures ont été recueillies dans le monde entier pour la libération d’Abdullah Ocalan. Le Conseil de l’Europe et le Comité anti-torture restent cependant silencieux face à cette grave violation des droits humains.

La résurgence des débats sur la peine de mort en Turquie nous inspire les plus fortes craintes quant à la sécurité d’Abdullah Ocalan, d’autant plus que les médias ont récemment un projet de la coalition AKP (parti islamiste au pouvoir) et MHP (parti d’extrême-droite nationaliste) visant à éliminer le leader kurde. Pour renforcer son pouvoir, Erdogan a fait coalition avec le parti d’extrême-droite turc qui prône depuis toujours la violence et la répression contre le mouvement kurde. La brutalité des opérations militaires, l’occupation et la destruction des villes kurdes par l’armée, l’arrestation des élus et dirigeants politiques et le projet d’élimination visant M. Ocalan sont des suites de cette alliance.

La liberté d’Ocalan rejoint celle du peuple kurde parce qu’il est le principal instigateur et leader du mouvement de libération kurde. Il existe une seule voie de sortie de la crise et du chaos dans lesquels la Turquie s’empêtre actuellement. C’est de mettre en œuvre les solutions politiques et pacifiques préconisées par Ocalan. Nous restons mobilisés jusqu’à ce que le droit de visite qui est un droit fondamental des prisonniers soit rétabli. Partout dans le monde, nous continuerons à manifester pour demander la libération du leader kurde et de tous les prisonniers politiques, notamment les Députés du HDP et les maires kurdes arrêtés au cours des derniers mois en Turquie.

Nous demandons :

- Que la Turquie applique la Convention européenne dont l’exécution a été suspendue,
- Que les droits fondamentaux des prisonniers politiques soient respectés, notamment dans la prison d’Imrali,
- Que le droit de visite de la famille et des avocats soit rétabli.

La libération d’Ocalan et de tous les prisonniers politiques !

Conseil Démocratique Kurde en France : info chez cdkf.fr

[2] Voir l’article sur cette marche attaquée en cours de route par des nationalistes turcs

[3] Appel à la manifestation du samedi 11 février 2017 à Marseille

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4405

Enfermement c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 55

International c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 305

Manif/rassemblements c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1075

Marseille c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 180