Une tribune pour les luttes

mardi 4 avril 2017

MARSEILLE

19 h

8, rue Barbaroux 13001

Pour organiser luttes et solidarités avec les migrant.e.s.

Réunion hebdomadaire

Collectif Soutien Migrants 13 / El Manba

Tous les mardis à 19h, le collectif CSM13 se réunit, dans son local au 8 rue Barbaroux (13001 Marseille) pour organiser luttes et solidarités avec les migrant.e.s. N’hésitez pas à venir participer !

Réunion tous les mardis à 19h au 8, rue Barbaroux 13001 Marseille
Les objectifs du collectif

Ils sont très liés à la réalité de Marseille du point de vue des migrants, puisque c’est leur expérience qui nous permet de positionner notre lutte.

+ Lutter pour la liberté de circulation : Marseille est une ville de transit entre le point de blocage de Vintimille et les destinations Paris/Calais ; plus récemment c’est une ville de repli forcé avec les déplacements forcés depuis Calais vers les CRA et les « lieux de répit ». Pour nous, ça veut dire de nouvelles actions pour contrer la gestion des flux par le gouvernement. Pour permettre aux gens de sortir de ces lieux de tri, revendiquer leur liberté d’installation ou repartir vers le nord quand ils le souhaitent.

+ Lutter pour la liberté d’installation : Marseille pas forcément une destination au départ du voyage migratoire, mais ça le devient souvent par contraintes, une arrestation au CRA, quelqu’un de dubliné… Parfois aussi, des migrants redescendent du nord de la France, de Paris, de Calais, via la chaîne du réseau militant, parce que le passage à Marseille, leur a vraisemblablement semblé positif.

+ Lutter contre la distinction entre le bon réfugié et le mauvais migrant : cette distinction se joue évidemment dans une grande ville administrative comme Marseille, via les arrestations au CRA, les entraves à la demande d’asile, la criminalisation des mineurs, la guerre d’usure administrative de façon générale qui vise à empêcher les migrants de s’installer autrement que de façon précaire ou clandestine.

+ Lutter contre l’invisibilité : comme ailleurs certainement, avec le discours spécifique des autorités que sous prétexte que la frontière à Vintimille est fermée, les passages de migrants n’existeraient pas . Notre lutte n’existerait pas. Surtout que les migrants ne sont pas forcément visibles par les Marseillais car ils sont en transit, pas de grands squats ou camps comme à Paris, et une forte répression sur la route entre Vintimille et Marseille qui renforce la clandestinité. C’est dans cette perspective aussi qu’il nous semble important d’ouvrir un lieu de convergence, d’organisation, un centre de ressources visible tant pour les migrants que pour les personnes solidaires, qui a été incarné par le Manba avant la vague de répression que l’on subit à Marseille.

Activités

Le lieu héberge déjà plusieurs activités hebdomadaires , comme des cours de langue française pour étranger-e-s , cours d’arabe, des café hebdomadaires, des discussions, une bibliothèque.

Pour proposer des ateliers ou activités venez le mardi à 19h au 8, rue Barbaroux, 13001 ou contactez nous par mail.

Blog du collectif
Page FB du collectif

Répondre à cet article