Une tribune pour les luttes

lundimatin #102 | 1er mai

Article mis en ligne le mercredi 3 mai 2017

tout lundimatin c’est ici : https://lundi.am/

1er mai : jour de fête à Paris
Notre compte-rendu de la manifestation
Attablé à la terrasse d’un café, Jacques, retraité de La Poste s’exclame : « Je crois que je n’avais jamais vécu une aussi belle manif’ du 1er mai ». Il est vrai qu’hier à Paris, l’humeur était radieuse. Pourtant, rien ne laissait présager une telle euphorie populaire, Météo France avait annoncé de la pluie pour l’après-midi et l’ambiance maussade d’entre-deux tours dispersait la mobilisation syndicale.

Éthique et pyrotechnique
Contrepoint
Nous avons reçu ce mail d’un ami ce matin qui a été beaucoup choqué des moyens pyrotechniques employés à l’occasion de la manifestation du 1er mai. Nous lui laissons la parole.

Sortir de la nasse électorale
Par Serge Quadruppani
Bref slogan ou long développement, tout énoncé subversif a par nature une visée performative, c’est-à-dire qu’il compte que l’énonciation même concoure à la subversion. « 2017 n’aura pas lieu » : le magnifique slogan paradoxal annonçant la suppression d’un millésime était dans la continuité de la plus belle intuition née de Nuits Debout, cette idée d’un mois de mars qui continuerait jusqu’à… quoi, une nouvelle constitution ou la révolution, c’était ce qu’on était censé débattre. On sait la suite, la paralysie des assemblées générales devenues groupes de paroles de toutes les subjectivités souffrantes, individuelles et collectives. Reste la force de ce geste inaugural.

Election, race et cabale
Par Ivan Segré

Macronomie
Orange ou bleue - La réaction économique prépare sa marche sur Paris
Par Jacques Fradin

Combattre le fascisme [Trouble]
Documentaire nord américain sur la montée de la réaction et les manières de s’y opposer
[Article en cours d’écriture]

Le Jeu du Front National
Depuis quelques jours, la gauche-de-droite enjoint vertement les électeurs de la gauche-de-gauche à se précipiter, tambours battants, sur le chantier de construction citoyenniste du Barrage-Au-Front-National. Voir. Parce qu’en l’état, le programme d’En Marche et ses non-dits dressent de sérieux obstacles sur la route déjà boueuse de ces présidentielles. Et si, tout bonnement, ceux qui devaient principalement se retrousser les manches pour construire ce foutu barrage n’étaient pas ceux qu’on croit ? (...)

À nos ami.es qui s’ignorent
Tu sais moi aussi j’ai peur Tu sais moi non plus je suis pas sûr.e de tout De quoi dire Quoi penser et quoi faire
Tu sais quand on se dit déterminé.es Quand on se dit énervé.es Quand on se dit ingouvernables Quand on se dit qu’il y a quelque part un Nous Et que ce Nous a des tas d’amis On cherche autant à te convaincre toi Qu’à se convaincre nous
Tu sais ce qui m’embête c’est que nous seul.es savons Que nous pleurons sous nos cagoules Que ce sont la colère et l’amour qui portent nos banderoles Que (...)

Lawrence, L’apôtre et le sapeur
Tout bon guerrier est un métaphysicien
Nous avons, cette année, maintes fois parlé du désert, protagoniste hostile de tant de fictions politiques. Mais il existe un fascinant traité du désert que nous n’avons toujours pas abordé : Les Sept Piliers de la Sagesse, de Thomas Edward Lawrence. Il ne s’agit pas d’un roman, mais d’une autobiographie, celle d’un agent de liaison britannique dépêché en 1916 en Arabie auprès des rebelles arabes qui s’apprêtent à se soulever contre l’empire ottoman, ennemi de la Grande-Bretagne. Lawrence passe deux ans aux côtés des rebelles, deux ans dans le désert, jusqu’à la prise de Damas. Le récit de son voyage est à la fois : un recueil de descriptions de paysages, un traité de stratégie militaire, une méditation mystique, un exercice de portraits, une observation participante, une étude historique, géographique et linguistique, un livre d’aventures haletant, un manuel de sabotage, une tentative de destruction du moi, une tragédie, un éloge du désert. Giap, le grand général Viet-Minh qui défit les Français à Diên Biên Phu, considérait Les Sept Piliers de la Sagesse comme « son évangile de combat ». David Lean en tira un film inégal. C’est avec un plaisir sincère que lundimatin revient sur cet ouvrage afin d’en tirer des idées générales de la propriété et de la guerre.

tout lundimatin c’est ici : https://lundi.am/

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Analyse/réflexions c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1980