Une tribune pour les luttes

mercredi 24 mai 2017

DIGNE-LES-BAINS

15 h

Commissariat de police de Digne, 2 rue des Monges 04000

Rassemblement de soutien à un copain poursuivi pour avoir manifesté le 1er mai

1er avril en retard de la part des gendarmes : un copain est convoqué pour une "audition libre" à la commissariat de police de Digne-les-Bains, mercredi 24 mai, sous le prétexte d’organisation d’une manifestation non-autorisée le 1er mai (2017).

Apparemment, la police a été très surprise de trouver, en ce beau matin du 1er mai, des gens rassemblés pour manifester et revendiquer. Ça ne fait que 130 et quelques années, et la tradition n’est pas solidement ancrée, apparemment, pour qu’ils aient enregistré l’information. Trois organisations syndicales avaient pourtant appelé à manifester à Digne ce jour-là : l’Union nationale des lycéens (UNL), rejointe par l’union syndicale Solidaires, puis la confédération générale du Travail (CGT). On était aussi entre les deux tours de l’élection présidentielle. Avec Marine Le Pen au second tour, le mot d’ordre était : "Tous aux abris !" En tout cas, c’est ce que voudrait nous voir faire l’alliance Macron-Capital-Police.

En protestation contre ces poursuites injustifiées visant un copain connu pour ses activités militantes, appel à rassemblement de soutien devant le commissariat de police de Digne-les-Bains. Faites du bruit contre cette atteinte qu’il ne faut pas tolérer à la liberté de manifester : rappelons qu’en France, la liberté de manifester est de droit, sauf interdiction expresse, ce qui n’était pas le cas en ce 1er mai. Il n’y a donc aucune raison légitime d’inquiéter qui que ce soit pour une manifestation traditionnelle.

Lien : https://04.demosphere.eu/rv/1802

Répondre à cet article

Agenda de la semaine

lundi 20 mai 2019

jeudi 23 mai 2019

vendredi 24 mai 2019

samedi 25 mai 2019

vendredi 31 mai 2019

samedi 1er juin 2019

dimanche 2 juin 2019

samedi 8 juin 2019

vendredi 14 juin 2019