Une tribune pour les luttes

lundi 8 janvier 2018

SAINTE AFFRIQUE

09 h

Dolmen de Crassous, 12400

Rassemblement et conférence de presse

Pour la poursuite du blocage du chantier d’éoliennes

L’Amassada

Les opposants au projet d’éoliennes industrielles à Sainte Affrique se sont réunis samedi 6 janvier suite à l’envoi de convocations en gendarmerie à 11 militants, après le blocage du chantier des éoliennes industrielles de Crassous le 12 décembre dernier. Leurs convocations s’étalent sur une semaine à partir du lundi 8 janvier dans diverses gendarmeries du sud Aveyron.
Ils ont donc décidé d’appeler à un rassemblement sur le chantier, lundi 8 janvier à 9H au Dolmen de Crassous (12400 Saint Affrique) pour continuer le blocage. Ils ont également convoqué une conférence de presse à 10H30 le même jour pour annoncer qu’ils ne se rendront pas aux convocations et que les tentatives d’intimidation échoueront à les faire renoncer à défendre les terres sur lesquelles ils vivent. "Nous continuerons à nous opposer aux travaux de toutes les manières qui nous sembleront utiles. Nous avons la légitimité, ils ont la force, faisons preuve d’une intelligence déterminée et bravons leur imbécile autorité", affirme leur communiqué.
"Pas res nos arresta !" : c’est le mot d’ordre des opposants et le titre d’un film du groupe citoyen Amassada, en lutte depuis plusieurs années contre le méga transfo de Saint-Victor, ses 1000 éoliennes industrielles et le monde qui l’accompagne.
Les opposants relayent aussi l’appel à manifester devant la mairie de Ceilhes et Rocozels (34) le vendredi 19 janvier à 14h pour la fin de l’enquête publique du parc éolien sur le Canari.

P.-S.

amassada chez riseup.net

Répondre à cet article