Une tribune pour les luttes

mercredi 4 avril 2018

MARSEILLE

19 h

Mille Bâbords - 61 rue Consolat – 13001

Projection-Débat

Diplo-docus : la Justice restaurative

Les étudiants du Café-Diplo Marseille, les AMD 13 et 05, et Kheper.

« Diplo-docus » autour de la Justice restaurative, le 4 avril à 19h, à Mille Bâbords.

Coorganisé par les étudiants du Café-Diplo Marseille, les Amis du Monde diplomatique Marseille et Hautes-Alpes, et l’association Kheper.

Projection du documentaire : « A conversation » (1h20), suivie d’une discussion animée par Katerina Soulou.

« Passer d’un regard qui dévisage à un regard qui envisage »

Dans la société accélérée et complexe qui est la nôtre, les occasions de conflits ne manquent pas. Conflits entre individus ou collectivités, en famille ou au travail, à l’école ou au club de sport... Que faire pour ne pas rester désemparés ?
La procédure restaurative, dont le film « Une conversation » donne un bon aperçu à travers l’exemple réel d’un terrible délit de justice pénale, apparaît comme un espoir salutaire.
Un acte de philosophie pratique et à notre portée, pour vivre dans la société de demain...

De nationalité grecque et titulaire d’un Master II en sciences criminelles, Katerina SOULOU, est actuellement étudiante doctorante à l’Université d’Aix-Marseille.
Sa thèse de doctorat porte sur "le traitement restauratif de la criminalité" et explore les possibilités de son application en France. Elle est aussi membre du Forum Européen pour la Justice Restaurative (European Forum for Restorative Justice - EFRJ) en Belgique et traductrice de ce film en grec.

La justice restaurative, inscrite dans la loi française depuis 2014 (loi Taubira), est une initiative porteuse d’espoirs pour privilégier la notion de restauration plutôt que de répression.
Son objectif est d’instaurer un dialogue respectueux entre auteurs et victimes de délits.
Ce processus pourrait s’étendre à des conflits mineurs de la vie quotidienne, favorisant la prise de conscience et la réparation pour chacun, offrant par là même un outil puissant pour imaginer la société de demain.

Projection du film « UNE CONVERSATION » (1h20mn).

Le scénario de ce film repose sur la représentation théâtrale de l’histoire réelle de deux familles qui acceptent de se rencontrer en présence d’un animateur : les parents d’une jeune femme violée et assassinée et la famille de l’auteur de cet acte.
La pièce de théâtre qui en est à l’origine a été écrite par David Williamson (Australie), jouée par la troupe « No Theatre » (Norvège), sous la direction de Peter Harris (Royaume-Uni).
Ayant connu un large succès lors de sa représentation en 2015 à l’occasion de la Semaine internationale de la justice restaurative, la pièce a donné lieu à ce film réalisé par Oddbjørn Austevik en collaboration avec Wolf + Water Arts Company, avec le soutien du Forum Européen pour la Justice Restaurative (EFRJ).
L’objectif de ce film est de sensibiliser le public au pouvoir du dialogue organisé entre ces différentes personnes, toutes atteintes par ce crime.
Dans le cadre de son action d’information et de sensibilisation du public à la justice restaurative, le Forum Européen pour la Justice Restaurative a mobilisé ses membres pour que ce film puisse être traduit en 15 langues différentes afin d’être largement diffusé en Europe et au-delà dans le cadre de rencontres et de débats sur la justice restaurative.

« Les rendez-vous proposent un cheminement aux auteurs comme aux victimes, les conduisant à éprouver un sentiment de soulagement, d’apaisement, de réconciliation avec eux-mêmes. Plus particulièrement, pour les victimes, est apparu le sentiment de pouvoir à nouveau réinvestir sa vie et construire des projets. Pour les auteurs, c’est de se sentir ré-humanisé qui ressort le plus, avec une réelle prise de conscience de la souffrance infligée à leur victime et une compréhension clarifiée de leur histoire personnelle et des facteurs liés à leur passage à l’acte. Cette humanité retrouvée permet, sans conteste, d’apaiser la souffrance des victimes et de prévenir la récidive des auteurs, la prise de conscience étant l’élément prépondérant à cette prévention ».
M. François GOETZ, directeur de la maison centrale de Poissy.

P.-S.

diplo-docus chez kheper.org
Renseignements sur : www.kheper.org

A CONVERSATION - Trailer (ENG subtitles)

Répondre à cet article

Agenda de la semaine

lundi 10 décembre 2018

mardi 11 décembre 2018

mercredi 12 décembre 2018

jeudi 13 décembre 2018

vendredi 14 décembre 2018

samedi 15 décembre 2018

dimanche 16 décembre 2018

lundi 17 décembre 2018

mardi 18 décembre 2018

mercredi 19 décembre 2018

jeudi 20 décembre 2018

vendredi 21 décembre 2018

vendredi 28 décembre 2018

samedi 29 décembre 2018

mardi 22 janvier 2019