Une tribune pour les luttes

mardi 27 mars 2018

NICE

13 h

Palais de Justice, 06300

Accueil Réfugiés

Solidarité avec Yannis et Jean-Jacques

Rassemblement de soutien devant le TGI

Durant l’été 2017, une expédition raciste a tenté d’entraver le sauvetage en mer des migrants en mer Méditerranée par les ONG. Telle une milice fasciste, les principaux dirigeants identitaires européens ont affrété le navire C-Star contre les associations humanitaires et les personnes qui fuient la guerre et la misère, parmi lesquelles des enfants.
Heureusement, sur l’une et l’autre rive, des centaines de militants antiracistes et antifascistes se sont mis en réseau pour les en empêcher. Dès lors, la débâcle de l’expédition « Defend Europe » a été retentissante : première alerte en Egypte, blocage du bateau à Chypre, abandon du projet d’escale en Crète, manifestations en Sicile, nouvel abandon en Tunisie, panne au large de la Libye et, enfin, capitulation au large de Malte suivie de la fuite des chefs identitaires européens.
Quelques mois après cet échec total, Defend Europe contre-attaque en Justice pour se venger.
Les chefs identitaires allemand, français et italien de Defend Europe poursuivent Yannis Youlountas, seul membre visible du réseau antifasciste Defend Mediterranea, opposé à l’action de Defend Europe, pour « diffamation » et « injures publiques », principalement pour l’utilisation du mot « nazi » dans plusieurs communiqués tels que : « Les nazillons toujours coincés sur leur bateau », « La croisière nazie s’amuse », « Un navire d’aide aux migrants envoyé au secours des nazillons en panne » ou encore « Décidément, le bateau nazi au pavillon mongol nous fait beaucoup rire ».
Ils poursuivent également Jean-Jacques Rue, journaliste satirique et ami de Yannis, pour avoir partagé et commenté, avec beaucoup de colère, de verve et non sans humour, l’une des publications de ce dernier.
Ils leur demandent à tous les deux des sommes colossales (plusieurs dizaines de milliers d’euros chacun) non seulement dans le but de gagner beaucoup d’argent, mais aussi de mettre en grandes difficultés ces deux militants aux revenus modestes. Jean- Jacques Rue risque même jusqu’à 3 ans de prison pour un soi-disant « appel au meurtre », alors que c’est, au contraire, le fait de vouloir gêner les actions de sauvetage en mer qui est à l’évidence une mise en danger de la vie d’autrui.
Le procès aura lieu mardi 27 mars 2018 à 13h30
Tribunal correctionnel de Nice (Palais de Justice).
Nous vous invitons à venir soutenir et rencontrer Yannis Youlountas et Jean- Jacques Rue durant trois moments de discussion, de partage, de convergence de luttes et de solidarité par-delà les frontières :

- Mardi 27 MARS À NICE devant le Palais de Justice, à partir de 13 heures : rassemblement de soutien face à la xénophobie (avant et pendant le procès de Yannis et Jean-Jacques)

Solidarité avec les solidaires

Répondre à cet article

Agenda de la semaine

samedi 14 décembre 2019

dimanche 15 décembre 2019

lundi 16 décembre 2019

mardi 17 décembre 2019

mercredi 18 décembre 2019

jeudi 19 décembre 2019

vendredi 20 décembre 2019

samedi 21 décembre 2019

lundi 6 janvier 2020

mercredi 8 janvier 2020

jeudi 9 janvier 2020