Une tribune pour les luttes

vendredi 20 avril 2018

MARSEILLE

19 h

L’Équitable Café - 54 Cours Julien - 13006

Conférence

Ofra Yesha-Lyth : « Pourquoi un Etat juif n’est pas une bonne idée »

L’UJFP, BDS Marseille et Palestine 13

Le 20 avril 2018 à 19h à l’Équitable Café : Conférence d’Ofra Yesha-Lyth sur son livre « Pourquoi un Etat juif n’est pas une bonne idée » (préface d’Ilan Pappé).

Née à Tel Aviv de parents nés en Palestine mandataire, petite-fille de deux immigrantes, l’une venue du Yémen, l’autre de Russie, Ofra Yeshua-Lyth nous entraîne dans ses histoires de famille, ses souvenirs d’enfance et ses reportages journalistiques.

La société israélienne est rongée par la peur entretenue, la guerre permanente, la négation de l’autre, le poids de la religion, le racisme décomplexé, le lavage de cerveau, le piétinement des droits de l’Homme... Quel rapport avec le projet sioniste imaginé par Herzl ? Quelles possibilités pour un avenir meilleur ? Dans ce livre percutant et plein de verve, Ofra Yesha-Lyth nous livre sa vision d’un Israël-Palestine tournant le dos au nationalisme ethnique, épousant le vivre-ensemble dans l’égalité des droits de tous ses habitants.

Journaliste, traductrice, directrice d’éditions, Ofra Yeshua-Lyth milite pour le droit au retour des réfugiés palestiniens et de leurs descendants et pour un état unique laïc et démocratique avec totale séparation de la religion et de l’état.

P.-S.

Extraits de la préface d’Ilan Pappé :

« En 2017, l’État d’Israël évolue comme un état ethnique, raciste, de différentes manières, discriminant ses citoyens palestiniens, installé dans une oppression incessante des habitants de la Cisjordanie et de la Bande de Gaza. L’État se transforme peu à peu en un système politique qui, minant les valeurs démocratiques et humanistes, privilégie une définition très étroite du sionisme, celle d’une idéologie nationaliste. […]

[…] L’État d’Israël est devenu une ethnocratie . . . un état d’apartheid, un état de peuplement colonial . . . Que la solution de deux États ne convienne plus aujourd’hui, comme d’ailleurs jamais elle ne le fût par le passé, s’explique par cette tendance théocratique : le sionisme qui aspirait à construire une identité politique moderne et laïque se transforme en un mouvement nationaliste romantique et religieux. Le regretté Israël Shahak pensait qu’un mouvement national fondé sur l’identité religieuse deviendrait inévitablement théocratique et raciste, pratiquant l’exclusion. . . . Ofra propose dans son livre une vision différente : un État laïc et démocratique pour tous ceux qui vivent entre la rivière du Jourdain et la Méditerranée. »

Répondre à cet article

Agenda de la semaine

mardi 11 décembre 2018

mercredi 12 décembre 2018

jeudi 13 décembre 2018

vendredi 14 décembre 2018

samedi 15 décembre 2018

dimanche 16 décembre 2018

lundi 17 décembre 2018

mardi 18 décembre 2018

mercredi 19 décembre 2018

jeudi 20 décembre 2018

vendredi 21 décembre 2018

vendredi 28 décembre 2018

samedi 29 décembre 2018

mardi 22 janvier 2019