Une tribune pour les luttes

mardi 22 mai 2018

MARSEILLE

19 h

Transit Librairie, 45 bd de la Libération, 13001

Présentation du livre Marseille en mai 68

À Marseille, ce « joli mois de mai » et les années qui suivirent révéleront une génération emplie de rêves et de révolte qui croyait pouvoir changer le monde.

À côté d’un PCF hégémonique, le printemps 68 va voir sur la scène marseillaise l’émergence d’un mouvement en gestation depuis 1965 avec des membres d’obédience anarchiste ou syndicalistes-révolutionnaires (membres notamment de l’École Émancipée ou de la CNT – des réfugiés espagnols), de petits groupes récemment détachés du PCF et de l’UEC qui se répartissent entre courants trotskistes (Jeunesses communistes révolutionnaires- JCR- et « Groupe 66 » à Marseille) et maoïstes (avec notamment l’Humanité Nouvelle d’obédience marxiste- léniniste et issue de Marseille). Le PSU et sa jeunesse chrétienne jouera également un rôle clé à Marseille et à Aix en 68.

Comme partout en France, beaucoup de militants acteurs du printemps marseillais se sont formés dans l’opposition à la guerre d’Algérie pour les plus anciens et surtout dans les Comités contre la guerre du Vietnam.

Ce livre est une plongée dans le Mai marseillais, la « révolution culturelle » et les années de rêve de la génération étudiante phocéenne « dont on parle si peu, polarisés que nous sommes sur le Mai parisien ».

Répondre à cet article