Une tribune pour les luttes

La lettre d’information du site "la voie du jaguar"

Cette lettre recense les nouveautés publiées depuis 14 jours

Article mis en ligne le lundi 22 octobre 2018

Nouveaux articles

** Le Jour des morts... Offrande et calaveras **
par Estampe et art populaire - 14 octobre 2018

L’Association pour l’estampe et l’art populaire a le plaisir
de vous inviter à l’exposition "Le Jour des morts... à Paris !
Offrande et calaveras".

Exposition ouverte tous les jours
du 1er au 11 novembre 2018
de 15 à 20 heures
au 49 bis, rue des Cascades
Paris XXe (métro Jourdain)

Vernissage le jeudi 1er novembre à partir de 18 heures

Depuis 2001, ce sera la dix-septième année consécutive que
l’Association pour l’estampe et l’art populaire fête les morts
à la manière mexicaine, il y aura une offrande ainsi que des
gravures satiriques. Comme chaque année, le soir du vernissage,
vous pourrez goûter la soupe mexicaine et boire à la santé des
trépassés. Aussi, il y aura un petit numéro de calavera-clown
dans la soirée.
- https://lavoiedujaguar.net/Le-Jour-des-morts-Offrande-et-calaveras


** Un aéroport en lieu et place
du dernier lac de la vallée de Mexico **

par Siete Nubes - 11 octobre 2018

Construire un gigantesque aéroport international en lieu et place
de l’ultime résidu lacustre de l’ancien lac de Texcoco. C’est sur
ce pari farfelu que s’édifie, depuis quatre ans déjà, le plus grand
projet d’aéroport d’Amérique latine, pour un coût exorbitant de
près de 13 milliards d’euros. L’impact environnemental et les
dangers d’une catastrophe écologique majeure pour la ville de Mexico
sont immenses. Mais pour mieux comprendre ce qui est actuellement en
jeu, un retour en arrière s’impose.

Il y a longtemps, bien longtemps, avant que Hernan Cortés et ses
conquistadores espagnols ne viennent coloniser les terres mexicaines,
l’actuelle "vallée de Mexico" était constituée d’un ensemble de
lacs, alimentés par les rivières s’écoulant des volcans et des
chaînes de montagnes environnantes, abritant une véritable civilisation
lacustre de plusieurs centaines de milliers d’habitants, au cœur de
l’Empire aztèque. Tenochtitlán, capitale de l’Empire, était alors
construite sur une île protégée par d’énormes digues (...)
- https://lavoiedujaguar.net/Un-aeroport-en-lieu-et-place-du-dernier-lac-de-la-vallee-de-Mexico


** Notes anthropologiques (XXIII) **
par Georges Lapierre - 8 octobre 2018

Dionysos ou la déraison grecque
Deuxième partie : L’outlaw ou l’Ivrogne divin

"L’extase est une “sortie”, l’enthousiasme est une
“possession” : y a-t-il pour autant communion ? Dionysos est un dieu
insaisissable à ses propres fidèles", a pu écrire Louis Gernet dans un
article intitulé "L’anthropologie dans la religion grecque".
Y aurait-il un mystère Dionysos ? Le culte de Dionysos avec ses
nourrices et son cortège de ménades ou de bacchantes emportées dans
une danse et une ivresse collectives les jetant hors d’elles-mêmes nous
laisse entrevoir, ou deviner, une forme de pensée qui déborde largement
les limites imposées par la raison. Dans cet essai, je me propose
seulement d’en saisir quelques aspects, d’en préciser quelques données.
C’est que le culte de Dionysos nous emporte dans un domaine qui n’est
presque plus le nôtre et laisse deviner une cosmovision qui n’est plus
la nôtre. Pourtant il nous plonge dans des profondeurs ignorées ou
oubliées de nous-mêmes, à la source de ce que nous sommes. (...)
- https://lavoiedujaguar.net/Notes-anthropologiques-XXIII


** Un continent comme arrière-cour,
un pays comme cimetière, une pensée unique
comme programme de gouvernement, et une petite,
très petite, minuscule, rébellion **

par SCI Galeano, SCI Moisés - 6 octobre 2018

Suite de la participation de la Commission Sexta de l’EZLN à la
rencontre des réseaux de soutien au Conseil indigène de gouvernement
et à sa porte-parole.

(...) dans notre autonomie et à propos d’elle — vu qu’on discute de
savoir si elle va être reconnue ou ne va pas être reconnue —, nous
avons fait ce raisonnement : l’autonomie officielle et l’autonomie
réelle. Celle qui est officielle est celle qui est reconnue par les
lois. La logique serait : vous avez une autonomie, maintenant je la
reconnais dans une loi, alors votre autonomie commence à dépendre de
cette loi et ne conserve plus ses formes, puis, quand il va y avoir
un changement de gouvernement, alors vous devez soutenir le "bon"
gouvernement, et voter pour lui, promouvoir le vote pour lui, car
si arrive un autre gouvernement, ils vont vous enlever la loi qui
vous protège. Ça fait donc de nous les pions des partis politiques,
comme cela s’est produit pour des mouvements sociaux dans le monde
entier. Ce qui compte, ce n’est plus ce qui s’effectue dans la réalité,
ce qui est défendu, mais ce que la loi reconnaît. La lutte pour la
liberté se transforme ainsi en lutte pour la reconnaissance légale
de la lutte elle-même. (...)
- https://lavoiedujaguar.net/Un-continent-comme-arriere-cour-un-pays-comme-cimetiere-une-pensee-unique-comme


LA VOIE DU JAGUAR • informations et correspondance pour l’autonomie individuelle et collective • lavoiedujaguar chez riseup.net • http://lavoiedujaguar.net

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Rubrique "Publications"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 13645