Une tribune pour les luttes

Communiqué de l’Assemblée de La Plaine du 29 octobre 2018

Bientôt des barbelés sur La Plaine ?

Article mis en ligne le lundi 29 octobre 2018

Les 16 et 17 octobre, des bûcherons envoyés par la mairie et escortés par 150 CRS dépêchés par la préfecture de police ont tronçonné et mis à la benne une quarantaine d’arbres sur la place Jean-Jaurès. Parmi eux, 7 tilleuls âgés de près cinquante ans, en pleine santé, dont le feuillage abondant apportait de l’ombre à tous, n’étaient même pas prévu dans le plan d’abattage municipal. Et il en reste 75 à massacrer.
Dans la foulée, d’autres ouvriers ont cisaillé les grilles autour du square Yves Montand, laissant dépasser des bouts de ferrailles acérés. Plusieurs personnes, venues crier leur colère, ont été blessées ou interpellées par la police.
Devant l’émotion suscitée par cette opération aussi violente qu’absurde, les travaux ont été stoppés du jour au lendemain et le quartier a été, une fois de plus, laissé à l’abandon par la municipalité. Ce sont les habitants, les commerçants et les habitués de la Plaine qui ont pris sur eux de nettoyer les gravats, placer des protections aux abords du square, ouvrir des passages entre les blocs de béton entourant la place pour faciliter les déplacements des personnes âgées et des mamans avec leurs poussettes.

Ce sont les mêmes rejoints par des centaines de personnes de tous les quartiers de Marseille qui ont défilé dans la joie contestataire et la bonne humeur communicative le 20 octobre. Le succès de cette manifestation est confirmé par la pétition de l’Assemblée de la Plaine (plus de 4000 signataires) et l’appel à construire la ville autrement (près de 200 personnalités, architectes, urbanistes, paysagistes, poètes, écrivains, cinéastes, philosophes, psychiatres, enseignants, et associations) relayé par Un centre-ville pour tous.

Pour seule réponse, la mairie, représentée par son adjoint aux grands projets d’attractivité Gérard Chenoz, se répand en mensonges et autres calomnies sur ses opposants.

Non, Gérard, l’assemblée n’a jamais eu la prétention de représenter LE quartier, mais elle rassemble aujourd’hui des milliers de gens qui partagent la même revendication d’une rénovation urbaine avec et pour les habitants. La Plaine aspire à rester un quartier populaire où tous les Marseillais peuvent se croiser.

Non, Gérard, l’assemblée n’a pas refusé de te rencontrer. Dans sa réponse à ton invitation, elle a posé deux conditions de bon sens étant donné ton goût prononcé pour l’enfumage et la division : la suspension du chantier et la nomination d’un médiateur.

Non, Gérard, tes petites manipulations de l’opinion pour nier toute légitimité à l’opposition, ne trompent personne. Notamment ces pseudo-comités de riverains de la Plaine favorables aux travaux, qui ne font que reprendre les éléments de langage de tes dossiers de communication payés à prix d’or et distribués dans tout le centre-ville.

Pendant ce temps :
- avec la suppression du marché et l’absence de stationnement, la transformation de la Plaine en désert par l’opération de requalification-destruction décidée en catimini par la mairie a déjà commencé ;
- les forains sont privés d’une possibilité de rester sur la place avec un chantier conduit en plusieurs phases ;
- les familles n’ont plus accès aux jeux ;
- les commerçants sont condamnés par la disparition drastique de toutes les places de parking sans qu’aucune alternative n’ait été envisagée ;
- le quartier sera privé d’un espace pour flâner, s’asseoir sur les bancs, jouer à la pétanque, taper dans le ballon… pendant au moins trois ans.

Contre la transformation de la Plaine en camp retranché, continuons à nous battre pour des villes vertes, vivantes et populaires !

Assemblée de La Plaine

* pour les non initiés Gérard Chenoz est le président de la soleam société locale d’équipement et d’aménagement de l’aire marseillaise

https://www.facebook.com/assembleedelaplaine

P.-S.

assembleedelaplaine chez gmail.com

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4435

Marseille c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 200