Une tribune pour les luttes

Comment instrumentaliser une intervention policière pour éliminer un salarié ?

ALERTE AU PROCES SUSPECT !

Communiqué de Sud - Rail Paca

Article mis en ligne le mercredi 23 novembre 2005

Suite à une algarade avec la maréchaussée lors d’une alerte à la bombe un
cheminot délégué du personnel de la gare de Marseille, fils de cheminot, est
traîné le mardi 29 novembre 2005 à 15 heures par la direction locale de la
SNCF devant "leur" conseil de discipline. Il risque la révocation. Par
précaution les syndicalistes démineurs de procès suspect appellent à un
périmètre de sécurité.

Mercredi 27 juillet 2005 au matin, en plein chassé-croisé des juilletistes
et des aoûtiens une bombe menace la gare Saint Charles à Marseille. Encore
une !

S’en suit un déploiement de gens d’armes dans le cadre du plan vigipirate.
Ben Aïssa Zitouni, 30 ans, employé au courrier interne SNCF, après avoir
travaillé plusieurs années à la manouvre, n’est pas en train de faire
bronzette. Il fait aussi part à un collègue, non loin d’un policier en
faction, de ses interrogations sur la pertinence de ce périmètre de sécurité
qui oubli de facto le personnel qui turbine dans le bâtiment adjacent. Le
gardien de la paix pas sociale, en uniforme, ignore alors que cette
pertinente remarque émane d’un cheminot dans "sa"gare car Ben Aïssa Zitouni
dans le cadre de son activité salariée ne porte ni cravate rouge, ni
casquette bleue, ni badge vert, ou autre ceinture fluo. Se sentant pris pour
le dindon de la farce publique, le sergent de ville dont nous ne pouvons
imaginer qu’il soit victime du racisme républicain tant d’actualité, appelle
du renfort pour faire arrêter et menotter rudement l’(im)pertinent, puis en
route pour l’accueillant commissariat de Belsunce pour le cheminot délégué
SUD Rail où il est placé en garde à vue. Le directeur de la gare Saint
Charles averti de la situation ne lui apporte aucun soutien. Le procureur de
Marseille quand à lui le poursuit pour le trop traditionnel outrage, et le
cite à comparaître devant le tribunal le 26 janvier 2006. La direction
d’établissement de Saint Charles qui a le représentant du personnel dans le
collimateur depuis plusieurs années n’entend pas que justice passe pour
proposer de sanctionner pour abus de comportement le "présumé innocent"
délégué lors d’un conseil de discipline le mardi 29 novembre 2005. Ben Aïssa
Zitouni qui intervient quotidiennement pour défendre le droit des
travailleurs du rail et la sauvegarde du service public risque jusqu’à la
révocation le mardi 29 novembre...

Rendez-vous de soutien à Ben Aïssa Zitouni le mardi 29 novembre 2005 à 15
heures sur le quai A de la gare Saint Charles de Marseille contre la tenue
de ce conseil de discipline.

Pour plus d’informations et soutiens :

SUD Rail
19 rue Bénédit 13001 Marseille
04 91 64 35 90 ou 06 87 96 05 00
sudrail.paca chez wanadoo.fr

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4520

Solidaires 13 (Union syndicale) c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 155