Une tribune pour les luttes

La Cagette des terres en gilet jaune !

Article mis en ligne le vendredi 23 novembre 2018

Lundi 19 novembre, une équipe de la Cagette des terres, réseau de ravitaillement des luttes du Pays nantais (*), s’est rendue sur un point de blocage à Méan, une des principales entrées de la zone industrielle de Saint Nazaire. Le lendemain nous étions au rond point d’Airbus. Ces petits déjeuners font suite à une première rencontre avec des gilets jaunes samedi 17 novembre à Pontchâteau, à l’invitation d’amis et de syndicalistes que nous cotôyons fréquemment dans les rues nantaises ou sur les piquets de grèves de la région. La « zbeulinette » (la remorque du réseau de ravitaillement) est arrivée sur les points de blocage chargée de victuailles, avec une grosse sono pour réchauffer l’ambiance sur place !

Autour d’un feu de palettes et de crêpes, de tartines, fromage et rillettes maison, nous y avons rencontré ceux qui bloquent : des salariés des entreprises locales qui avaient pris leur journée ou qui travaillent de nuit, des chômeuses et chômeurs, des retraités en nombre, des habitantes et habitants des alentours qui venaient ravitailler en café, baguettes ou huîtres, le tenancier d’un petit snack du coin qui distribue des kebabs gratuits aux gilets jaunes, des jeunes ouvriers Nazairiens investis dans les dynamiques anti-fascistes et dans l’ouverture d’un local dans leur ville, un groupe de meufs qui tiennent à dix l’accès de l’immense pont à haubans qui surplombe la ville, et bien d’autres encore.

Jour après jour, le blocage du bassin nazairien s’organise. Des personnes déterminées, en colère, souvent dans la rue pour la première fois. Des motos et scooters font le tour des points colportant les informations d’un rond point à l’autre, des camion plateaux ramènent des tas de palettes et de pneus, des routiers complices se garent parfois au milieu des axes ou se mettent pour la journée en grève sauvage.

Pourquoi donc la Cagette choisit-elle d’appuyer les gilets jaunes, de prendre part au mouvement ? Nous ne prétendons pas savoir où va ce mouvement ni comment il va se prolonger, et nous ne nous reconnaissons pas, faut-il le préciser, dans les positions xénophobes ou anti-écologiques portées par certains de ses éléments. Mais pour la première fois depuis bien longtemps, nous vivons un surgissement populaire, spontané, aussi débordant qu’offensif. Ce mouvement n’est initié ni par des syndicats, ni par des partis, pas plus qu’il n’est sous le contrôle de quelques porte-paroles. Il implique des centaines de milliers de personnes engagées dans une action collective de blocage de l’économie qui dépasse de loin la question du prix de l’essence et de qui devra payer pour la mise en scène de la transition écologique. Et le moins qu’on puisse dire est qu’il met pour l’instant en grande difficulté le gouvernement.

Dans la région nazarienne, la teneur des discussions politiques sur les piquets est généralement sans équivoque : vie chère et de galère, injustice sociale et nécessité à y mettre fin, désir de s’organiser à la base et de faire primer le collectif. La présence de la Cagette et les histoires qui tournent autour de ses aliments avivent régulièrement des échanges sur les faux semblants du capitalisme vert et les possibilités de réinventer les formes de production et les conditions d’existence.
Nous pensons qu’il se passe là quelque chose qui vaut la peine d’être vécu, qu’on ne peut pas tenir à distance sous prétexte que tout ne nous convient pas, mais qu’il nous faut s’impliquer, rencontrer, débattre.
C’est précisément parce que les gilets jaunes sont une irruption inattendue qui peut aboutir à tout et à son contraire, au pire et comme au meilleur, que notre présence y est vitale pour comprendre et prendre part à cette situation inédite.

Nous vous tiendrons au courant, via les liens que nous avons déjà dans les luttes locales, des prochains rdvs pour aviser d’une nouvelle participation de la Cagette dans les jours à venir.
A Saint-Nazaire un appel est d’ores et déjà lancé pour samedi 24 novembre :
https://www.facebook.com/events/845218135853643/

ps : nous vous conseillons la lecture de ce texte, qui nous semble porter un point de vue pertinent :
https://lundi.am/Depuis-samedi-nous-nous-sentons-un-peu-moins-seuls-et-un-peu-plus-heureux

(*) https://lacagettedesterres.wordpress.com/
https://www.facebook.com/Cagettedesterres/

en complément, vidéo de l’« appel de Saint-nazaire », lue après une assemblée de coordination des points de blocage :
https://www.youtube.com/watch?v=gJV1gy9LUBg

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

1 Message

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Analyse/réflexions c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 1995