Une tribune pour les luttes

Action "Pas avec notre argent", le Livret de Développement Durable et Solidaire

Communiqué d’Attac Pays d’Aix

Article mis en ligne le dimanche 25 novembre 2018

Pour Attac Pays d’Aix le LDDS ne doit plus financer la destruction du climat

A quelques jours de la COP 24 qui se tiendra en Pologne, Attac Pays d’Aix se mobilise pour attirer l’attention du grand public sur le Livret de Développement Durable et Solidaire. En effet, les banques proposent aux épargnant.es ce livret. Elles ont la possibilité de conserver jusqu’à 40 % de l’argent collecté, le reste étant centralisé à la Caisse des Dépôts et Consignation (CDC). Or rien ne garantit que cet argent finance des projets contribuant effectivement à la transition écologique et sociale. Cela entre en totale contradiction non seulement avec l’impératif climatique, mais aussi avec le label « développement durable et solidaire » vendu aux épargnant.es et cela pourrait constituer une forme de publicité mensongère. C’est cela que l’association altermondialiste a dénoncé samedi 24 novembre en bas du Cours Mirabeau à Aix-en-Provence.
Attac a discuté, échangé avec le grand public, très nombreux, de manière à la fois ludique et informative. Au menu : musique, porteurs de paroles, vrai-faux test ophtalmologique, saynète théâtrale inédite, femmes-sandwiches, stand d’information, pétition etc.
Pour Anne-Marie Alary « nous sommes dans une période de basculement du climat et au bord d’une catastrophe écologique majeure. Nous avons très peu de temps pour agir. Or, l’argent de la transition existe, notamment dans le LDDS. Cela représente 106 milliards d’euros. Cette épargne de 23,9 millions de français.es est-elle utilisée pour financer, comme son nom l’indique, le développement durable et la solidarité ? La réponse est non. »
Valérie Brûlant insiste : « le LDDS est un scandale. Il n’est ni solidaire, ni durable. Le simple fait de placer de l’argent sur un LDDS peut contribuer au développement des énergies fossiles, responsables du dérèglement climatique et de la hausse avérée des températures. »

Cet éclairage sur un mécanisme d’utilisation de l’épargne particulièrement opaque a été reçu avec étonnement puis colère par le public d’Aix-en-Provence. Pourquoi notre argent est-il détourné vers d’autres objectifs que la transition écologique et l’économie solidaire a-t-il questionné, intéressé par la pétition au gouvernement.
« Pas avec notre argent » est d’ailleurs le titre de la campagne que l’association Attac France et ses 150 associations locales initient depuis la rentrée. Pour les militants « nous ne voulons plus que l’argent et leur épargne servent à financer la spéculation, les dérèglements climatiques et l’évasion fiscale. ». En ciblant le LDDS, via des opérations d’information du grand public, les banques et la Caisse des Dépôts et Consignation, via des opérations de désobéissance civile (annoncées pour décembre), les militants espèrent que le gouvernement agira dans le sens de l’intérêt public et non pas au profit de quelques uns. Une nouvelle campagne d’information est prévue à Aix, au même endroit, mercredi 28 novembre

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Attac Pays d’Aix c'est aussi ...

Environnement/écologie c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 90