Une tribune pour les luttes

La lettre d’information du site "la voie du jaguar"

Cette lettre recense les nouveautés publiées depuis 14 jours

Article mis en ligne le lundi 11 mars 2019

Nouveaux articles

** Notes anthropologiques (XXXII) **
par Georges Lapierre - 8 mars 2019

L’Idée comme capital (IV)
Petit aperçu concernant l’histoire grecque
De la fin du Néolithique à la naissance de la cité

Nous pouvons supposer, si nous suivons les conclusions des chercheurs,
que l’âge néolithique fut marqué en Grèce par l’existence de peuples
divisés en tribus et en clans formant une peuplade assez homogène dite
préhellénique répartie dans des villages de pêcheurs, d’agriculteurs
et d’éleveurs, se consacrant parfois à un nomadisme limité dans le
temps et dans l’espace. Vers la fin du troisième millénaire, des
peuples venus de l’intérieur des terres comme les Indo-Européens dits
grecs, hellènes ou achéens ont progressivement envahi la péninsule
grecque, cette pénétration est marquée dans un premier temps par des
destructions, puis il semblerait que la société se soit recomposée
progressivement en assimilant ces nouveaux venus qui auraient alors
constitué une aristocratie guerrière maîtresse de vastes domaines. Nous
pouvons aussi supposer que cette arrivée de nouveaux venus connaîtra des
vagues successives modifiant chaque fois, mais selon le même schéma
général reposant sur la domination d’une aristocratie guerrière, des
sociétés qui s’étaient plus ou moins stabilisées avec le temps. (...)
> https://lavoiedujaguar.net/Notes-anthropologiques-XXXII

** Acapatzingo, communauté autonome urbaine
Un monde nouveau au cœur de l’ancien (I) **

par Raúl Zibechi - 6 mars 2019

L’autonomie est la façon de faire utilisée par les communautés en
résistance ; la communauté est la forme politique qu’adoptent les gens
d’en bas pour changer le monde. Pour illustrer cette hypothèse,
j’essaie de reconstruire une petite partie du vaste mouvement populaire
urbain de Mexico après 1968, étant entendu que l’autonomie est un
processus inachevé et inachevable, jamais un point d’arrivée, plutôt
une série de passages et de devenirs, de parcours que l’on ne peut
reconnaître à des déclarations ou des programmes mais aux traces
laissées par les actes quotidiens.

À mes yeux, la communauté d’habitations Acapatzingo constitue l’une
des plus formidables expériences d’autonomie urbaine d’Amérique
latine, tant par la profondeur de sa construction communautaire que
par la durée de cette dernière, sa vocation à transformer l’ensemble
de la société, et sa résistance obstinée au pouvoir des autorités
fédérale et municipale. J’aimerais souligner certains aspects qui
peuvent aider à appréhender cette expérience singulière, à comprendre
son origine, le chemin parcouru, les solutions de facilité évitées
et les options retenues. En résumé, le terrible effort que suppose
tout processus d’autonomie impliquant, inévitablement, la volonté
de ne pas se soumettre aux institutions. (...)
>https://lavoiedujaguar.net/Acapatzingo-communaute-autonome-urbaine-Un-monde-nouveau-au-coeur-de-l-ancien-I

** Lettre des femmes zapatistes aux femmes qui luttent
dans le monde entier **

par EZLN - 25 février 2019

Sœur, compañera,

Nous t’envoyons, de la part des femmes zapatistes, nos salutations
en tant que femmes qui luttent.

Ce que nous voulons te dire ou ce de quoi nous voulons te prévenir est
un petit peu triste parce que nous t’annonçons que nous n’allons pas
pouvoir faire la IIe Rencontre internationale des femmes qui luttent,
ici sur nos terres zapatistes, en ce mois de mars 2019.

Les raisons pour lesquelles nous ne pouvons pas, eh bien peut être que
tu les connais déjà, et sinon, eh bien nous allons t’en parler un peu.
Il se trouve que les nouveaux mauvais gouvernements l’ont déjà dit
clairement, leurs mégaprojets de grands capitalistes, ils vont les
faire : le projet de leur Train maya, leur plan pour l’isthme de
Tehuantepec, celui de la semence d’arbres pour la commercialisation
de bois et de fruits. Ils ont aussi dit qu’allaient entrer les mines
et les grandes entreprises d’alimentation. Et pour couronner le tout,
ils ont leur plan agraire, orienté de telle façon que cela mène à notre
disparition en tant que peuples originaires, en convertissant nos terres
en marchandises (...)
>https://lavoiedujaguar.net/Lettre-des-femmes-zapatistes-aux-femmes-qui-luttent-dans-le-monde-entier

** Quand les barbares envahirent la périphérie
Marchandisation et destruction des Pyrénées catalanes **

par Miquel Amorós - 23 février 2019

Dans un monde globalisé, donc dans une société urbanisée, où une bonne
partie de la population dispose d’un pouvoir d’achat satisfaisant,
d’un véhicule et assez de temps "libre", les services de détente et
d’évasion deviennent le secteur le plus expansif de l’économie. Dans
la société de consommation, le loisir occupe une place dans la vie
aliénée de plus en plus importante. À la périphérie, alors que la
production industrielle s’effondre faute de compétitivité et
d’innovations technologiques, l’économie se réfugie dans d’autres
activités à moindre valeur ajoutée, comme la logistique, la construction
et surtout le tourisme de masse. C’est le cas pour l’État espagnol et,
par conséquent, pour la Catalogne. Une fois la crise de 2008-2014
terminée, particulièrement dans le contexte catalan, le tourisme
industriel est devenu le principal moteur économique, ce qui implique
inévitablement un impact et un profond bouleversement du territoire,
d’une consistance qualitativement supérieure à tout ce qui a pu se
passer jusqu’ici. Une empreinte écologique démesurée. (...)
>https://lavoiedujaguar.net/Quand-les-barbares-envahirent-la-peripherie-Marchandisation-et-destruction-des

P.-S.

LA VOIE DU JAGUAR • informations et correspondance pour l’autonomie individuelle et collective • lavoiedujaguar chez riseup.net • http://lavoiedujaguar.net

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Rubrique "Publications"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 13775