Une tribune pour les luttes

La lettre d’information du site "la voie du jaguar"

Cette lettre recense les nouveautés publiées depuis 14 jours

Article mis en ligne le dimanche 21 avril 2019

Nouveaux articles

** Ils ont voulu tuer Zapata une seconde fois **
par Jérôme Baschet - 18 avril 2019

Il y a cent ans, le 10 avril 1919, était assassiné Emiliano Zapata,
le héros de la révolution mexicaine qui avait lutté pour que les
communautés paysannes récupèrent leurs terres, accaparées par les
grandes haciendas ; il avait également impulsé une forme de pouvoir
populaire parfois qualifiée de "Commune de Morelos", du nom de
l’État qui, non loin de Mexico, en constituait le bastion.

Depuis, il est demeuré une référence pour toutes les luttes populaires,
notamment paysannes et indiennes. Un peu partout, dans le Mexique d’en
bas, on raconte que Zapata n’est pas mort. Depuis leur soulèvement, le
1er janvier 1994, les zapatistes du Chiapas le considèrent comme leur
général en chef et disent qu’on l’aperçoit parfois chevauchant dans
les montagnes.

Depuis un siècle, des centaines de Zapata sont morts en défendant leurs
territoires contre la spoliation et la destruction. Le 20 février
dernier, dans le Morelos, à quelques kilomètres du village natal de
Zapata, l’un d’eux a été assassiné de deux balles dans la tête par des
tueurs qui sont venus le chercher chez lui. Il s’appelait Samir Flores.
(...)- https://www.lavoiedujaguar.net/Ils-ont-voulu-tuer-Zapata-une-seconde-fois

** Miracles, ou bien ? **
par Natalie - 17 avril 2019

Paris, le 16 avril 2019

Chers,

Que vous soyez d’ici ou d’ailleurs, il semble qu’une certaine
catastrophe universelle n’ait pu vous échapper : Notre-Dame de Paris
a, hier, laissé échapper quelques fumées. La chose, habituellement
réservée aux annonces vaticanes, a pris place au moment même où le
président français se préparait à présenter ses propositions de
reconstruction, en effet, ses soubassements électoraux mal étayés
semblaient pouvoir vaciller depuis quelques mois. D’aucuns décrètent
déjà que la concomitance des événements qui firent périr ses belles
paroles dans les flammes relève du signe transcendant, soit, au choix,
ce président a été frappé par le Malin, soit c’est la marque tant
espérée du retour à l’unité d’un peuple quelque peu dérangé.
D’autres professent que l’Église paye ses turpitudes ou, à
l’inverse, que l’événement lui est bienvenu puisque l’adversité
rapproche. Mais revenons sur le plancher des vaches : les néanmoins
deux allocutions de Macron en moins de vingt-quatre heures vous auront
peut-être alertés si vous vous êtes infligé de les regarder, sa flamme
est a minima inquiétante (...)
- https://www.lavoiedujaguar.net/Miracles-ou-bien

** Salut à Diego Camacho (Abel Paz) **
par Dieter Gebauer - 13 avril 2019

"Comment créer un monde humain, quand l’histoire est passée sous
silence et que nous ne pouvons donc pas apprendre des erreurs
anciennes ?" disait à peu près Diego. Il trouvait important de ne pas
être qualifié d’historien : ceux-ci ont étudié dans des universités
d’État, et relatent l’histoire sur la base d’une connaissance
livresque, de sources plus ou moins justes et de leurs propres visions
du monde, autoritaires, souvent mystiques. Il se voyait plutôt
chroniqueur, racontant une histoire vécue du point de vue des
travailleurs. Il y a bien peu de gens qui en sont capables, hormis
quelques anarchistes.

Pendant la guerre civile, la révolution sociale a été ignorée et mise
sous le boisseau par les autorités, de droite ou de gauche : du point
de vue des hommes au pouvoir, c’est logique. C’est pourquoi il était si
important pour Diego de ne pas laisser cela passer, de batailler
jusqu’au bout contre le "pacte du silence et de l’oubli". De redire sans
cesse que la révolution sociale avait été un succès, et qu’elle avait
été étouffée par la violence des armes, contre la volonté de celles et
ceux qui y participaient. (...)
- https://www.lavoiedujaguar.net/Salut-a-Diego-Camacho-Abel-Paz

** Assemblée des assemblées, 5, 6 et 7 avril 2019
Appel de Saint-Nazaire **
- 8 avril 2019

Réunie du 5 au 7 avril 2019 à Saint-Nazaire, l’Assemblée des
assemblées des Gilets jaunes a adopté un appel final qui sera soumis
au vote par les assemblées locales.

Nous Gilets jaunes, constitués en assemblées locales, réunis à
Saint-Nazaire, les 5, 6 et 7 avril 2019, nous adressons au peuple dans
son ensemble. À la suite de la première assemblée de Commercy, environ
200 délégations présentes poursuivent leur combat contre l’extrémisme
libéral, pour la liberté, l’égalité et la fraternité.

Malgré l’escalade répressive du gouvernement, l’accumulation de lois
qui aggravent pour tous les conditions de vie, qui détruisent les droits
et libertés, la mobilisation s’enracine pour changer le système
incarné par Macron. Pour seule réponse au mouvement incarné par les
Gilets jaunes et autres mouvements de lutte, le gouvernement panique et
oppose une dérive autoritaire. Depuis cinq mois partout en France, sur
les ronds-points, les parkings, les places, les péages, dans les
manifestations et au sein de nos assemblées, nous continuons à débattre
et à nous battre, contre toutes les formes d’inégalité et
d’injustice et pour la solidarité et la dignité. (...)
- https://www.lavoiedujaguar.net/Assemblee-des-assemblees-5-6-et-7-avril-2019-Appel-de-Saint-Nazaire

P.-S.

LA VOIE DU JAGUAR • informations et correspondance pour l’autonomie individuelle et
collective • lavoiedujaguar chez riseup.net • http://lavoiedujaguar.net

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Rubrique "Publications"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 13815