Une tribune pour les luttes

Sauver la Plaine + Les gens du Camas et le projet de la Plaine

par Marie

Article mis en ligne le dimanche 12 mai 2019

La Plaine, en tant qu’espace végétal, était mal connue.En effet, alors que les tilleuls étaient très visibles, les autres essences, les arbres exotiques, situés au centre, entourant le carré fermé des magnolias, et cernés, par un muret surmonté d’une grille, n’étaient pas valorisés.

Seuls les amoureux de ces arbres, tout en fleurs, en parfums, les promeneurs, les parents dans le jardin d’enfant, les sportifs, les joueurs de pétanque, les personnes venant se reposer sur les rares bancs que l’on trouvait dans ces enveloppes successives de grilles, pouvaient apprécier pleinement cet espace ? poumon du quartier.

Alors que moins de 3/100 de la superficie totale de ce centre de la ville était végétalisée.Ces arbres ADULTES étaient en MESURE, de rafraîchir par évaporation (150 litres par jour ), de lutter contre la pollution ( métaux lourds, particules fines).

Mais de nombreux tilleuls, et tous les arbres exotiques, originaires de Chine ou d’Asie du Sud Est : les tétradium daniéli (rares) ; le cédréla cinensis (très rare) le fraxinus, les lagoerstremias, les koelreutérias, les albizias, les mélias, l’arbre de Judée, tous mellifères, seront massacrés.

A coups de mensonges, proférés par les autorités, en Conseils, en Assemblées, colportés par la Presse, qui, DOCILEMENT, malgré les alertes des militants ( Assemblée de la Plaine )va rapporter les communications fallacieuses destinées à endormir le public : « une seule espèce : les tilleuls » « Arbres malades » « on n’entendra pas le bruit des tronçonneuses « « on transplantera les arbres » ; « les arbres seront replacés après les travaux ».

Gaudin, Chenoz( SOLEAM) Knidel, leur paysagiste préféré , Bruno Gilles, Lotta et les autres, ont rivalisé dans la « mensongerie » .Ils accompliront leur forfait, aidés par le Préfet, par les C.R.S, la B.A.C, les pompiers.Et Par un mur qu’ils auraient prévu ?
Les arbres ont été tronçonnés, déracinés et jetés.115 arbres !

Jetés aussi, les forains.Sans respecter les règles édictées lors de la mise en place du projet.Ils devaient rester sur la place ou auprès ; grâce au phasage.

On asphyxie le commerçants alentours avec ce mur bloquant tout.Ensuite on va manger le trottoir et la route circulaire, Espaces Publics, pour créer de grandes terrasses privatives pour de beaux commerces.Perforer la place pour y faire traverser une route qui ne desservira plus que l’axe Nord / Sud, enclavant le Camas. Et ce sera trop tard.

Pas pour certains investisseurs !

Pour la majorité des personnes, la Plaine était essentiellement l’espace du grand marché trihebdomadaire si réputé qu’ y affluaient les clients venant même de quartiers très éloignés.Accessible par tram, métro et bus il offrait des produits très variés et de qualité diverses permettant de satisfaire les besoins du quotidien et achats plus rares.Et ce marché encerclait le bois exotique qui lui servait de toile de fond.Le soir et même les après midi, la Plaine se transformait en parking gratuit au grand dam de Vinci, qui n’aurait pourtant pas pu assurer de place pour tous ces automobilistes trop heureux de pouvoir stationner en plein centre ville.

Mais tout cela n’était pas au goût des financiers. Clientèle du marché trop pauvre, amatrice de loisirs trop simples.Petits cafés, restos, pas chers.Jeux gratuits.parking gratuit.marché Immobilier alentour peu rentabilisé trop bon marché au niveau locatif.
La Mairie et les élus municipaux, le maître d’œuvre, la SOLEAM voient un centre ville rénové, gentrifié du Vieux Port à la Plaine.Faute d’arriver à déplacer la population du ventre de Noailles ils décident de la prendre en tenaille.Faire remonter la gentrification du Vieux Port : l’hôtel Cinq étoiles en bas de la Canebière. Faire descendre la gentrification par la Plaine.
Supprimer tout ce qui peut rassembler cette population pauvre parfois , diversifiée souvent, à coup sûr attachée à son quartier.
1) Les immeubles de Noailles à rénover.On ne s’en occupe pas.Par crainte que cette population que l’on veut chasser ne s’organise pour rester en place ou revenir après les travaux.Arrive ce qui pourra.Est arriva ce qui devait arriver...
2) La Plaine : on n’assure aucune maintenance de l’équipement urbain, pourtant minimaliste et obligatoire.Plots de stationnement, éclairage , revêtement du sol , poubelles …
3) Le quartier et ses arbres.Tous les espaces végétaux en place seront éliminés .D’abord les Arbres de la place des Capucins…. à Noailles abattus sans concertation préalable. Puis les arbres de la Plaine tronçonnés ou déracinés grâce à la présence de trois compagnies de C.R.S de la B.A.C des pompiers et grâce à l’élévation d’un mur permettant de cacher à la vue les exactions de la SOLEAM : déraciner des arbres sans préparation, juste pour les jeter plus loin ; même l’arbre d’Homère, rue d’Aubagne est sacrifié sans sommation Et le peu qui reste n’est pas soigné.
4) Le quartier et son entretien.Aucune réelle politique de nettoyage et d’assainissement de l’ensemble du quartier.Laisser pulluler les rats.Qui vont dégouliner sur le Camas et autres alentours
5) utilisation des médias, et relais des conseils municipaux et de métropole pour distiller des propos mensongers , sur la santé déficiente des arbres, sur les inquiétudes des riverains, sur l’adhésion des citoyens au projet (alors qu’il n’y a jamais eu de véritable concertation aboutie et de soumission de ce projet au Conseil Municipal)

Mais, alors. La messe est dite. Il n’y a plus rien à voir. Non. Cet espace, saccagé nous appartient.

Il nous appartient de refuser de laisser passer une route automobile au milieu de la Plaine, avec circulation de voitures et autres au travers de cette place.

Il nous appartient de refuser de laisser s’installer sur l’ espace public de la Plaine des terrasses privatives à la place de la route et des trottoirs.Ce sont des espaces publics ; la place est un espace public et la route qui l’encercle est un espace public.

Il nous appartient de demander que l’on replante des arbres à l’identique. En variété et en âge. Puisque le discours officiel auquel a cru la population, était de transplanter les 115 arbres ôtés.

« Aucun arbre ne sera abattu.Ils seront déplacés et repositionnés après la fin des travaux »Chenoz / Soléam.

Nous demandons ces arbres. En sachant que c’étaient de vrais arbres de vingt, trente à quarante ans d’ âge et en bonne santé. Nous demandons des arbres à l’identique. En essence, en variétés, en âge.
Puisque ces arbres, selon le discours officiel, mairie et SOLEAM, repris par les journaux, par les radios, par les conseils municipaux, doivent être remis en place

NOUS EXIGEONS LA REMISE EN PLACE DE
LAGOERSTEMIAS Nombreux TILLEULS, TETRADIUM DANIELI KOELREUTERIAS , CEDRELA CINENSIS, ALBIZIAS, FRAXINUS, MELIAS, ARBRE DE JUDEE…
NOUS EXIGEONS QUE SOIT PRESENTE UN DOCUMENT relatif à L IMPACT SUR le quotidien des citoyens causé par la suppression de la route circulaire permettant de connecter quartiers Est et quartiers Ouest aussi bien que quartiers Nord et quartiers Sud

NOUS EXIGEONS QUE SOIT TESTE LA RESISTANCE DU PLATEAU, déjà évidé pour la mise en place d’un parking souterrain, et à nouveau creusé pour la création de bassins de rétention. Alors que ce plateau a perdu 75 pour cent de sa couverture végétale avec un gigantesque système racinaire afférent servant de filet de maintien pour le sol.Et il s’est retrouvé ensuite à supporter le poids phénoménal de ce mur de béton .

TROP TARD ? TROP TARD ?
JAMAIS TROP TARD !!!!!

C’est RIDICULE, c’est impossible de faire marche arrière ????
Quelle marche arrière ? On est en train de tracer une pseudo- route en plein milieu d’une PLACE HISTORIQUE. Nous laissons faire.

On est en train de créer les conditions DE CIRCULATION pour ASPHYXIER un quartier DONT ON A ERADIQUE LE POUMON VERT ? Nous laissons faire
On vient de planter un alignement d’arbres ridicules qui auraient soi-disant vingt ans d’ âge ? C’est çà le retransplantation ?

QUI TROUVE NORMAL QUE CES MEMES PERSONNES RESPONSABLES DE L’HORREUR DE LA RUE D AUBAGNE , DU DESASTRE DE LA PLAINE, POURSUIVENT LEURS ŒUVRES.

On a l’impression que chacun se dit : vite vite comme ça y aura plus d’mur de la Plaine. Et puis tant pis si il y a plus de place Historique. Tant pis si il y a plus d’axe circulaire.

C’est pas une bombe qui a éventré la Plaine (même si le résultat est similaire pour nos arbres). C’est une décision de quelques uns.

Mais si c’était une bombe, on n’aurait pas laissé le soin à celui qui a balancé la bombe de reconstruire le quartier ? On ne l’aurait même pas laissé toucher aux décombres.Il ne serait pas en train de se promener sur les lieux.

Quelle est notre attitude ? Découragement ? Indifférence ? Déni ? Crainte ? Besoin de tranquillité ?

Quelles sont les conséquences d’un tel fatalisme ? Croit-on vraiment que l’on pourra sauver la Planète si on ne peut pas dire : STOP au projet actuel de la PLAINE.
Ils ont fourragé tant qu’ils ont pu .Les systèmes électriques, hydrauliques etc ont été ou sont en mesure d’ être révisés complètement ; ça ne servira plus d’argument pour les fossoyeurs.

Ils n’ont laissé que les arbres qu’ils n’avaient pas eu le droit d’abattre. Les rangées de tilleuls et les magnolias centenaires. On réclame nos arbres. Mais on veut participer au choix des lieux d’implantation.

La route circulaire demeurera et sera mise en valeur avec une seule voie de circulation automobile, des trottoirs élargis et une voie cyclable. Cela a été proposé par de nombreux riverains.Voilà ce qui est sage.

La Plaine redeviendra un grand lieu de Marché tri hebdomadaire.

Pour le cœur de la Plaine, la grande place de Marseille, la place HISTORIQUE de Marseille. Faire en sorte que ce lieu soit à nouveau accessible à tous. Et sereinement, avec une VERITABLE concertation qui se fera au cœur de la PLACE, envisager une RESURRECTION de ce lieu ESSENTIEL au cœur de VILLE. UN LIEU OU CHACUN CIRCULERA TRANQUILLEMENT A PIED.

UN LIEU OU TOUS POURRONT SE RASSEMBLER.

RETROUVONS L A PLAINE.

Marie de la Plaine.


Les gens du Camas et le projet de la Plaine

Quelqu’un croit encore aux propos des Elus ? Gaudin, Lotta, Chenoz / Soleam, Bruno Gilles. Qui ont tous, en Assemblée, par voie de Presse, orale ou écrite, par distribution de belles Plaquettes mensongères, par pseudo réunions de concertations

qui ont tous clamé à propos de la Place Jean Jaurès que « aucun arbre ne sera tronçonné » « les arbres seront transplantés ….ils seront replacés ». Mensonge.

On NE PEUT FAIRE LE DEUIL DE CES ARBRES.Le deuil de tous ces arbres de 9 essences différentes, 115 arbres en bonne santé, tous de plus de vingt ans d’âge, arbres à fleurs, odorants mellifères, et rares pour certains. ARBRES QUI ETAIENT EN MESURE VU LEUR AGE DE NOUS PROTEGER DES POLLUTIONS ET D’HUMIDIFIER NATURELLEMENT L’ATMOSPHERE

On DEVRAIT FAIRE LE DEUIL du GRAND MARCHE de la PLAINE. Alors encore qu’il était assuré dans le Projet même que 2/3 des forains resteraient en place lors des travaux, et 1/3 dans un lieu proche. Mensonges.

On PORTE LE DEUIL de personnes écrasées RUE D’AUBAGNE ? EN BAS DU PLATEAU, parce que les mêmes qui ont décidé de faire abattre les arbres, de chasser les forains, sont ceux qui ont décidé de ne pas rénover en URGENCE les immeubles de Noailles. Chenoz en Janvier 2018. Pour s’empresser d’éradiquer la PLAINE. Et ils ne sont pas inquiétés.

Ces élus.Ce sont les mêmes qui n’hésitent pas régulièrement à sortir de leur sac à fiel des formules ahurissantes de xénophobie, rejetant violemment une partie de la population de Marseille.

Leur Rénovation du Cœur de Marseille c’est le Vieux Port, un anneau de piétonisation s’élargissant jusqu’au cours Lyeutaud.

Nous, au Camas, on n’aura pas le ruissellement promis, descendant d’une Plaine gentrifiée.

Nous. Sans avoir pu préserver le poumon vert du quartier,

Nous. Sans avoir pu conserver l’attrait commercial du quartier ( le marché de la Plaine).

On deviendra un faubourg encombré de circulation. On subira une perpétuelle pollution visuelle, sonore, respiratoire …. La coulée de voitures, et non le ruissellement de la gentryfication. On en aura pour au moins vingt ans. Le temps que les arbres nouvellement plantés puissent être en mesure de lutter contre pollution et sècheresse. le temps qu’ une véritable politique de transport et de circulation permette d’envisager de limiter au maximum la circulation automobile dans les quartiers.

Car la route CIRCULAIRE autour de la Plaine qui permet jusqu’à maintenant ! de passer du Nord au Sud,de l’Est au Nord, d’Est en Ouest d’Ouest en Est, c’est-à-dire de circuler aux quatre points cardinaux, sera SUPPRIMEE pour laisser des terrasses privatives s’installer sur la voie publique que constitue cette route circulaire actuelle.

AINSI SI ON NE REAGIT PAS IMMEDIATEMENT, ON N AURA PLUS QU UN SEUL AXE DE CIRCULATION. UN SEUL

UNE VOIE QUI TRAVERSERA LA PLAINE ET NE PERMETTRA PLUS QU UNE CIRCULATION NORD SUD .

LE CAMAS SE RETROUVERA NASSE.

Encore bien plus paralysante que le MUR qui a permis d’éradiquer TRANQUILLEMENT LES 115 ARBRES GENANTS. DE SUPPRIMER TOUT MARCHE TROP POPULAIRE . TOUT PASSAGE MEME PIETONNIER. TOUT STATIONNEMENT MEME LIMITE TOUTE DEAMBULATION MEME DELIMITEE

LE PLATEAU, LA PLACE ENTIERE EMMURERA LA POPULATION DU CAMAS ET DES QUARTIERS EST

.Y a-t-il une raison de croire que la suppression de l’axe de circulation actuel ne sera pas catastrophique ?

QUELLES INFORMATIONS DIGNES DE FOI PERMETTRAIENT DE RASSERENER QUICONQUE ?

C’est maintenant que les citoyens du Camas doivent réagir. Se réunir. Avec la plus grande publicité Dans la plus grande unanimité et EXIGER

Que la Plaine soit un espace piétonnier comme l’avaient assuré les promoteurs du projet. DONC SANS ROUTE AUTOMOBILE au MILIEU.

Quel l’on ne touche pas à la CIRCULAIRE autour de la Plaine. Sinon pour l’améliorer : agrandissement des trottoirs, voie unique, passages protégés pour piétons.

SINON la circulation sera PERPETUELLEMENT congestionnée entre Le Camas et le cœur de Nous aurons tout perdu. La verdure, le lieu de détente, le marché, le calme du Camas.

Il faudrait peut être relire la fable de la Fontaine « la laitière et le pot au lait » Et ce qui est de fiel ne peut contenir le miel.

AGISSEZ . REFUSEZ L ENFERMEMENT PROGRAMME DU QUARTIER.

Marie de la Plaine.

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

2 Messages

  • Le 13 mai à 19:58, par Mathieu

    Ce texte est magnifique. Merci à son autrice. Une véritable chancla.

    Répondre à ce message

  • Le 12 juin à 00:39, par Corsini J.Claude

    Les Margousiers et autres Mélias sont les meilleurs arbres pour repousser l’invasion du moustique tigre et autres insectes ,tout en restant bien peu nocif pour nos abeilles . Pour le bonheur de Monsanto......abattons les !!!!!

    Répondre à ce message

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Analyse/réflexions c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 2015

gentrification c'est aussi ...

Marseille c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 230