Une tribune pour les luttes

La lettre d’information du site "la voie du jaguar"

Article mis en ligne le dimanche 19 mai 2019

Nouveaux articles

** Entretien avec Vilma, activiste maya
du Guatemala, en visite aux Lentillères **

par Les Lentillères, Vilma Judith Sor - 14 mai 2019

Ce système capitaliste colonial et patriarcal s’est imposé dans
le monde entier, il s’est exprimé au Guatemala d’une manière bien
concrète. Ça a beaucoup de lien avec les axes de développement de
ce système comme les mines, l’exploitation du gaz ou du pétrole,
la monoculture de la palme pour l’huile ou la canne à sucre. Il
y a aussi de grands projets d’infrastructure comme des barrages
hydroélectriques. Ceux-ci provoquent le plus de conflits dans
tout le pays parce qu’ils sont très importants. Ils dévient les
rivières, et les communautés en aval n’ont donc plus accès à la
rivière et donc plus d’eau. Ce sont souvent des communautés
indigènes qui vivent de la pêche mais aussi du maïs et des
haricots, qui sont les moyens de subsistance basiques pour les
communautés indigènes. Alors si on n’a plus d’eau, on n’a plus
de vie.

Dans tous les territoires du Guatemala il y a beaucoup de
conflictualité sociale sur cette question et beaucoup de
résistance pour s’opposer à ces projets. (...)

>https://www.lavoiedujaguar.net/Entretien-avec-Vilma-activiste-maya-du-Guatemala-en-visite-aux-Lentilleres

** "La Recomposition des mondes"
Trois questions à Alessandro Pignocchi **

par Alessandro Pignocchi, Ernest London - 7 mai 2019

Considérant que le concept de "nature" est une récente création
occidentale qui permet d’organiser le monde en la considérant comme
ressource ou sanctuaire, Alessandro Pignocchi lui oppose la plupart
des autres peuples qui ne la distinguent pas de la culture. Les Indiens
d’Amazonie, par exemple, développent des relations sociales avec les
plantes et les animaux, identiques à celles entretenues avec les
humains. "Au prisme de l’anthropologie, la protection de la nature
apparaît comme le prolongement, indissociable, de l’exploitation."
"Notre concept de nature favorise cette relation de sujet à objet
(qui se focalise sur l’utilisation) et occulte les riches relations
de sujet à sujet (fondées sur la prise en compte empathique de l’autre)
que nous pourrions nouer avec les non-humains." Découvrant qu’existent
en France des endroits où cette "révolution cosmologique est déjà en
cours", il décide de se rendre sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes et
raconte sa rencontre avec "des gens qui ont conscience d’habiter un
territoire commun, un territoire qu’ils cherchent à partager au mieux,
entre humains et non-humains". (...)

>https://www.lavoiedujaguar.net/La-Recomposition-des-mondes-Trois-questions-a-Alessandro-Pignocchi

P.-S.

LA VOIE DU JAGUAR • informations et correspondance pour l’autonomie individuelle et
collective • lavoiedujaguar chez riseup.net• http://lavoiedujaguar.net

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Rubrique "Publications"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 13880