Une tribune pour les luttes

lundi 1er juillet 2019

MARSEILLE

18 h

Maison du Peuple, 57 rue Brochier, 13006

Réunion publique

"La Plaine suffoque... Ranimons-la" : s’organiser avant l’été

Assemblée de La Plaine


L’Assemblée de La Plaine appelle à une grande assemblée le lundi 1er juillet à 18H à la Maison du Peuple, 57 rue Brochier, 6ème arr. (ancien Pôle emploi) sur le thème "La Plaine suffoque... Ranimons-la".
Quelles actions à venir ? Comment continuer à faire vivre notre quartier et lutter contre les politiques destructrices de la Mairie ? Venez en débattre et s’organiser !
Dès l’automne, la bêtise de l’abatage des arbres, l’érection du mur de la honte et la violence des vigiles annonçaient déjà la mise en tombe de la vie du quartier. Notre état de sidération s’est prolongé avec l’effondrement des immeubles de Noailles, qui a mis en lumière les politiques d’habitat assassines de la mairie et la spéculation sur les quartiers populaires : « 20 millions pour détruire la Plaine, rien pour sauver Noailles » ! Mais notre colère endeuillée s’est heurtée à un mur encore plus haut, protégé d’escadrons de police, qui nous ont mutilés, enfermés …tués ! Le quartier de la Plaine lui-même n’a pas été épargné par les arrêtés de péril (plus de 20 !). Et pendant que le ciel continue de s’effondrer sur nos têtes, le mépris des élus pour nos vies ne s’arrête pas : après 9 mois de chantier, ce sont encore les maltraitances caractérisées de cette mairie qui nous tuent à petit feu et participent au processus de destruction sociale commanditée pour notre quartier.
NOUS SOMMES INTOXIQUE-ES PAR LA POUSSIERE ! On suffoque ! Que contiennent les sols creusés à
ciel ouvert que nous respirons depuis des mois ?
LES CONFLITS DE CIRCULATION SONT DANGEREUX ET PARTICIPENT À UN ENVIRONNEMENT DE PLUS
EN PLUS AGRESSIF ! Pourquoi n’ont-ils pas été anticipés ? Sur la place et au-delà ? Les piétons sont
les plus impactés, dont les personnes âgées en fauteuil roulant, les enfants, les poussettes…
L’ABSENCE DE SECURISATION DU CHANTIER NOUS MET EN DANGER !
LES DIFFICULTES D’ACCES AUX COMMERCES ET AUX BARS DE QUARTIER PARTICIPENT A DETRUIRE LE LIEN SOCIAL AUTOUR DE LA PLACE !
L’ABSENCE DE SOLUTION DE STATIONNEMENT NUIT A CEUX QUI ONT BESOIN D’UNE VOITURE POUR
TRAVAILLER (et qui n’ont pas les moyens de se payer un parking) !
Nous demandons la suspension des PV le temps du chantier !
L’ECOSYSTEME DU QUARTIER EST MENACE DEPUIS L’EXPROPRIATION DU MARCHE POPULAIRE :
commerces, forains, habitants de la Plaine et du tout Marseille, tous impactés !
LE PHASAGE DU CHANTIER EST FAIT AU MEPRIS DES HABITANTS ET USAGERS DE LA PLACE ! Pourquoi la livraison de l’espace central (bancs, jeux d’enfants) est la dernière prévue pour fin 2020 ? La lenteur des phasages, le manque de sérieux de la coordination des interventions techniques et la faiblesse des moyens humains affectés (3 ouvriers qui se battent en duel) relève du mépris !
LA VIOLENCE INSTITUTIONNELLE EST LA SEULE REPONSE FAITE AUX HABITANTS : mur de séparation,
agressions par les vigiles, flicage, vidéosurveillance, toutes nos cultures de solidarité et de résistance,
qui font l’identité de notre quartier, y passent.
Parce qu’aucun avenir n’est possible avec eux, nous refusons toute négociation avec ces élus
mafieux. Et nous invitons tout le monde à lutter encore contre le processus de destruction sociale à l’œuvre dans notre quartier, en réoccupant notre Plaine de toutes les manières qu’elles soient !

Répondre à cet article

Agenda de la semaine

mercredi 28 août 2019

jeudi 29 août 2019

vendredi 30 août 2019

mercredi 4 septembre 2019

vendredi 6 septembre 2019

samedi 7 septembre 2019

samedi 14 septembre 2019

mercredi 18 septembre 2019

samedi 21 septembre 2019

vendredi 27 septembre 2019

samedi 28 septembre 2019

samedi 5 octobre 2019

mercredi 18 décembre 2019