Une tribune pour les luttes

samedi 13 juillet 2019

AIX EN PROVENCE

11 h 30

Place de la Rotonde & Allées Provençales, 13100

Rassemblement

Refusons un monde déhumanisé

Cercle du silence

Le Cercle du silence d’Aix-en-Provence appelle à se réunir en cercle et en silence le samedi 13 juillet de 11h30 à midi, Place de la Rotonde à l’orée des Allées Provençales.pour manifester notre refus d’un monde déshumanisé.
Les exemples de Pia Klemp, ancienne capitaine du navire Iuventa qui repêcha près de 14 000 personnes en Méditerranée au cours des années 2016 et 2017, et de Carola Rackete capitaine qui a récemment fait accoster en force le Sea-Watch 3 dans le port de Lampeduza afin de débarquer des migrants en détresse - toutes deux poursuivies en justice pour avoir porté des secours d’urgence à des naufragés - sont emblématiques, même si ces femmes ne sont pas les seules à subir d’iniques accusations de complicité avec les passeurs et autres trafiquants d’êtres humains.
Ils sont emblématiques, tout d’abord, en raison du courage de ces deux femmes et de la résistance qu’elles ont opposé et opposent toujours au mépris affiché des droits fondamentaux en Europe. Ces exemples sont aussi, et peut-être surtout, les marqueurs d’une évolution glaçante de la société vers un monde déshumanisé, évolution que la plupart de nos dirigeants font mine de méconnaître et que certains assument pourtant déjà pleinement, comme notre ministre de l’Intérieur qui déclarait le 5 avril dernier - rappelons-le une nouvelle fois - “ on a observé de façon tout à fait documentée, je vous le dis, une réelle collusion, à certains moments, entre les trafiquants de migrants et certaines ONG “.
Quand on perçoit de surcroît, avec le bombardement sauvage d’un centre de détention de migrants près de Tripoli qui a fait plus de 80 morts, avec tous les témoignages concordants de ceux qui s’échappent de l’enfer libyen, quel calvaire vivent dans ce pays les personnes qui y transitent à la recherche d’un lieu sûr pour vivre dignement, on ne peut qu’être stupéfié par la faiblesse de la réponse de nos sociétés à de tels désastres.
Certes, il y a eu de nombreuses réactions à l’arrestation de Carola Rackete, des pétitions, des manifestations, une juge italienne a décidé de lever ses arrêts domiciliaires mais tout n’est pas fini pour la capitaine et pour plusieurs membres de son équipage, sans compter l’immobilisation du navire humanitaire...
Les réactions de solidarité, au-delà des cercles militants, ont-elles été à la hauteur des scandales à répétition que nous venons de connaître ? La réponse se résume peut-être au titre d’un article du Monde daté du 10 juillet : Loin des regards, la mer Méditerranée est devenue un “trou noir”.

Répondre à cet article

Agenda de la semaine

jeudi 19 septembre 2019

vendredi 20 septembre 2019

samedi 21 septembre 2019

lundi 23 septembre 2019

mercredi 25 septembre 2019

samedi 28 septembre 2019

samedi 5 octobre 2019

lundi 7 octobre 2019

vendredi 11 octobre 2019

samedi 12 octobre 2019

samedi 19 octobre 2019

samedi 23 novembre 2019

mercredi 18 décembre 2019