Une tribune pour les luttes

samedi 14 septembre 2019

AIX EN PROVENCE

11 h 30

Place de la Rotonde, Allées provençales, 13100

Cercle de Silence

Chers amis,

Il est bien lassant de constater toujours les mêmes errances dans l’accueil des étrangers en France, en Europe ou ailleurs, les mêmes dénis de droit, les mêmes intolérances et discriminations, les mêmes exactions des administrations ; lassant aussi ce sentiment de ressasser, particulièrement en ces jours de rentrée, un récit trop connu et qui se répète en boucle à l’instar du Jour de la marmotte…

Relatons tout de même quelques-uns des faits caractéristiques de ces derniers jours :

RESF signale qu’un élève de nationalité tunisienne, Montassar Idoudi (18 ans) scolarisé au lycée professionnel JB Brochier (à Marseille) est sur le point de se faire expulser* après avoir été placé au centre de rétention du Canet à Marseille dimanche 1er septembre à la suite d’un contrôle d’identité en descendant d’un bus.

Human Rights Watch déclare dans un rapport du 5 septembre que « les enfants migrants non accompagnés qui arrivent dans le département français des Hautes-Alpes sont soumis à des procédures d’évaluation de l’âge défectueuses privant nombre d’entre eux de la protection dont ils ont besoin ».

Samedi dernier, le corps d’un migrant a été trouvé dans le lit de la rivière Dora à Bardonnechia dans le Val de Suse. Il tentait probablement de se diriger vers la France par le col de l’Echelle et n’avait pas de papiers ; l’an dernier les corps de trois migrants avaient pareillement été trouvés dans cette même zone géographique, morts eux aussi en essayant de passer la frontière.

Au moment où de nombreux attentats ensanglantent l’Afghanistan, la France s’apprête à renvoyer des Afghans vers leur pays en guerre selon les informations récentes d’Amnesty International et de la Cimade.

Le collectif Justice pour les jeunes isolés étrangers constate que le ministère de l’éducation nationale ne démord pas de ses méprises. Celui-ci considère en effet qu’après 16 ans et la fin de l’obligation scolaire, « ses services ne sont plus tenus de scolariser les jeunes qui en font la demande. Ce raisonnement repose sur une confusion entre l’obligation scolaire jusqu’à 16 ans et le droit à l’éducation qui ne comporte aucune limite d’âge. Une erreur tellement grossière qu’on a du mal à imaginer qu’elle ne cache pas un objectif plus inavouable ».

Les structures prévues pour l’hébergement des demandeurs d’asile sont saturées depuis longtemps à Marseille et beaucoup de personnes (familles, mineurs isolés, célibataires) qui sont en procédure de demande d’asile ne comptent que sur les squats pour avoir un abri - et la plupart des squats ne sont pas aussi bien organisés que celui de Saint-Just. La police est pourtant venue déloger le 5 septembre au matin une centaine de personnes occupant deux de ces squats situés dans le quartier Bougainville, seules une quarantaine de ces personnes (des femmes en situation de vulnérabilité et 11 enfants) ont été mises à l’abri… pour 16 nuits (!).

Il est capital de poursuivre nos manifestations silencieuses pour alerter le public et protester en même temps contre les effets d’une politique qui refuse de traiter sérieusement, fraternellement et avec tous les moyens nécessaires les lourdes questions que posent les migrations à nos riches sociétés.

Nous vous donnons rendez-vous samedi 14 septembre de 11h30 à midi, Place de la Rotonde à l’orée des Allées Provençales.

Philippe pour le Cercle de Silence Aix

* Pétition : http://resf.info/P3462

Répondre à cet article

Agenda de la semaine

lundi 23 septembre 2019

mardi 24 septembre 2019

mercredi 25 septembre 2019

jeudi 26 septembre 2019

vendredi 27 septembre 2019

samedi 28 septembre 2019

dimanche 29 septembre 2019

lundi 30 septembre 2019

samedi 5 octobre 2019

lundi 7 octobre 2019

vendredi 11 octobre 2019

samedi 12 octobre 2019

samedi 19 octobre 2019

samedi 23 novembre 2019

mercredi 18 décembre 2019