Une tribune pour les luttes

Rencontre nationale des communes libres et des listes citoyennes

Commercy, 23 et 24 novembre 2019

Article mis en ligne le vendredi 20 septembre 2019

Depuis plusieurs mois la France est en ébullition. Depuis près
d’une quarantaine d’actes les gilets jaunes manifestent pour la
transformation du système, la justice sociale et la démocratie
directe, qu’il vente, pleuve, neige, ou que la canicule menace.
Des dizaines de milliers de personnes descendent dans la rue
pour résister à la destruction de la planète. Les quartiers
populaires, longtemps victimes invisibles de la violence d’État,
sont de plus en plus présents en première ligne.

Et tout pourrait bien reprendre à la rentrée tant le
gouvernement continue ses politiques destructrices :
assurance-chômage, sécurité sociale, retraites, urgences… de
nombreux secteurs sont en passe de se mobiliser. Pour le moment
l’oligarchie verrouille le système au niveau national par une
forte répression. Mais le pays palpite : partout ces mouvements
cherchent à agir et construire localement. 230 groupes locaux de
gilets jaunes étaient présents à la troisième « Assemblée des
assemblées » à Montceau-les-Mines, des dizaines de « Maison du
peuple » sont en projet, des collectifs écolos et citoyens se
créent, les bases syndicales s’agitent, etc.

Il n’y aura pas de « retour à la normale » : d’immenses
aspirations à la transformation sociale, démocratique et
écologique s’expriment. Et pour ne pas qu’elles soient balayées,
nous devons les enraciner au niveau communal, dans nos villages,
nos villes, nos quartiers, partout où nous sommes ! La séquence
vers les élections municipales de mars 2020 peut être une
opportunité, à condition de ne pas tomber dans les pièges de la
politique politicienne et les petites combines des élus locaux.
Partout dans le pays, des centaines de projets de « listes
citoyennes » sont en cours.

Mais leurs méthodes et leurs objectifs sont très différents :

– Nombre d’entre elles risquent d’être un simple vernis « 
citoyen » sur des militants de partis locaux en quête de pouvoir ;

– D’autres visent à prendre la mairie de manière indépendante
des partis existants, sans forcément transformer le système en
profondeur ;

– Une minorité, enfin, cherche à instaurer des assemblées
citoyennes indépendante des partis et prendre la commune pour
instaurer une démocratie directe, rendre la totalité du pouvoir
de décision aux habitants au sein d’assemblées communales, de
RIC locaux, etc. Pour radicalement changer le système à la base,
et transformer les conseils municipaux en simples délégués au
service des habitants ;

À Commercy, c’est ce dernier pari que nous faisons ! Nous ?
Nous sommes plusieurs dizaines d’habitants impliqués dans la vie
locale, des membres des gilets jaunes, d’associations, simples
citoyens… Depuis mai, nous avons lancé une assemblée citoyenne,
des groupes de travail, des formations locales pour réfléchir à
comment transformer concrètement notre commune.

Si notre projet de liste l’emporte, le conseil municipal aurait
obligation d’entériner les décisions d’une assemblée communale
ouverte à tous. Si elle ne l’emporte pas, l’assemblée municipale
pourrait tout de même peser au niveau local et nous continuerons
de renforcer notre ancrage. Au-delà de l’échéance électorale,
d’autres dynamiques sont en cours pour prolonger le souffle qui
s’est levé chez nous. Car pour nous, se projeter dans les
municipales n’est pas une finalité mais un moyen pour
transformer le système à la base :

– Un moyen pour rendre partout le pouvoir de décider et d’agir
à tous les habitants

– Un moyen pour enraciner le rapport de force là où nous sommes

– Un moyen pour grignoter les bases du système – ces élus et
notables qui sont souvent les instruments de la politique d’en
haut, comme on l’a vu avec le Grand Débat national.

Surtout, se projeter dans les municipales ne doit pas se faire
de manière isolée, au détriment de tout le reste. N’attendons
aucun miracle des institutions et construisons partout des
contre-pouvoirs indépendants !

Ouvrons des Maisons du peuple, organisons nos propres systèmes
d’approvisionnement, instaurons des assemblées populaires
parallèles, continuons de participer aux mouvements au niveau
national !

Le chemin qui s’est ouvert depuis quelques mois n’est que le
début du voyage : l’Histoire nous enseigne qu’il faut plusieurs
années pour faire une révolution.

Alors nous continuerons d’avancer, nous ne rentrerons pas chez
nous !

Aux mouvements actuels et aux « listes citoyennes » municipales
existantes, voilà la perspective stratégique que nous proposons
 :

1) Fédérer un réseau de « communes libres » et de
contre-pouvoirs basés sur la démocratie directe et opposés aux
puissances de l’argent et à la violence d’État ;

2) Construire ensemble un système plus juste dans nos
quartiers, nos communes, nos villages ;

3) Renforcer les liens entre les alternatives et les
résistances au niveau local et national.

Voilà l’horizon de transformation vers lequel nous voulons
aller pour bâtir un système plus juste !

Vidéo : https://youtu.be/IzpBuBoF9_U
https://www.youtube.com/embed/IzpBuBoF9_U?feature=oembed

Source : https://www.pressenza.com/fr/2019/09/appel-a-une-rencontre-nationale-des-communes-libres-et-des-listes-citoyennes/

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Rubrique "Publications"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 13940