Une tribune pour les luttes

La lettre d’information du site « la voie du jaguar »

Cette lettre recense les nouveautés publiées depuis 14 jours

Article mis en ligne le mardi 24 septembre 2019

Nouveaux articles

** Mouvement à Hongkong
Une discussion avec le Workers Group **

par Bad Kids of the World, Workers Group - 22 septembre 2019

L’interview suivante a été réalisée sur Internet au cours du mois
d’août. Des camarades de différents pays — quelques Bad Kids of the
World — ont posé des questions sur le mouvement anti-extradition à
un camarade du Workers Group, un collectif prolétarien de Hongkong.

Beaucoup de gens à Hongkong ne comprennent pas pourquoi le gouvernement
chinois a choisi d’adopter ce projet de loi sur l’extradition à cette
date précise. Je crois qu’ils ont un calendrier pour cela. Ce que je
veux dire, c’est que depuis 2012, lorsque Xi Jinping est devenu
président de la Chine, il a décidé de renforcer son contrôle sur le
pays. Il a pris beaucoup de mesures. Premièrement, il a réformé la
structure du gouvernement pour que le pouvoir soit concentré entre ses
seules mains. Deuxièmement, il y a eu beaucoup de répression à
l’encontre de la société civile en Chine. Les mouvements — y compris
les familles, et les avocats, les militants syndicaux — ont tous été
réprimés. Et le gouvernement exerce un contrôle encore plus strict sur
les médias qu’auparavant. D’autre part, le Parti communiste exige
également que toutes les entreprises, même les entreprises privées,
créent une branche du Parti communiste. Ce qui veut dire que le PC se
développe et essaie d’être le leader de chaque institution sociale.
Voilà ce qui se passe en Chine. (...)
- https://lavoiedujaguar.net/Mouvement-a-Hongkong-Une-discussion-avec-le-Workers-Group

** Texte des occupant·e·s de l’Amassada
lu pendant la Fête du vent **

par L’Amassada - 21 septembre 2019

Lors de la cinquième Fête du vent, première depuis l’occupation
permanente du lieu, un texte écrit collectivement par celles et ceux
qui y habitent a été lu, ici retranscrit.

L’Amassada est habitée de manière permanente depuis un an déjà. En
effet, en septembre 2018, des membres de la lutte ont lancé un appel à
venir s’installer sur le plateau de Saint-Victor. Occuper l’Amassada,
ce n’est pas juste dormir sur place, c’est y construire un quotidien,
rechercher une autonomie, se réapproprier des savoirs. Malgré la
présence hostile de la police et la menace permanente de destruction des
lieux, nous avons souhaité nous inscrire sur le territoire et nous
projeter dans le temps. Constructions, potagers, événements, assemblées
ont rythmé notre vie ici.

L’occupation ne nous a pas isolé·e·s du reste du monde. Au contraire,
le début du printemps a été pour nous l’occasion de nous déplacer,
d’aller voir d’autres lieux, de créer des liens avec les gens que nous
rencontrions. Au fil des moments partagés, des rires, des craintes,
etc., de la confiance se crée, et c’est avec beaucoup de plaisir que
l’on recroise, parfois à l’Amassada, parfois ailleurs, des personnes
rencontrées dans l’année. Des liens forts, des amitiés, des amours se
développent et c’est toute une nouvelle cartographie qui s’ouvre à
nous (...)
- https://lavoiedujaguar.net/Texte-des-occupant-e-s-de-l-Amassada-lu-pendant-la-Fete-du-vent

** Interrompre la destruction du monde **
par Ernest London - 18 septembre 2019

Jérôme Baschet
« Une juste colère. Interrompre la destruction du monde »

En automne 2018, "une véritable irruption populaire a fait vaciller
le pouvoir", en France. Depuis le Chiapas rebelle où il vit, Jérôme
Baschet a observé le mouvement des Gilets jaunes comme annonciateur
de nouvelles formes d’explosions sociales vouées à se multiplier,
expression d’une "juste colère", pendant de la "digne rage" des
zapatistes. Avec méthode, il cherche à encourager et à amplifier cette
dynamique afin d’"interrompre la destruction du monde".

La goutte d’eau a fait déborder le vase. "Et là où beaucoup
s’affligeaient de ne voir que le marécage stagnant d’une majorité
dite silencieuse et passive ont surgi mille torrents impétueux
et imprévisibles, qui sortent de leur cours, ouvrent des voies
inimaginables il y a un mois encore, renversent tout sur leur
passage et, malgré quelques dévoiements initiaux, démontrent une
maturité et une intelligence collective impressionnante." (...)
- https://lavoiedujaguar.net/Interrompre-la-destruction-du-monde

** Sur le plancher des vaches (III)
Liturgie et bréviaire **

par Natalie - 16 septembre 2019

Paris, le 10 septembre 2019
Amis,

Le "plancher des vaches II" s’annonçait comme indigeste, si vous
l’avez lu, vous l’aurez sans aucun doute vérifié, de plus, sa lecture
a pu être compliquée par son caractère en fait très synthétique :
les "démarches" qui y sont décrites pourraient chacune nécessiter des
pages et des pages d’explications. Par ailleurs, une infinité de
préceptes existant dans le joyeux monde du travail ont tout simplement
été laissés de côté.

De quoi s’agissait-il donc dans ce "plancher des vaches" ? D’une
part, de s’offrir le luxe de quelques détails sur des aspects
particulièrement importants s’agissant du formatage des esprits
(formation par objectifs et développement personnel, et "démarches
qualité"), de mettre également l’accent sur des aspects
généralement méconnus, "l’initiative pour le génome des matériaux",
ou encore la mondialisation, par le biais du Pacte mondial, des labels
développement durable. Ramené à une phrase, le "plancher des vaches II"
décrivait un mouvement progressif de chosification du vivant. (...)
- https://lavoiedujaguar.net/Sur-le-plancher-des-vaches-III-Liturgie-et-breviaire

** Suite mexicaine (V) **
par Georges Lapierre - 9 septembre 2019

La guerre sociale au Mexique
Deuxième partie : les résistances
À la recherche des personnes disparues

Cette résistance à la toute-puissance de l’argent peut prendre une
forme organisée et, dans le domaine de l’organisation, celle des
zapatistes est exemplaire à la fois par sa cohésion, sa souplesse et
son étendue. À l’extrême Sud-Est du pays, les zapatistes protègent,
entretiennent et nourrissent un feu, celui d’une résistance obstinée
face aux malheurs des temps. Ils témoignent. Ils sont les derniers
Mohicans qui, à la nuit tombée, allument un feu de camp, un bivouac,
et ce bivouac se voit au loin. C’est un bivouac dans les hurlements de
la guerre à outrance. Les zapatistes sont nos sentinelles dans la nuit.
Des sentinelles dans notre nuit.

J’ai apprécié à sa juste valeur la réponse zapatiste à la menace
représentée par les ambitions des entreprises capitalistes et leurs
visées expansionnistes. La réponse des zapatistes est stratégique, ils
ne se sont pas laissé prendre au dépourvu, ils se sont renforcés. Leur
lucidité, au sein d’une société civile molle, ballottée entre
promesses et mensonges, force l’admiration. Une nouvelle fois, les
zapatistes ont su contourner l’obstacle et l’état de siège dans
lequel le gouvernement pensait les contenir. (...)
- https://lavoiedujaguar.net/Suite-mexicaine-V

P.-S.

LA VOIE DU JAGUAR • informations et correspondance pour l’autonomie individuelle et collective • lavoiedujaguar chez riseup.net • http://lavoiedujaguar.net

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Grand Projet Inutile/ZAD c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 90

International c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 380

Luttes c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 985