Une tribune pour les luttes

La lettre d’information du site "la voie du jaguar"

Cette lettre recense les nouveautés publiées depuis 14 jours

Article mis en ligne le mardi 19 novembre 2019

Nouveaux articles


** Transcender
(Update) **

par Natalie - 15 novembre 2019

Paris, le 7 novembre 2019
Amis,

Ce sous-titre (premier pas vers l’auto-évaluation de votre adaptabilité
langagière) signale que les développements à venir sont en prolongement
de ce qui avait pourtant été annoncé, au "Plancher des vaches IV|II",
comme enfin achevé.

Le sujet étant, comme on le sait, en renouvellement permanent, il se
trouve que la lecture, ce jour, de la synthèse du rapport "Le business
de l’édification des murs", par Mark Akkerman (synthèse dont je vous
recommande vivement la lecture), m’a incitée à me balader dans les
sites de quelques-unes des organisations et entreprises mentionnées
dans ledit rapport.

Mark Akkerman : "Un grand nombre des entreprises répertoriées dans les
présentes, notamment les grandes sociétés d’armement, font partie de
l’EOS (Organisation européenne pour la sécurité), le plus important
groupe de pression sur la sécurité des frontières."

Ça vous rappelle quelque chose ? (...)
- https://www.lavoiedujaguar.net/Transcender-Update

** Lettre du Chili **
- 12 novembre 2019

Ce que nous vivons ici est magnifique ! Cela fait deux semaines
maintenant que ce soulèvement nous a permis de vaincre la peur,
l’indolence et la frustration de vivre sous la dictature de l’argent,
mais aussi de nous rencontrer comme êtres humains, par-delà toutes
les identités qui nous avaient maintenus séparés.

Depuis le début, cette insurrection généralisée spontanée exprime
une critique en actes du mode de vie capitaliste. Elle exproprie
et détruit ses symboles et ceux de l’État : supermarchés, pharmacies,
banques, commissariats, édifices municipaux, etc. Ses revendications
sont nombreuses, si nombreuses que chacun sait que la seule question
qui se pose est celle d’un changement structurel. "Plus rien ne sera
comme avant", entend-on dans les rues. Notre désir de vivre a retrouvé
de la force dans l’aventure de cette lutte contre le système.

La précarisation qui prévaut dans ce territoire et contre laquelle
ce mouvement s’est levé, n’est pas le produit de mesures d’austérité.
Ici, l’état de bien-être n’a jamais existé. Elle est le résultat
d(un saccage organisé par l’État-Capital. (...)
- https://www.lavoiedujaguar.net/Lettre-du-Chili

** Communiqué de l’Amassada en exil
sur le week-end de résistance **

par l’amassada - 10 novembre 2019

Il pleut toujours, on se remet doucement du week-end dernier, les
dernières copain·e·s viennent de partir, et c’est avec le séchoir
encore plein de choses trempées qu’on vous écrit ce communiqué.

On voulait tout d’abord adresser une pensée particulière aux quatre
copain·e·s inculpé·e·s qui ne pouvaient pas être présent·e·s ce
week-end. C’est RTE (Réseau de transport d’électricité) qui devrait
être interdit de territoire, pas nos ami·e·s. Le procès aura lieu le
11 mars au tribunal de Rodez, soyons nombreux·ses pour les soutenir !

Ce week-end, prévu un mois après les expulsions, était une date
importante pour nous, pour la suite de la lutte dans le Sud-Aveyron
et ailleurs. Tout cela nous a un peu stressé·e·s au début, avec des
conditions météorologiques qui auraient difficilement pu être pires.
Se sentir soutenu·e·s dans ces moments difficiles nous a fait
beaucoup de bien, et on espère que ce week-end aura été un grand
moment de rencontres autour des luttes sur la production et le
contrôle de l’énergie. (...)
- https://www.lavoiedujaguar.net/Communique-de-l-Amassada-en-exil-sur-le-week-end-de-resistances

** Rage contre le règne de l’argent **
par Ernest London - 9 novembre 2019

John Holloway
"La Rage contre le règne de l’argent"

"Nous sommes au cœur d’une bataille dans laquelle la ragfe
s’intensifie. Le futur de l’humanité dépend de cette bataille.
C’est une bataille des rages." John Holloway, avec ce texte bref et
juste, donne une cible à notre colère : l’argent, en tant que lien
social destructeur et cause de tant de souffrances. Il nous encourage
à veiller à ce qu’elle demeure digne et créatrice, qu’elle ne se
transforme surtout pas en défense du système, en haine raciste.

S’appuyant sur ses observations des printemps arabes, des mouvements
des places en Europe et en Amérique du Nord, il met en évidence une
rage, partie d"une critique des dictatures, rapidement étendue aux
"démocraties-telles-que-nous-les-connaissons", un élan vers de nouvelles
formes d’organisation et de prises de décision, ainsi qu’une nouvelle
"antigrammaire de la révolte" : assemblées, refus de formuler des
revendications, rejet des partis politiques et des politiciens de droite
comme de gauche. "Ce sont des brèches dans la domination du capital, des
espaces et des moments de négation-création, où nous pouvons dire
"non" et créer quelque chose de différent, explorer de nouveaux
chemins, de nouvelles logiques, essayer d’ouvrir de nouveaux mondes."
(...)
- https://www.lavoiedujaguar.net/Rage-contre-le-regne-de-l-argent

** Les quatorze ans de la Communauté
indigène et populaire Empereur Cuauhtémoc **

par Traba - 6 novembre 2019

Décembre 2014, nous tombons nez à nez sur la Communauté indigène et
populaire Empereur Cuauhtémoc (CIPEC). Une rencontre placée sous le
signe d’Ayotzinapa. Une amitié due au hasard du voyage. Je suis
convaincue, depuis bien longtemps déjà, qu’il n’y a pas de hasard,
il n’y a que des rendez-vous", comme le dit si joliment Paul Valéry.
Mille fois, le Mexique nous a offert des purs moments de grâce et
bien évidemment, la rencontre avec la CIPEC en fait partie. Alors
dès qu’on a su qu’ils allaient fêter leur quatorzième anniversaire,
on a décidé d’y participer. Qui peut refuser une fête placée sous
le signe de l’amitié et du mezcal. Sûrement pas nous !!!

La communauté est toujours accrochée à sa colline. Mais toujours pas de
maison bleue. Par contre, sa pente est encore plus raide que dans mes
souvenirs et mérite bien que je l’appelle la "subida de la muerte".
¡Caray !

Dans les amitiés lointaines, il y a toujours un peu d’appréhension à
revoir les gens. Peur que la distance ait fait son travail de sape, peur
de ne plus savoir quoi se dire. Mais il suffit de voir le sourire de
Clara nous accueillir et son abrazo contre son coeur qui dit mille fois
plus de choses qu ?un simple salut. (...)
- https://www.lavoiedujaguar.net/Les-quatorze-ans-de-la-Communaute-indigene-et-populaire-Empereur-Cuauhtemoc

P.-S.

LA VOIE DU JAGUAR • informations et correspondance pour l’autonomie individuelle et collective • lavoiedujaguar chez riseup.net • http://lavoiedujaguar.net

Retour en haut de la page

Répondre à cet article