Une tribune pour les luttes

mardi 17 décembre 2019

MARSEILLE

10 h 30

rdv devant la librairie Maupetit aux Réformés

Travailleur.se.s du spectacle, de l’audiovisuel, de la culture, permanent.e.s, intermittent.e.s, artistes auteur-trices, chômeur.se.s, précaires

Mobilisation contre une retraite au rabais et pour une autre répartition des richesses !

CONTRE UNE RETRAITE AU RABAIS ET POUR UNE AUTRE RÉPARTITION DES RICHESSES !
NOUS TRAVAILLEUR.EUSE.S DU SPECTACLE, DE L’AUDIOVISUEL ET DE LA CULTURE, PERMANENT.E.S, INTERMITTENT.E.S, ARTISTES AUTEURS-TRICES, CHÔMEUR.SE.S ET PRÉCAIRES EN LUTTE CONTRE LA RÉFORME DES RETRAITES ! MOBILISONS-NOUS !

MANIFESTATION MARDI 17 DECEMBRE à 10H30

Rendez-vous à 10h30 devant la librairie Maupetit aux réformés

Le gouvernement Macron veut remplacer le système actuel par un système de retraite dit « universel » à points. Il nous vante : universalité, simplicité, transparence... Or, l’objectif de ce pouvoir est de réduire les pensions et de contraindre tou·te·s les travailleur·euse·s à partir en retraite plus tard. Aujourd’hui nous savons quels sont nos droits, ils varient en fonction de nos salaires et de notre durée de cotisation, c’est un système « à prestations définies ». Demain ils vont varier en fonction de la valeur du point, de la conjoncture économique, du nombre de retraité·e·s, de l’espérance de vie... On bascule dans l’imprévisible, l’absence de garanties et la baisse des pensions !

Les chômeur.se.s et les travailleur.se.s précaires sont particulièrement menacé.e.s, notamment les artistes auteurs-trices et les technicien.ne.s intermittent.e.s du spectacle, qui connaissent la précarité

Pour compenser cette hausse et garantir une retraite aux artistes auteurs-trices, Delevoye promet d’arroser d’argent public et propose de prendre l’argent sur le budget du… ministère de la Culture ! Vu les montants annoncés le ministère n’y survivra pas !

Du coté des intermittent.e.s du spectacle, ce n’est pas mieux : dans le système actuel la pension est calculée sur les 25 meilleures années, dans le système à point la pension est calculée sur toute la carrière. Quid des mauvaises années qui ne seront plus « lissées » par le calcul ?! Quant aux périodes de chômage indemnisées, le gouvernement promet des « points de solidarité » mais sans donner de précisions, ni sur leur nombre, ni sur le montant ! Le flou total !

Sans parler des femmes pour lesquelles le calcul de la pension va aussi se faire sur toute leur carrière et non plus sur les 25 meilleures années ou les 6 derniers mois (pour les fonctionnaires). Quid de la prise en compte des années à temps partiel et des périodes d’interruption de carrière pour des raisons familiales ?

De l’argent il y en a : la stratégie du gouvernement est de faire croire que le déficit du régime actuel est dramatique. La réalité est bien différente, le système actuel connaît un déficit dérisoire, de l’ordre de 10 milliards d’euros sur 300 milliards, il est donc somme toute équilibré. Il s’agit en réalité d’un déficit construit en grande partie par les politiques de suppression de l’emploi public et d’allègement de cotisations sociales qui profitent surtout aux employeurs.

Depuis deux ans le gouvernement multiplie les réformes et mesures néolibérales pour assurer les profits de certains et l’appauvrissement et la dépendance des autres : casse du droit du travail, baisse des APL, réforme du bac et des conditions d’entrée à l’université, réforme de l’indemnisation chômage qui va exclure de l’accès aux indemnités des centaines de milliers de personnes, énième durcissement des conditions d’accueil et de vie des migrant.e.s…

La réforme du régime de retraites est une étape de plus dans la casse sociale. Il faut arrêter ! La France est le pays d’Europe où les retraités sont les moins pauvres et cela doit le rester !

Nous affirmons notre refus d’un système par points dit universel

Nous voulons plus de justice sociale !

P.-S.

nonreformeretraiteculture13 chez gmail.com

Répondre à cet article

Agenda de la semaine

dimanche 26 janvier 2020

lundi 27 janvier 2020

mardi 28 janvier 2020

mercredi 29 janvier 2020

jeudi 30 janvier 2020

vendredi 31 janvier 2020

samedi 1er février 2020

mercredi 5 février 2020

vendredi 7 février 2020

samedi 8 février 2020

mercredi 12 février 2020

vendredi 14 février 2020

samedi 15 février 2020

samedi 22 février 2020

vendredi 28 février 2020

vendredi 13 mars 2020