Une tribune pour les luttes

Cette lettre recense les nouveautés publiées depuis 14 jours

La lettre d’information du site "la voie du jaguar"

Commission Sexta de l’EZLN • CQFD • L’Amassada • Les Lentillères • Georges Lapierre • Louis

Article mis en ligne le lundi 16 décembre 2019

Nouveaux articles


** Une baleine dans les montagnes du Sud-Est mexicain
(Créateurs et créatures) **

par SCI Galeano - 8 décembre 2019

Commission Sexta de l’EZLN
Mexique, décembre 2019

Vous ne savez pas comment vous êtes arrivé là. Oui, on dirait que ça
devient une habitude… "Us et coutumes citoyennes", vous vous souvenez
de ce que disait le feu SupMarcos, et vous vous souvenez aussi de
l’irritation que vous causaient ces commentaires sarcastiques... enfin,
pas seulement ça. La soirée laisse maintenant sa place à la nuit. Vous
vous êtes arrêté parce que vous avez vu de loin une étoile rouge à
cinq branches au sommet d’une colline, puis une sorte de pancarte
monumentale avec tant de lettres que vous n’êtes pas arrivé à lire
de quoi il s’agissait. Au-delà, une silhouette bleutée d’un cheval
hennissant et quelques grosses lettres qui, dans la lumière, composent
les mots : "TULAN KAW ZAPATISTA". À l’entrée, la petite fille qui vous
a guidé dans ce premier cinéma impossible et sa bande de filles et de
garçons, s’approchent de vous. Vous hésitez à fuir, à faire semblant
de ne pas les connaître ou à rester sur le qui-vive. Toute stratégie
s’effondre parce que la fillette vous prend par la main et vous fait un
reproche : "Toujours en retard." (...)
- https://lavoiedujaguar.net/Une-baleine-dans-les-montagnes-du-Sud-Est-mexicain-Createurs-et-creatures

** Appel à soutien
Alerte rouge !
On a les crocs ! **

par “CQFD” - 8 décembre 2019

La situation : le Chien Rouge a besoin de thunes. La solution :
abonnez-vous, morbleu ! Une certitude : il n’existe pas de meilleur
cadeau de Noël qu’un abonnement à "CQFD", mensuel indépendant s’il en
est.

On va pas se mentir, ça rutile pas des masses dans la niche vermoulue du
Chien Rouge. C’est pas pour la jouer alarmiste, mais en l’état actuel
des choses, "CQFD" ne passera clairement pas l’été. Après avoir raclé
les fonds de tiroir, troqué nos boutanches de château-margaux pour des
cépages douteux et proposé un coin de notre local à la location sur
AirBnb, on finit par faire appel à vous, doux lecteurs chéris. Encore.

On vous entend renâcler d’ici : "Ouais mais vous nous avez déjà fait
le coup il y a deux ans, nous aussi on n’a plus un kopeck." On vous
croit sur parole, camarades. Mais on n’a pas le choix. Si la vague
d’abonnements générée par notre dernier appel à soutien avait
impulsé un second souffle en 2017, on clapote de nouveau dans le rouge.
Parce que, mine de rien, ça coûte du flouze de sortir un mensuel de
24 pages. Déjà, il faut rétribuer notre maquettiste de talent qui se
décarcasse pour que le canard ait chaque mois une dégaine de compét’.
Et puis il y a le salaire de notre pétillant secrétaire de rédaction
sans qui le journal serait un champ de mine orthographique aussi mal
écrit qu’un essai de Bernard Guetta. (...)
- https://lavoiedujaguar.net/Appel-a-soutien-Alerte-rouge-On-a-les-crocs

** L’Amassada en exil
Grève de la destruction du monde à Saint-Victor **

par L’Amassada - 7 décembre 2019

Ce 5 décembre, succès du blocage de la route empruntée quotidiennement
par un incessant trafic de camions. Une petite cinquantaine de personnes
a suffi pour bloquer la sortie des gravats du chantier de 10 heures du
matin jusqu’à la fin de la journée.

La gendarmerie en sous-effectif n’a rien pu faire pour nous déloger de
la D31. Dans un étrange ballet ensoleillé une trentaine de gendarmes
nous poussaient et telle de l’eau nous coulions sur la route, sans
laisser prise aux provocations des flics. À une bifurcation nous avons
décidé de remonter vers le point de blocage en prenant par les champs
pour revenir devant les flics. Nous sommes ainsi remonté·e· au carrefour
de départ pour constater joyeusement que les dix camions bloqués
n’avaient pas bougé d’un poil. Les renforts militaires n’arrivant pas,
comme c’est le cas habituellement, ce sont les camionneurs qui ont fini
par faire demi-tour sous nos applaudissements. La gendarmerie a aussitôt
reflué, nous laissant maîtres des lieux.

Cette petite brèche ouverte dans le déroulement normal du chantier
d’une grosse infrastructure RTE en cours de construction nous redonne
du courage. Nous saluons aussi les syndicalistes CGT EDF qui nous ont
apporté leur soutien. Tout le monde a bien compris que bousiller les
retraites, spéculer sur l’électricité et annihiler le peu de terres
agricoles qui reste sont des actes qui appartiennent à une même logique
de destruction.
(...)
- https://lavoiedujaguar.net/L-Amassada-en-exil-Greve-de-la-destruction-du-monde-a-Saint-Victor

** Quartier libre des Lentillères
La victoire ne fait que commencer ! **

par Les Lentillères - 6 décembre 2019

Le maire de Dijon a annoncé lundi 25 novembre que les Lentillères
allaient être interdites à l’urbanisation. Le projet d’écoquartier
contre lequel nous luttons depuis dix ans ne verra donc jamais le
jour !

C’est une première victoire contre l’urbanisation mortifère de Dijon,
et nous l’avons célébrée lundi soir sous les fenêtres du conseil
municipal.

Mais le maire annonce aussi qu’il va "demander l’évacuation de tous
ceux qui occupent de manière illégale ce terrain" en précisant que
"pourront y faire des jardins partagés ou des maraîchages urbains ceux
qui s’inscriront pour avoir un bail". Plus tard, il osera compléter :
"Je ne l’avais pas dit parce que je ne voulais pas faire plaisir aux
anars, mais je l’avais prévu depuis le début."

C’est donc pour ne pas faire plaisir aux anars qu’il a répété
pendant toutes ces années que le projet se ferait…

Il n’a de toute façon pas peur de la contradiction, en menaçant
d’évacuer les gens à qui il vient de donner raison. Ces terres seraient
bétonnées depuis bien longtemps par Dijon Métropole si elles n’avaient
pas été occupées illégalement. (...)
- https://lavoiedujaguar.net/Quartier-libre-des-Lentilleres-La-victoire-ne-fait-que-commencer

** Notes anthropologiques (XLIII) **
par Georges Lapierre - 5 décembre 2019

L’État, l’argent et le sacré (deuxième partie)

Georges Dumézil, dans l’idéologie des trois fonctions à laquelle il
a consacré avec constance tout son temps de chercheur, présente le
souverain (lié au clergé) comme juge suprême au-dessus de la classe
des guerriers et de celle de la richesse. Cette dernière classe, celle
de la richesse, est porteuse d’une certaine ambiguïté puisqu’elle se
partage entre ceux qui produisent de la richesse, les agriculteurs, et
ceux qui la créent, les marchands. Est-ce pour cette raison qu’elle est
représentée par les Asvin qui sont des dieux jumeaux ? Nous ne savons
pas ce que nous devons mettre dans cette troisième fonction, les paysans
ou les marchands, ou seulement les marchands qui "suppriment en pensée"
le travail des paysans et des artisans dans l’échange ? Les producteurs
de biens ou ceux qui en tirent une richesse ? Mais cette hésitation est
significative par elle-même. À mon sens, cette idéologie des trois
fonctions représente la société indienne après l’invasion des
Indo-Européens. Le souverain est solidaire de la classe des brahmanes,
il est animé par l’esprit de la société — j’ajouterai par l’esprit
de la nouvelle société, celle qui se recompose après la pénétration
des Indo-Européens —, esprit qui transcende la société réelle et qui
repose sur le don sans idée de retour fait à la classe des brahmanes,
ou classe de la pensée. (...)
- https://lavoiedujaguar.net/Notes-anthropologiques-XLIII

** Pour l’abolition de la retraite ! **
par Louis - 3 décembre 2019

Mon père a attendu toute sa vie sa retraite pour, disait-il, pouvoir
enfin faire ce qui lui plaisait. Il n’a pu "profiter" de sa pension et
de son temps que pendant quelques mois... Cela pour souligner que, si
on ne peut pas profiter de la vie avant l’âge de la retraite, ce n’est
pas après que cela sera vraiment possible.

La retraite est une vaste escroquerie, un miroir aux alouettes, le
colifichet que l’on agite aux salariés pour les aider à supporter une
réalité économique quotidienne de plus en plus vide de sens pour une
majorité d’entre nous. La retraite n’a jamais consisté en une
"récompense" d’une vie de labeur et de renonciation : elle ne consiste
au final qu’à prendre acte qu’au-delà un certain point la "machine
humaine" n’est plus assez rentable, plus assez fiable, plus assez
souple, que son taux de pannes devient contre-productif… Ce n’est pas
un hasard si l’âge de départ à la retraite correspond en gros à
l’espérance de vie en bonne santé…

Ce qui se joue aujourd’hui dans ce dernier projet en date de réforme des
retraites, c’est la détermination de ce seuil de compromission entre les
besoins en main-d’œuvre des grands acteurs de l’économie et la
soutenabilité de sa charge financière pour les finances d’État (...)
- https://lavoiedujaguar.net/Pour-l-abolition-de-la-retraite


LA VOIE DU JAGUAR • informations et correspondance pour l’autonomie individuelle et collective • lavoiedujaguar chez riseup.net • http://lavoiedujaguar.net

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Rubrique "Publications"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 14065