Une tribune pour les luttes

La lettre d’information du site "la voie du jaguar"

Cette lettre recense les nouveautés publiées depuis 14 jours

Article mis en ligne le mardi 14 janvier 2020

Nouveaux articles


** Lettre à Cléone, depuis le Chiapas **
par Jérôme Baschet - 12 janvier 2020

Chère Cléone,

C’est une joie de vous écrire, même si je sais l’impossibilité de se
porter au degré d’intensité de votre verbe ardent et de votre rebelle
périple à travers géographies et calendriers.

Bien sûr, le sentiment de fraternité-sororité m’inclinerait au
tutoiement, mais votre être multiple impose tant de respect. Vous êtes
si nombreuse, Cléone, si heureusement collective, que je crois plus
convenable d’opter pour la seconde personne du pluriel.

Vous venez de plus loin que nous, et pourtant vous nous avez devancés.
Chargée de féroces siècles d’expérience, vous avez pris de l’avance
sur nos futurs possibles. Les plus tragiques, mais aussi les plus
désirables d’entre eux. Ceux dont nous avons le devoir de débattre
davantage, de parler sans cesse plus fort. Ceux qu’il nous incombe
de rendre dès maintenant visibles, hautement sensibles et puissamment
actifs. Non pour demeurer confits dans une attente béate ou pétrifiés
par l’angoisse, mais pour nourrir l’action présente, au milieu des
immenses périls qui s’accumulent. (...)
- https://www.lavoiedujaguar.net/Lettre-a-Cleone-depuis-le-Chiapas

** À Toulouse, du 13 au 18 janvier,
une semaine contre l’expansion énergétique **

par L’Amassada - 10 janvier 2020

En soutien à l’Amassada, appel à la semaine, du 13 au 18 janvier,
contre l’expansion énergétique, à Toulouse.

La métropole ne connaît pas la distinction entre ville et campagne,
toutes deux intégrées dans sa logistique et son monde. C’est pourquoi
nous la combattons partout.

Bien que le capitalisme se soit toujours servi des "campagnes" pour
produire les ressources nécessaires aux centres urbains, notamment en
énergie, aujourd’hui, un nouveau paradigme vient s’y ajouter. Aux
énergies auxquelles carburait la modernité industrielle, fossiles et
stockables, viennent s’ajouter les énergies dites vertes, renouvelables
et produites en flux continu. Les technologies d’information qui y sont
couplées permettent l’autorégulation instantanée de la production et
de la consommation. Point par point, ligne par ligne, un maillage
recouvre les territoires : tout est connecté. C’est l’idéologie du
smart, celle qui permet de déverrouiller un scooter électrique avec ce
smartphone qui se sera déchargé déjà deux fois aujourd’hui, à Enedis
de savoir que tu n’as pas regardé la télé grâce au compteur Linky
"intelligent", à RTE de prévenir à distance depuis sa tour de contrôle
du 93 les dysfonctionnements de ses parcs éoliens. (...)
- https://www.lavoiedujaguar.net/A-Toulouse-du-13-au-18-janvier-une-semaine-contre-l-expansion-energetique

** Éloge de la grève perpétuelle **
par Louis - 7 janvier 2020

Comment un mouvement social serait-il possible sans un élargissement
sauvage du sens des choses et de l’existence, sans une rupture, un
décloisonnement polysémique du sens courant ?

Le temps est fini où le monde pouvait se lire sur une échelle binaire
(gauche/droite, progrès/réaction, parlementarisme/autoritarisme,
prolétariat/bourgeoisie, travail/capital, local/global, etc.) :
la crise présente de la civilisation peut aussi se lire aujourd’hui
transversalement dans toutes les strates de la société, même si leurs
intérêts ne se confondent évidemment pas nécessairement. Bien mieux,
cette crise de civilisation est précisément marquée, caractérisée, par
l’incapacité désormais acquise de ces (anciennes) oppositions à rendre
compte du réel actuel, mais d’un réel qui a également été
effectivement construit sur ces oppositions, sur leurs développements
pratiques et conceptuels dans le temps.

Au lieu de chercher à classer les gens en amis et ennemis clairement
identifiables en fonction de leur seule place dans la structure
hiérarchique (même si celle-ci a aussi une incidence), il me semble plus
sage et surtout plus efficace de chercher à voir en quoi chacun est
(éventuellement) déchiré par ce conflit de civilisation (...)
- https://www.lavoiedujaguar.net/Eloge-de-la-greve-perpetuelle

** Paroles du Comité clandestin révolutionnaire indigène
Commandement général de l’Armée zapatiste de libération nationale,
par la voix du sous-commandant insurgé Moisés,
à l’occasion du vingt-sixième anniversaire
du début de la guerre contre l’oubli **

par EZLN, SCI Moisés - 3 janvier 2020

Sœurs, frères,

Il y a vingt-six ans, un soir comme celui-ci, nous sommes descendus
de nos montagnes vers les grandes villes pour défier le puissant.
Nous n’avions alors rien d’autre que notre mort.
Une mort double, car nous mourions de la mort et nous mourions
de l’oubli.
Et nous avons dû choisir.
Choisir entre mourir comme des animaux ou mourir comme des êtres
humains qui se battent pour la vie.
Alors le jour s’est levé sur ce 1er janvier avec le feu dans nos mains.
Le puissant que nous affrontions alors était le même qui nous méprise
aujourd’hui.
Il avait un autre nom et un autre visage, mais il était et il est
toujours le même aujourd’hui.
Il s’est passé alors ce qui s’est passé et s’est ouvert un espace
pour la parole.
Nous avons alors ouvert notre cœur au cœur frère et compagnon.
Et notre voix a trouvé soutien et réconfort dans toutes les couleurs
du monde d’en bas. (...)
- https://www.lavoiedujaguar.net/Paroles-du-Comite-clandestin-revolutionnaire-indigene-Commandement-general-de-l

** On la joue collectif ! **
par Les Lentillères - 1er janvier 2020

Il y a quelques semaines, la mairie annonçait l’abandon de la phase 2
de "l’écocité des Maraîchers". Depuis, elle annonce la possibilité
d’une régularisation des seules activités maraîchères et potagères,
sur la base de contrats individuels ou associatifs, à travers un
"appel à projet".

Cela fait maintenant dix ans que nous soignons et faisons vivre le
Quartier libre des Lentillères, soit 12 hectares désormais sauvés de
la bétonisation. Nous y sommes lié·e·s. Viscéralement. Personne ne
connaît mieux ce quartier que nous.

Sa richesse vient en grande partie du fait que les activités maraîchères
et potagères sont entremêlées à bien d’autres activités tant
pratiques et culturelles que sociales. Voilà le projet que nous
continuons à construire jour après jour : celui d’un quartier qui
réfléchit collectivement aux différents usages d’un même territoire.
(...)
- https://www.lavoiedujaguar.net/On-la-joue-collectif


LA VOIE DU JAGUAR • informations et correspondance pour l’autonomie individuelle et collective • lavoiedujaguar chez riseup.net • http://lavoiedujaguar.net

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Rubrique "Publications"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 13980