Une tribune pour les luttes

samedi 8 février 2020

MARSEILLE

17 h 30

53 rue Bernard Dubois, 13001

Projection-discussion sur l’exploitation du gaz de schiste en Algérie

« Terres de schiste »

Réunion publique du CADSA

Algérie
Exploitation du gaz de schiste.
Quelles luttes citoyennes pour mettre en échec ce funeste projet ?

Alors que le mouvement populaire est entré dans son douzième mois de mobilisation, le Président désigné par le pouvoir militaire vient mettre le feu aux poudres en annonçant que le salut de l’Algérie passe nécessairement par l’exploitation du gaz de schiste.

Pourquoi donc Abdelmadjid Tebboune s’est – il empressé de faire une telle annonce ? Ne sait-il pas que son prédécesseur fut obligé de battre en retraite en 2015 devant la mobilisation populaire à In Salah et dans les principales villes du sud Algérien contre ce projet dont le danger sur l’humain, l’eau et l’environnement du Sahara n’échappe à personne ?

Il est de notoriété publique que les technologies à la disposition de Sonatrach, la compagnie pétrolière nationale, ne sont nullement suffisantes pour réaliser une telle exploitation. Le recours à un « partenaire » étranger est donc la « solution » idoine. Mais quel partenaire ? Les multinationales États Uniennes ne vont pas se bousculer à la porte si le retour sur investissement ne générera pas de substantiels profits. Ce qui, pour le moment, est loin d’être le cas. La multinationale française TOTAL serait-elle intéressée ? Rien n’est impossible. La recherche d’une légitimité à l’international qu’il n’a pas obtenue auprès du peuple algérien pousserait Abdelmadjid Tebboune à une telle transaction.

Empêché d’exploiter le gaz de schiste en France par une formidable mobilisation citoyenne qui a contraint le gouvernement de François Hollande à mettre en place un moratoire contre ce projet, Total dut s’exiler en dehors de l’Hexagone à la recherche de profits.

C’est ce que raconte l’excellent documentaire « TERRES DE SCHISTE » produit par Les Amis de la Terre France dont la projection servira de base de discussion lors de la réunion publique qu’organise le Collectif pour une Alternative Démocratique et Sociale en Algérie(cadsa-marseille) le

SAMEDI 8 FÉVRIER 2020 À 17H30

AU SIÈGE DE "RED LINE FORMATION", 53 RUE BERNARD DUBOIS 13001 MARSEILLE

(À l’angle de 83 rue Longue des Capucins et du 53 rue Bernard Dubois)


Collectif pour une Alternative Démocratique et Sociale en Algérie (CADSA-MARSEILLE)

Email : cadsa.marseille chez gmail.com
FB : Mon Algérie Marseille جزا ئرنا

Vous voulez vous informer sur la situation en Algérie ?
Écoutez l’émission du Cadsa - Marseille
tous les vendredis de 18h à 20h
Sur radio Galère (88.4 fm ou www.radiogalere.org)

Répondre à cet article