Une tribune pour les luttes

vendredi 28 février 2020

MARSEILLE

19 h

Librairie Transit, 45 Bd de la Libération, 13001

Soirée Hommage à Mouloud Mammeri

Mouloud Mammeri compte parmi les « historiques » de la littérature algérienne d’expression française du milieu du siècle dernier qui, par la plume, ont rendu l’âme à un pays en lui rendant la parole. Le futur écrivain, auteur dramatique, linguiste et anthropologue, est né en 1917 à Taourirt Mimoun chez les At Yenni en Kabylie.

L’interdiction de la conférence de Mouloud Mammeri sur la Poésie Kabyle Ancienne le 10 mars 1980 à l’université de Tizi- Ouzou Ouzou a fait que toute la Kabylie s’est levée pour crier son ras-le-bol et exprimer, pour la première fois, sa revendication de reconnaissance de Tamazight, des droits de l’homme et de la démocratie. De l’implosion à l’explosion, l’interdiction de cette conférence avait déclenché quasiment une révolution culturelle, identitaire, sociale et la démocratie en Algérie en 1980. Ce fut la naissance du printemps amazigh et du réveil du sommeil du juste de l’opium et le bâton. De l’indépendance à sa disparition, Mouloud Mammeri a vécu et travaillé en Algérie. Il est mort dans un accident de la route, le 26 février 1989 près de Aïn Defla. Sa mort a eu un retentissement considérable et son enterrement sur le flanc de Taourirt Mimoun (la colline de Mimoun) a donné lieu à un rassemblement jamais vu de deux à trois cent mille personnes.

+ d’infos :
http://transit-librairie.org/event/banquet-poetique-kabyle-lecture-de-les-isefra-de-si-mohand-lecture-a-deux-voix-deux-langues/

Répondre à cet article