Une tribune pour les luttes

vendredi 6 mars 2020

MARSEILLE

18 h 30

à Mille Bâbords, 61 rue Consolat, 13001

Célébration de la journée internationale des droits des femmes

La femme algérienne dans le mouvement populaire, ou l’exigence de l’Égalité des Droits sans distinction de sexe

CADSA Marseille

Le 22 février 2019, une déferlante populaire envahit les rues de toutes les villes et villages d’Algérie. La présence en masse des femmes dans les cortèges fut remarquable et remarquée. Cette présence constitue sans aucun doute la garantie d’une issue victorieuse du mouvement populaire en cours en Algérie. Mais cette victoire ne peut être complète si on venait à reporter encore une fois le nécessaire débat sur l’Égalité des Droits entre tous les citoyens algériens sans distinction de sexe.

La longue lutte des femmes pour l’abrogation du code de la famille et ses conséquences néfastes sur le quotidien de la jeune fille ou de la femme mariée, le droit à l’autonomie par l’accès à la formation et au travail de la femme en Algérie sont les deux questions que le Collectif pour une Alternative Démocratique et Sociale en Algérie (Cadsa-Marseille) vous propose à débat au cours de la réunion publique qu’il organise le

VENDREDI 6 MARS 2020 À 18H30
AU LOCAL DE 1000 BÂBORDS
61, rue Consolat 13001 Marseille

Programme
- Contexte historique de la mise en place du code de la famille et dégâts conséquents à son application par
Maître Zahir Djahnine, avocat au barreau de Marseille
- Luttes des femmes pour l’abrogation du code de la famille et l’expérimentation de l’autonomie des femmes via l’accès à l’emploi par
Madame Farroudja Moussaoui, formatrice et militante féministe algérienne

________________________________________

Collectif pour une Alternative Démocratique et Sociale en Algérie (CADSA MARSEILLE)
Email : cadsa.marseille chez gmail.com
FB : Mon Algérie Marseille جزا ئرنا
Vous voulez vous informer sur la situation en Algérie ?
Ecoutez l’émission du Cadsa Marseille tous les vendredis de 18h à 20h
Sur radio Galère (88.4 FM ou www.radiogalere.org)

Répondre à cet article