Une tribune pour les luttes

mardi 31 mars 2020

AIX EN PROVENCE

MARSEILLE

18 h 30

à son domicile

Cercle de Silence

En période de confinement, notre protestation continue !

de 18h30 à 19h30

AIX-EN-PROVENCE

Le 14mars dernier nous avons dû annuler le cercle de silence que nous composons chaque 2ème samedi du mois pendant une demi-heure Place de la Rotonde à Aix-en-Provence.
Notre Cercle de Silence s’est constitué pour la 1ère fois - à la suite de celui des Frères Franciscains de Toulouse - le 11 avril 2009. Il est soutenu par plusieurs mouvements et associations* sur la base du texte suivant :

Nous avons choisi de nous exprimer, non par des manifestations bruyantes, mais par le Silence.
Un silence habité par notre cri de protestation, à travers lequel nous disons :
Non aux lois contraires aux conventions internationales autant qu’aux lois morales reconnues par toutes les cultures !
La rétention, déjà inadmissible en temps normal, l’est encore plus en cette période de crise sanitaire . Même dans les textes qui l’encadrent, la rétention administrative ne doit durer que le temps nécessaire à l’éloignement de la personne concernée. Or, avec les frontières qui se ferment, il n’existe plus de perspective de renvoi. Dans ce contexte, la rétention ne se justifie plus. Alors, nous joignons nos voix à celles des associations qui ont déjà partout en France tiré la sonnette d’alarme et comme elles nous demandons la libération des personnes retenues, ainsi qu’un accueil correct des personnes actuellement à la rue, leur permettant de respecter les mesures sanitaires et de protéger leur santé.
Nous avons été contraints d’annuler à Aix-en-Provence le cercle du 14 mars du fait des mesures de précaution, mais en témoignage de leur détermination, les personnes solidaires de cet appel dans toute la France, s’engagent chacune à rester en silence chez elles pendant une heure, et à y inviter leurs proches, le mardi 31 mars de 18h30 à 19h30, et à renouveler cette initiative chaque dernier mardi du mois pendant toute la durée du confinement.
« Notre conscience ne pouvait l’accepter,
et nous dénoncions ces traitements envers ces personnes pour le seul fait
d’être entrées en France pour vivre mieux ou pour sauver leur vie.
Notre Humanité est blessée par de telles actions ».

Alain RICHARD

* ACAT Aix, Collectif AGIR Aix-en-Provence, AIX-SOLIDARITE, AJC Amitié Judéo-Chrétienne Aix, AMNESTY International Aix, ASTI d’Aix-Marseille, ATD QUART MONDE AIX, ATMF Pays d’Aix, ATTAC Pays d’Aix, CADTM Aix, CCFD-Terre Solidaire Aix, CIMADE Pays d’Aix, EMMAUS Cabriès, ENTRAIDE de l’EPU l’Eglise Protestante Unie - Aix, FPPA Féminin Pluriel en Pays d’Aix, FRATERNITE FRANCISCAINE Aix, LDH Ligue des droits de l’homme Aix, MAIS International, OMI Missionnaires OBLATS Aix, PASTORALE DES MIGRANTS Aix, RELAIS ST DONAT, REPAIRE DU PAYS D’AIX, RESISTER Aujourd’hui, RESF13, SECOURS CATHOLIQUE Aix, SECOURS POPULAIRE Aix, SAF Syndicat des Avocats de France Aix, Welcome Pays d’Aix.

PDF - 251.6 ko
Communiqué du Cercle de Silence Aix-en-Provence

MARSEILLE

Cercles de silence : nos motifs de rassemblement n’ont pas changé :

- Est-il acceptable que des migrants, pour le seul fait d’être entrés en France, fuyant la violence, la misère ou les catastrophes environnementales, soient traités comme des malfaiteurs et enfermés dans des Centres de Rétention Administrative qui ont tout de véritables prisons, alors qu’ils n’ont commis aucun délit ?

- Est-il acceptable que se multiplient les obstacles administratifs qui rendent toujours plus difficile l’obtention d’un titre de séjour et qui "illégalisent" des vies ?

- Est-il acceptable que ces hommes et ces femmes soient les boucs émissaires de nos difficultés économiques ?

Le cercle de silence de Paris qui a dû reporter son rassemblement de mars, comme nous l’avons fait nous-mêmes à Marseille, propose que tous les cercles de France demandent à leurs participants réguliers d’observer ensemble “ une heure de silence, au même moment, chacun.e chez soi “, sachant que ce geste sera répercuté par des communiqués adressés à la presse et aux autorités locales et nationales.
Notre groupe de coordination marseillais a décidé de se rallier à cette initiative et nous avons émis l’idée d’en profiter pour que ces “chacun.e” s’associent durant ce temps de résilience à certaines des adresses et pétitions qui circulent afin d’alerter les autorités responsables, et de leur demander d’agir sans délai, sur les problèmes les plus criants auxquels sont confrontés les migrants.

Le jour qui a été retenu pour la première manifestation nationale correspond au calendrier toulousain, à l’initiative des cercles, ce sera donc mardi prochain 31 mars de 18h30 à 19h30.

Nous vous invitons à y participer et nous vous proposons de signer durant ce temps de silence, si vous ne l’avez pas déjà fait, la pétition du cercle des voisins du centre de Cornebarrieu pour la fermeture des centres de rétention : www.cercledesvoisins.org

Répondre à cet article