Une tribune pour les luttes

Solidarité contre la précarité dans la crise du Covid19 à Marseille

par Association La Caillasse

Article mis en ligne le vendredi 8 mai 2020

Participez à développer le réseau de redistribution autonome marseillais, contre la précarisation généralisée de la population.

Depuis le 17 mars, le confinement couplé à la diminution drastique de l’aide sociale institutionnelle a plongé une grande partie de la population dans la précarité. En effet, nombreu.x.ses sont celles et ceux qui peinaient à s’en sortir avec des emplois précaires (intérim, non déclarés, etc.) et qui aujourd’hui se retrouvent sans aucune ressource. 

Face à ce constat et sur la base de collectifs déjà existant, nous avons mis en place à Marseille un vaste réseau bénévole de mise en commun de ressources, de dons et de récupération d’invendus. Le réseau logistique auto organisé est supporté par l’association La Caillasse.

Réseau de distribution :

Grâce aux donations de différents partenaires dont Emmaüs, la cuisine départementale et certains acteurs du marché des MIN, nous alimentons des points de distributions alimentaires et maraudes sur une grande partie du territoire marseillais.
Le réseau mobilise 2 à 3 camions pleins de 10m3 du lundi au vendredi. Du fait de l’augmentation du nombre de personnes en grande difficulté financière, notre activité n’a cessé d’augmenter. Ce sont ainsi plusieurs tonnes de produits frais, produits laitiers et produits d’hygiène qui sont distribués gratuitement chaque semaine.
Une cinquantaine de bénévoles sont impliqués dans le processus de récupération alimentaire.

Distribution alimentaire :

Distribution gratuite pour environ 350 foyers de fruits et légumes, denrées sèches et produits d’hygiène 2 fois par semaine les mardi et vendredi de 16h à 18h au local du collectif El Manba ainsi qu’à la Casa consola. Lors de ces distributions, le réseau veille également à ce que chaque bénévole impliqué dans la distribution soit muni de masque et de gants.


Maraudes autogérées
Ce sont plus de 7 points de distributions d’environ 100 repas chauds tous les jours de la semaine entre 19h et 21h qui sont approvisionnés par le réseau en partenariat avec des équipes de cuisine (Canebière, Réformés, Castellane, Cours-Julien - La Plaine, Vieux-Port, Halles-Puget – gare Saint-Charles). 


Maison Blanche :
Au sein de la cité Maison-Blanche, un collectif d’habitant.e.s auto-organisé.e.s distribue 250 à 300 colis alimentaires aux personnes en grande difficulté depuis le début du confinement. Le réseau de distribution alimentaire livre chaque semaine le collectif Maison-Blanche. 

Le Mc-Do de Saint-Barthélémy, réquisitionné depuis le mois de décembre 2019, est devenu un centre névralgique de redistribution dans les quartiers nord. Le réseau de distribution alimentaire l’approvisionne 1 fois par semaine.


Livraisons ponctuelles :
Le réseau alimente également de manière ponctuelle le foyer de travailleurs sans papier à la cité Jean-Jaurès, la cité des Thys à Saint-Loup ainsi que des familles à Noailles, Belsunce et au Panier.

Solidarité avec les personnes en exil dans les Hautes -Alpes :
Chaque semaine un camion de denrée alimentaire part à destination de Gap et de Briançon pour approvisionner des lieux d’accueil de personnes en exil.

Distribution de colis alimentaires à domicile pour les personnes ne pouvant se déplacer :

Le réseau de distribution alimentaire distribue directement des colis alimentaires à destination de personnes ne pouvant sortir de leur domicile (situation de handicap, personnes vulnérables au covid-19, personnes analphabètes ne pouvant pas remplir les attestations). Au total, ce sont plus de 15 foyers qui sont alimentés par nos bénévoles.

A ce jour, environ 1500 foyers ont accès à nos distributions, sans discrimination, notamment de droit au séjour. Tout ce qui est distribué l’est gratuitement, sans aucune contrepartie.

Ce réseau a besoin de vous :

Si le confinement a aggravé la situation de nombreuses personnes, plus il se prolonge, plus les besoins augmentent. Chaque semaine les points de distribution se font plus nombreux et plus fréquentés. De plus, un grand nombre des personnes touchées par la précarité ne retrouveront probablement pas de situation stable plusieurs semaines ou mois après la date de fin du confinement. Cela nous pousse a devoir projeter notre action sur le long terme. Aussi l’infrastructure avec laquelle nous travaillons nécessite d’être améliorée tant elle a été montée avec les moyens du bord.

Aujourd’hui nous sollicitons votre aide financière pour nous aider à :
- Nous procurer un camion adapté.
- Aménager les lieux de stockage et de distribution des denrées.
- Payer les frais d’essence aujourd’hui assumés par les bénévoles.
- Nous procurer en grande quantité des produits qui nous font défaut pour alimenter les marchés autogérés tels que :
- Des produits secs tels (pâtes, riz, farines etc.)
- Des produits d’hygiène de base (savons, couches pour bébés etc.)

Merci de votre solidarité et pour votre générosité.
Le réseau de distribution alimentaire autogérée 13.

Pour faire un don : https://www.helloasso.com/associations/association-la-caillasse/collectes/solidarite-contre-la-precarite-dans-la-crise-du-covid19-a-marseille?fbclid=IwAR0pxbw7G2Xev8lrxJeuhWApEtckrN_IZtQq-eVQzqH-7N1_LZxRl1xmkmo


Association La Caillasse
Nous avons pour objectifs de développer et soutenir des activités agricoles et sociales soucieuses de la défense du patrimoine naturel, favorisant l’entraide entre la ville et la campagne et promouvant des modes de production, de coopération et de consommation écologiques. Nous travaillons sans chimie, dans le respect de la vie du sol et autant que possible avec des variétés locales.

Nous sommes basés au sud du Vaucluse, zone rurale riche en activités agricoles. Nous partons du constat que d’une part, nous vivons proche de grandes villes populaires où l’accès à une nourriture de qualité ne va pas de soi. Cela en raison de son prix élevé et d’un faible approvisionnement mais aussi, à nos yeux, en raison de l’absence de terres agricoles accessibles à proximité de la ville.

Notre association vise à rapprocher ces milieux en favorisant la rencontre et l’entraide au cours de chantiers agricoles et d’actions autour de l’alimentation tant à la ville qu’à la campagne. L’association compte parmi ses membres tant des habitantEs du Val de Durance que des habitantEs de Marseille où nombre de nos activités prennent sens. Elle fonctionne de façon collective et horizontale et l’engagement s’y fait de manière exclusivement bénévole.

L’association soutien toute initiative allant dans le sens du partage et de la solidarité.

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

Covid-19 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 65

Marseille c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 255

Solidarité c'est aussi ...

0 | 5