Une tribune pour les luttes

De la tombe de Guy Debord

Article mis en ligne le samedi 29 août 2020

Guy nous a envoyé ça depuis sa maison en Haute Loire. Un extrait de son film In Girum imus Nocte. 1978.
Christophe Goby

« Ils meurent par séries sur les routes, à chaque épidémie de grippe, à chaque vague de chaleur, à chaque erreur de ceux qui falsifient leurs aliments, à chaque innovation technique profitable aux multiples entrepreneurs d’un décor dont ils essuient les plâtres. Leurs éprouvantes conditions d’existence entrainent leur dégénérescence physique, intellectuelle, mentale. On leur parle toujours comme à des enfants obéissants, à qui il suffit de dire : "il faut" et ils veulent bien le croire. mais surtout on les traite comme des enfants stupides, devant qui bafouillent et délirent des dizaines de spécialisations paternalistes, improvisées de la veille, leur faisant admettre n’importe quoi en leur disant n’importe comment ; et aussi bien le contraire le lendemain. »

P.-S.

Nous tournoyons dans la nuit et nous voici consumés par le feu.
In girum imus nocte ecce et consumimur igni

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

1 Message

  • Le 1er septembre à 17:32, par Alexis

    Le problème est votre titre : la tombe ? quelle tombe ? où se trouve-t-elle ? On sait que les cendres de Guy Debord ont été dispersées dans la Seine depuis la pointe du Vert-Galant à Paris et de tombe, il n’y en a point…

    Répondre à ce message

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Analyse/réflexions c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 2065

Covid-19 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 65