Une tribune pour les luttes

Communiqué de la CNT-FTE • 17 octobre 2020

Tristesse, choc et lutte pour nos libertés

À Samuel Paty,

Article mis en ligne le dimanche 18 octobre 2020

À Samuel Paty,

Les militant.e.s de la CNT FTE adressent leur soutien à la famille, aux collègues et aux élèves de Samuel Paty.

Ce crime odieux nous touche, car toutes et tous, nous voulons pouvoir échanger avec nos élèves sans avoir à subir de pressions.

Le fanatisme religieux et l’obscurantisme, leurs règles rétrogrades, féodales et criminelles, sont les ennemis de l’intelligence et de la liberté. Nous défendons pour nos élèves le droit à une école et à une société émancipatrice, où l’on confronte les analyses, où l’on réfléchit et débat ensemble, où les valeurs enseignées sont la solidarité, le respect, la tolérance, l’ouverture d’esprit.

Ce n’est pas le fait de croire qui a fait d’un jeune homme, un assassin. C’est le fait d’avoir grandi dans l’ignorance, la misère, la peur et le mensonge. La violence sociale engendrée par le capitalisme et l’État est telle qu’elle produit des actes monstrueux. Il est hors de question que cet assassinat soit l’occasion de stigmatiser une partie de la population en particulier les musulman.e.s.

Nous appelons, en refusant les récupérations partisanes et politiciennes racistes, à se joindre aux initiatives d’hommage à notre collègue.

Ensemble, il nous faut défendre :

La liberté de pensée
La liberté d’expression
La liberté pédagogique

Communiqué de la CNT-FTE, Le 17 octobre 2020.

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Rubrique "Publications"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 14305