Une tribune pour les luttes

La victoire ou la victoire ! Liberté pour Georges Abdallah !

Article mis en ligne le mercredi 28 octobre 2020

Chers camarades et amis,

précisons que ce texte sera lu en pensant tout particulièrement à trois de nos camarades qui nous ont quittés et qui ont toujours été des soutiens déterminés et très actifs dans le soutien à notre camarade Georges Abdallah ; il s’agit de : Catherine GRUPPER, Gilbert HANNA et le camarade PIERROT, fondateur du Parti communiste maoïste (France).

Nous voici, pour la dixième année consécutive, devant ce centre pénitentiaire de Lannemezan. Dix ans déjà durant lesquels nous avons, ici comme ailleurs, dénoncé la détention de notre camarade Georges Abdallah, exigé l’impérieuse nécessité de sa libération et réaffirmé notre soutien inconditionnel au grand résistant qu’il est et aux combats qu’il n’a eu de cesse de porter durant toute sa vie.

Dix ans déjà mais aussi 36 ans de prison et toute une vie de combat de cette conscience indéfectible que Georges Abdallah exprime à chacune de ses déclarations – et que nous faisons nôtre – qu’un autre monde est non seulement possible mais nécessaire.

Car nous le savons bien, à l’écoute ou à la lecture attentives de chacune de ses déclarations – comme cela vient d’être fait à l’instant –, lutter pour Georges Abdallah et avec Georges Abdallah, c’est, dans cette guerre de classe contre classe :
lutter contre le système capitaliste, impérialiste, colonialiste et néocolonialiste, synonyme d’occupation, d’exploitation et de domination, qui n’est plus – comme le dit notre camarade lui-même – que « barbarie », « destruction de l’Humain » et « gaspillage des ressources ».

C’est lutter pour demander des comptes à ceux qui se croyaient et se croient intouchables.

C’est lutter aux côtés des masses et quartiers populaires qui dénoncent avec vigueur et détermination les injustices, les violences policières et la répression, la corruption, l’incurie des autorités et qui se battent sans relâche, parfois dans des soulèvements quasi-insurrectionnels, pour leurs acquis et leurs droits.

C’est lutter contre toutes les formes répressives qui sous-couvert de régimes d’exception, de pleins pouvoirs votés dans l’union sacrée, d’états d’urgence, de lois anti-terroristes, de lois contre un soi-disant séparatisme, de couvre-feu, brident à coup de 49-3 et d’ordonnances permanentes, nos libertés fondamentales et laissent carte blanche aux forces répressives policières et judiciaires.

Lutter pour Georges Abdallah et avec Georges Abdallah, nous le savons bien également, c’est aussi opposer à toutes formes de nationalisme réactionnaire et à ses relents nauséabonds – particulièrement sensibles ces jours derniers –, un internationalisme sans faille.

C’est être aux côtés des peuples partout dans le monde et soutenir, dans une pleine et entière solidarité, leurs combats et leurs résistances.

C’est lutter aux côtés de la résistance palestinienne, pour la réalisation de tous les droits du peuple palestinien, y compris le droit au retour de tous les "réfugiés", en soutien à l’Intifada, à la jeunesse plalestinienne, aux héros résistants captifs des geôles sionistes ; c’est soutenir la révolution palestinienne et lutter contre la Normalisation et toutes les formes de liquidation. C’est clairement se positionner contre toutes formes de tergiversations, de compromissions, de négociations et d’illusions sans fin qui ne visent qu’à liquider le mouvement de libération national palestinien pour le réduire à une simple question humanitaire. C’est soutenir la résistance par tous les moyens au profit des intérêts du peuple palestinien et des peuples de la région.

Par cette ligne rouge qu’il trace à chacune de ses déclarations et que l’on doit impérativement garder comme marqueur de ce qui est progressiste et révolutionnaire et de ce qui ne l’est pas, Georges Abdallah est bien notre camarade ! Par cette revendication pleinement assumée que s’il est bien un droit juste et légitime aujourd’hui c’est bien celui de se révolter, Georges Abdallah est bien notre camarade !

Georges Abdallah, tes combats sont les nôtres et s’il en est bien un que nous sommes de plus en plus nombreux à revendiquer partout en France et dans le monde, c’est bien celui de l’exigence de ta libération. Mille initiatives solidaires fleurissent partout pour clamer cette exigence et pour que soit rappelée au plus haut sommet de l’Etat cette impérieuse nécessité adressée au ministre de l’intérieur du « il faut qu’il signe ».
Forts de ta conscience, nous savons bien que c’est toujours, et en particulier dans ton cas, au niveau des instances politiques que tout se décide – loin d’un jeu judiciaire pipé, avant tout au service de la classe des dominants. Forts de ta clairvoyance, nous savons bien que la décision de ta non libération est une décision politique et c’est bien pourquoi nous nous battons sur le terrain politique.

Ce cheminement vers la libération et la liberté est long, plein d’embûches et de contradictions mais là encore s’il est une affirmation de notre camarade Georges Abdallah que nous faisons nôtre, c’est bien celle de l’impérieuse nécessité de la lutte et de la résistance, dans la diversité de nos expressions et la convergence de nos engagements pour que soit enfin traduite en acte la libération de notre camarade et parce que « c’est ensemble et seulement ensemble que nous vaincrons » pour « la victoire ou la victoire ! ».

ABDALLAH, ABDALLAH, TES CAMARADES SONT LÀ !
IL EST DE NOS LUTTES, NOUS SOMMES DE SON COMBAT !
LIBEREZ GEORGES ABDALLAH l

Lannemezan, le 24 octobre 2020
Texte proposé par la Campagne unitaire pour la libération de Georges Abdallah

Signatures : Campagne unitaire pour la libération de Georges Abdallah et les 13 organisations qui la composent - C.L.G.I.A. – Collectif Palestine vaincra – Samidoun Palestinian Prisoner Solidarity Network (réseau de solidarité aux prisonniers palestiniens) – Collectif de soutien à la résistance palestinienne, Lille – Solidarité Georges Abdallah, Lille – Comité « Libérez-les ! » (59-62) – Collectif 65 pour la libération de Georges Abdallah – Comité poitevin Palestine – Association Nationale des Communistes – Plate-forme Charleroi Palestine – Appel belge pour la libération de Georges Abdallah – Association Couserans-Palestine – FUIQP – Rete dei Comunisti (Italie) – Union syndicale Solidaires – Collectif Ni guerres ni état de guerre – Femmes pluriel – AFPS Alberville – Centre brésilien de Georges Ibrahim Abdallah – OCML-VP - Union Prolétarienne marxiste léniniste

PDF - 278.9 ko
Liberté pour Abdallah ! Déclaration unitaire du 24/10/2020 à Lannemezan
Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Rubrique "Publications"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 14305