Une tribune pour les luttes

Communiqué • ANV-COP21 et Alternatiba - Marseille

Des citoyens mobilisés pour stopper Amazon avant qu’il ne soit trop tard !

Article mis en ligne le vendredi 27 novembre 2020

27/11/2020 - Ce matin à l’aube, une quinzaine d’activistes d’ANV-COP21 Marseille et d’Alternatiba Marseille ont mené des actions d’affichage à Marseille afin de rendre visible la complicité d’Emmanuel Macron et des députés de la majorité dans l’implantation d’Amazon en France. Mené en plusieurs endroits simultanément, l’affichage a notamment permis de recouvrir la devanture de la permanence de la députée Alexandra Louis (3ème circonscription des Bouches-du-Rhône), ainsi que divers panneaux de libre expression de la ville de Marseille. L’action intervient le jour même où Emmanuel Macron doit prendre les arbitrages finaux sur le projet de loi Convention Citoyenne pour le Climat, mais ce dernier refuse toujours de respecter la demande de la Convention citoyenne d’instaurer un moratoire sur les entrepôts de e-commerce.

A l’heure où Jeff Bezos et Amazon sont les grands gagnants du confinement au détriment des commerces locaux exsangues, entre 10 et 20 projets de nouveaux entrepôts de e-commerce sont en cours d’autorisation par l’Etat... Cependant, Emmanuel Macron maintient sa volonté d’écarter les entrepôts e-commerce du moratoire sur les zones commerciales, ignorant la volonté des 150 citoyens tirés au sort. Et tant pis si ces nouveaux entrepôts se font au prix de la destruction de dizaine de milliers d’emplois dans les commerces de proximité, d’une explosion du nombre de produits importés, d’une évasion fiscale et d’une fraude à la TVA toujours plus massive ou du recours aux transports les plus polluants, comme le fret aérien..

“Si rien n’est fait rapidement pour empêcher la construction de nouveaux entrepôts, Amazon détruira 100 000 emplois en France dans le commerce physique dans les prochaines années et va faire exploser l’empreinte carbone de la France avec l’importation de plus de 600 millions de produits supplémentaires par an.“ précise Pierre, porte-parole d’ANV-Cop21. “Le gouvernement et sa majorité sont clairement en train d’accompagner le mouvement d’implantation d’Amazon en France, comme le montre le lancement d’une mission confiée à France Stratégie, alors qu’il faudrait faire preuve de courage politique pour freiner cette fuite en avant prédatrice.”

Les lanceurs d’alerte d’ANV-Cop21 ont décidé de passer à l’action car il y a urgence : le projet de loi “Convention Citoyenne pour le climat” devrait être présenté au début du mois de décembre et voté à partir de mars. Il s’agit de la dernière occasion de stopper l’expansion d’Amazon en France, et de créer un précédent en Europe. Les discours des députés de la majorité contactés préalablement à l’action laissent à penser qu’ils se rangeront du côté du Président et refuseront d’inclure les entrepôts de e-commerce dans le moratoire. En visant la devanture de la permanence d’une députée de la majorité, les activistes demandent à l’ensemble des députés de la majorité, et plus particulièrement à ceux des Bouches-du-Rhône, de se positionner en leur âme et conscience : Mme Claire Pitollat (2ème circonscription), Mme Alexandra Louis (3ème circonscription), Mme Cathy Racon-Bouzon (5ème circonscription), M. Saïd Ahamada (7ème circonscription), M. Jean-Marc Zulesi (8ème circonscription), Mme Anne-Laurence Petel (14ème circonscription) et Mme Monica Michel (16ème circonscription)

Les activistes ont également souhaité tordre le cou aux idées reçues sur le géant du e-commerce en placardant des chiffres sur des panneaux "Libre expression" du centre ville. Selon Charlène, porte-parole d’Alternatiba, “Nous tenions à rappeler que la multinationale détruit jusqu’à 4,5 emplois quand elle en crée un seul, et qu’elle est championne de l’évasion fiscale et de la fraude à la TVA. Amazon paie proportionnellement beaucoup moins d’impôts que les commerçants. Pour faire face à l’urgence, une taxe exceptionnelle sur le chiffre d’affaires d’Amazon et des autres profiteurs de la crise est également indispensable. Elle permettrait dans l’immédiat de financer les mesures de préservation de l’emploi et le fonds de solidarité pour les commerces de proximité."

D’autres actions visant à pointer la responsabilité d’E. Macron et de sa majorité dans l’expansion d’Amazon et ses impacts dramatiques sont prévues partout en France jusqu’au Black Friday, le 4 décembre.

https://reporterre.net/Au-lieu-d-un-moratoire-l-Etat-lance-une-mission-pour-multiplier-les-entrepots-Amazon

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Alternatiba Marseille c'est aussi ...

Capitalisme/anticapitalisme c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 190

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4565

Environnement/écologie c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 115