Une tribune pour les luttes

À la mémoire de Michael Panser

Article mis en ligne le dimanche 13 décembre 2020

Nous, la Commune Internationaliste, publions ici une vidéo commémorative des amis de S. Bager (Michael Panser) sur sa vie et sa recherche de la vérité.

“Notre ami, fils, frère et camarade Michael Panser ou plus simplement Micha a été tué en tant que guérilleros dans les montagnes libres du Kurdistan par l’armée turque le 14 décembre 2018.

Nos cœurs sont pleins de feu et de douleur, nos têtes pleines de souvenirs. Micha était un ami que nous nous rappelons surtout pour sa recherche insatiable et euphorique de la vérité. Sa recherche et sa curiosité pour les mouvements de libération révolutionnaires l’ont emmené dans de nombreux endroits du monde. Sa plus grande passion était de partager ses expériences et ses idées avec d’autres personnes, de discuter et de trouver des compagnons.

Sous-titres disponibles

L’antifascisme et une attitude critique fondamentale à l’égard des relations de pouvoir patriarcales étaient des caractéristiques essentielles de sa personnalité et c’est à partir de cela qu’il commença à s’engager dans des structures de gauche comme l’Action Antifasciste à l’âge de 14 ans.

En 2011, Micha lu pour la première fois un des écrits de défense d’Abdullah Öcalan. La mise en relation de la théorie et de la pratique du Mouvement de Libération Kurde pour la liberté et le dépassement pratique des dogmes du socialisme réel le fascinèrent tant qu’il se rendit pour la première fois au Kurdistan en 2012.

Faire partie de la révolution ne signifie pas seulement de parler, mais aussi de se changer soi-même et de devenir une partie active du changement. C’est pourquoi depuis 2015 il participa à la construction de structures internationalistes au Rojava.

En plus de cela, et afin de soutenir la résistance à l’encontre du génocide des Yezidis en actes, il participa à la défense auto-organisée de Şengal dans les unités de combat YBŞ. Sur les traces de Zarathoustra en quête de sagesse, d’amitié véritable, de lutte et de vie libre.

Le voyage dans les montagnes libres du Kurdistan à l’été 2017 et la décision de rejoindre la guérilla signifia pour Micha avant tout une confrontation intense avec lui-même. C’était la décision d’entamer une amitié profonde avec tous les peuples. C’était la décision de vivre une vie communaliste.

Il était prêt pour ce voyage à regarder par delà les frontières du monde et de le regarder à travers les yeux qui le montre feu et non pas lumière. Et il était prêt à pénétrer dans le feu, si ce feu était

la réalité, au lieu de demeurer aveuglé par une lumière fausse. Heval Bager laissa la robe de la modernité derrière lui pour toujours, une fois qu’il pris conscience de sa tromperie. Il marcha alors avec l’aisance qui caractérise un esprit libre et une ouverture qui appelle une nouvelle société.

Malheureusement, tu n’es pas le premier et tu ne seras pas le dernier à te faire enlever la vie par cette guerre d’anéantissement. Mais tes amis et tes compagnons feront en sorte que l’ennemi de l’humanité désespérera dans sa volonté d’anéantir. Qu’il se rendra compte tôt ou tard, grâce à notre détermination et notre dévouement que la recherche d’une vie digne ne peut être détruite. Il ne peut y avoir de monde sans amour, solidarité, dignité et justice, et c’est avec cette conscience que nous poursuivons ta recherche et ta lutte.

Se souvenir est un processus actif. C’est la lutte contre l’oubli. Parce que se souvenir rend

nos amis immortels dans nos cœurs.

Şehîd namirin !

Les camarades tombés sont immortels !”

Lire sur le site internet de la Commune Internationaliste

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Thèmes liés à l'article

International c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 530