Une tribune pour les luttes

La Gazette de Mut Vitz 13

LGdMV13 #3 - Février

Organisation de la visite de la délégation zapatiste ; Samir, à deux ans de son assassinat

Article mis en ligne le samedi 27 février 2021

Bienvenue au troisième numéro de la « Gazette de Mut Vitz 13 »

La Gazette de Mut Vitz 13
Un café rebelle et zapatiste

La Gazette de Mut Vitz 13

#3 - Février 2021

Sommaire



Bienvenue au troisième numéro de la « Gazette de Mut Vitz 13 ».
Tout comme l'antérieur, ce numéro est marqué par l’organisation de la venue en Europe, courant 2021, d’une délégation Zapatiste constituée d’au moins 160 personnes dont 75% de femmes.
Mais ce numéro est aussi marqué par la commémoration des deux ans de l'assassinat de Samir Flores, figure de la résistance contre l'hydre capitaliste, tué de deux balles dans la tête devant sa maison le 20 février 2019, à trois jours d'une « consultation présidentielle » sur le mégaprojet inutile et imposé connu comme « Projet Intégral Morelos ». Pour cette occasion, plusieurs collectifs européens ont rendu public un communiqué de solidarité que nous reproduisons ici, tel qu'il a été publié sur le site du Comité de Solidarité avec les Peuples du Chiapas en Lutte : https://cspcl.ouvaton.org/spip.php?article1516

Petit clin d’oeil : La souscription du café pour ce 2021 est close. Les chèques seront encaissés en début mars et, pour ceux qui paient en deux fois, le deuxième chèque sera encaissé en avril.


mutvitz13

Organisation de la visite de la délégation zapatiste en Europe



Voici un organigramme qui résume l'organisation de la tournée européenne de cette délégation (cliquez-y dessus pour l'afficher plus grand sur votre navigateur) :

organigramme tournée zapatistes Nous participons bien sûr à la coordination régionale de la région PACA.
Il faut savoir que les coordinations régionales se nourrissent du travail fait localement, avec les mêmes déclinaisons des commissions. A Marseille s'est créé un collectif, « Le jaguar Phocéen », qui rassemble plusieurs associations, collectifs et individus qui travaillent à la venue des zapatistes chez nous. Afin de participer au financement de leur visite en Europe nous allons lancer la fabrication de t-shirts, nous prévoyons des activités d'information avec constitution d'un info-kiosque et nous allons organiser la première journée d'information le samedi 27 mars à la Base (3 rue Pierre Roche 4°) avec une projection de film. Les détails vous seront communiqués bientôt.

mutvitz13

Samir, deux ans après ton assassinat, de l’Europe d’en bas à gauche, nous sommes à tes côtés dans la lutte !

Communiqué européen de solidarité


pour signer le texte, envoyer un mail à
cspcl@samizdat.net
Samir Flores vive ! Au Front des Peuples en Défense de la Terre et de l’Eau des États de Morelos, Puebla et Tlaxcala
A la famille, aux amis et aux camarades de lutte de Samir Flores Soberanes
À l’Armée Zapatiste de Libération Nationale et au Congrés National Indigène
Aux luttes d’en bas à gauche et aux "Redes de resistencia y rebeldía" :

Le 20 février 2019, à 6h30 du matin, une figure de la résistance a été assassinée dans le village Nahua d’Amilcingo, Morelos, Mexique, trois jours avant une consultation présidentielle sur la mise en œuvre d’un mégaprojet industriel dans la région, impliquant de nombreuses transnationales européennes. Atteint de deux balles dans la tête, Samir Flores Soberanes, radiodiffuseur et fondateur de la radio de son village, paysan, menuisier, peintre, forgeron, animateur d’ateliers en agroécologie, enseignant improvisé à l’école primaire en résistance dans son village, membre du Congrès national indigène, mari, père de quatre enfants et adversaire infatigable du méga-projet de mort appelé "Projet Integral Morelos", est tombé sur le seuil de sa maison.
Les zapatistes, le Congrès national indigène et le Conseil de gouvernement indigène n’ont cessé de donner écho et voix à la lutte que le Front des peuples en défense de la terre et de l’eau de Morelos, Puebla et Tlaxcala (FPDTA-MPT) entreprend pour obtenir la vérité et la justice pour le meurtre de Samir, ainsi que l’abandon définitif d’un Projet intégral de mort taché de sang, de mensonges et de manœuvres coercitives incessantes. Par son soutien inconditionnel à ce mégaprojet, il a ouvertement trahi les peuples de Morelos, Puebla et Tlaxcala et tout le Mexique, auxquels il a promis en 2014 l’annulation du projet s’il était élu président, et a trahi la mémoire de Zapata au profit d’entreprises européennes comme Elecnor, Abengoa, Enagas, Bonatti, Saint-Gobain et des dizaines d’autres investisseurs capitalistes.
Deux ans après le meurtre de Samir, les enquêtes n’ont pas progressé. Pendant ce temps, le gouvernement mexicain fait tout son possible pour mettre en service la centrale thermoélectrique de Huexca, malgré une douzaine d’injonctions légales qui ont entraîné la suspension du projet. De plus, le 23 novembre dernier, le camp de résistance zapatiste d’Apatlaco, qui empêchait la construction d’un aqueduc nécessaire au fonctionnement de la centrale thermoélectrique de Huexca, a été expulsé par des membres de la Garde nationale ; aujourd’hui, l’infrastructure est protégée en permanence par la Garde nationale, l’armée, la police locale et la police privée. Des tentatives d’opération désastreuses sont régulièrement menées et les intimidations contre les opposants au projet ne cessent pas.
En solidarité avec le Front populaire et en mémoire de Samir, de l’Europe d’en bas et de la gauche, nous demandons la vérité et la justice pour son assassinat et exprimons notre soutien à la lutte contre un gazoduc dont le danger dans cette région volcanique n’est pas sujet à manifestation, contre un aqueduc qui réduirait et polluerait les eaux des peuples Nahua de la région, ainsi que contre des zones industrielles et des centrales thermoélectriques qui pollueraient le territoire pour produire des profits pour les entreprises européennes, entre autres.
Nous savons que ces transnationales ont profité des gouvernements du Mexique et les ont soudoyés pour maximiser leurs profits, proposant des œuvres de mort aux dépens des peuples indigènes et de l’environnement de toute notre planète. En alliance avec l’actuel patron du Mexique, ces transnationales européennes ne cessent de fouler aux pieds les droits des peuples indigènes, imposant leurs projets sur le territoire avec le soutien discret de diverses institutions, sans l’accord des peuples.
C’est pourquoi nous exprimons notre plus grand souhait que la délégation zapatiste, le Congrès national indigène et le Conseil directeur indigène viennent en Europe pour témoigner de leur lutte, de l’impunité qui règne au Mexique et à l’étranger et des violations systématiques des droits des peuples indigènes commises dans cette région, comme dans le reste du Mexique et du monde.
Nous demandons la vérité et la justice pour Samir !
Pour les peuples indigènes de Morelos, Puebla, Tlaxcala et tous les peuples du monde, nous demandons l’abandon du Projet Intégral de Morelos et de tous les mégaprojets de mort capitalistes !
Cinq cents ans plus tard, la résistance à la colonisation et au pillage capitaliste se poursuit !


Merci d'avoir lu cette gazette, nous espérons que vous l'aurez trouvée intéressante.
Pour tout commentaire sur cette « gazette », ne répondez pas à ces messages, car ceci est une liste de diffusion et non de discussion. Écrivez-nous plutôt à mutvitz13@no-log.org. Nous serons ravis de vous lire.
Salut !

Mut Vitz 13, 2021
mutvitz13@no-log.org
Licence Creative Commons

Un café rebelle et zapatiste

La Gazette de Mut Vitz 13

#3 - Février 2021

Sommaire



Bienvenue au troisième numéro de la « Gazette de Mut Vitz 13 ».
Tout comme l'antérieur, ce numéro est marqué par l’organisation de la venue en Europe, courant 2021, d’une délégation Zapatiste constituée d’au moins 160 personnes dont 75% de femmes.
Mais ce numéro est aussi marqué par la commémoration des deux ans de l'assassinat de Samir Flores, figure de la résistance contre l'hydre capitaliste, tué de deux balles dans la tête devant sa maison le 20 février 2019, à trois jours d'une « consultation présidentielle » sur le mégaprojet inutile et imposé connu comme « Projet Intégral Morelos ». Pour cette occasion, plusieurs collectifs européens ont rendu public un communiqué de solidarité que nous reproduisons ici, tel qu'il a été publié sur le site du Comité de Solidarité avec les Peuples du Chiapas en Lutte : https://cspcl.ouvaton.org/spip.php?article1516

Petit clin d’oeil : La souscription du café pour ce 2021 est close. Les chèques seront encaissés en début mars et, pour ceux qui paient en deux fois, le deuxième chèque sera encaissé en avril.


mutvitz13

Organisation de la visite de la délégation zapatiste en Europe



Voici un organigramme qui résume l'organisation de la tournée européenne de cette délégation (cliquez-y dessus pour l'afficher plus grand sur votre navigateur) :

organigramme tournée zapatistes Nous participons bien sûr à la coordination régionale de la région PACA.
Il faut savoir que les coordinations régionales se nourrissent du travail fait localement, avec les mêmes déclinaisons des commissions. A Marseille s'est créé un collectif, « Le jaguar Phocéen », qui rassemble plusieurs associations, collectifs et individus qui travaillent à la venue des zapatistes chez nous. Afin de participer au financement de leur visite en Europe nous allons lancer la fabrication de t-shirts, nous prévoyons des activités d'information avec constitution d'un info-kiosque et nous allons organiser la première journée d'information le samedi 27 mars à la Base (3 rue Pierre Roche 4°) avec une projection de film. Les détails vous seront communiqués bientôt.

mutvitz13

Samir, deux ans après ton assassinat, de l’Europe d’en bas à gauche, nous sommes à tes côtés dans la lutte !

Communiqué européen de solidarité


pour signer le texte, envoyer un mail à
cspcl@samizdat.net
Samir Flores vive ! Au Front des Peuples en Défense de la Terre et de l’Eau des États de Morelos, Puebla et Tlaxcala
A la famille, aux amis et aux camarades de lutte de Samir Flores Soberanes
À l’Armée Zapatiste de Libération Nationale et au Congrés National Indigène
Aux luttes d’en bas à gauche et aux "Redes de resistencia y rebeldía" :

Le 20 février 2019, à 6h30 du matin, une figure de la résistance a été assassinée dans le village Nahua d’Amilcingo, Morelos, Mexique, trois jours avant une consultation présidentielle sur la mise en œuvre d’un mégaprojet industriel dans la région, impliquant de nombreuses transnationales européennes. Atteint de deux balles dans la tête, Samir Flores Soberanes, radiodiffuseur et fondateur de la radio de son village, paysan, menuisier, peintre, forgeron, animateur d’ateliers en agroécologie, enseignant improvisé à l’école primaire en résistance dans son village, membre du Congrès national indigène, mari, père de quatre enfants et adversaire infatigable du méga-projet de mort appelé "Projet Integral Morelos", est tombé sur le seuil de sa maison.
Les zapatistes, le Congrès national indigène et le Conseil de gouvernement indigène n’ont cessé de donner écho et voix à la lutte que le Front des peuples en défense de la terre et de l’eau de Morelos, Puebla et Tlaxcala (FPDTA-MPT) entreprend pour obtenir la vérité et la justice pour le meurtre de Samir, ainsi que l’abandon définitif d’un Projet intégral de mort taché de sang, de mensonges et de manœuvres coercitives incessantes. Par son soutien inconditionnel à ce mégaprojet, il a ouvertement trahi les peuples de Morelos, Puebla et Tlaxcala et tout le Mexique, auxquels il a promis en 2014 l’annulation du projet s’il était élu président, et a trahi la mémoire de Zapata au profit d’entreprises européennes comme Elecnor, Abengoa, Enagas, Bonatti, Saint-Gobain et des dizaines d’autres investisseurs capitalistes.
Deux ans après le meurtre de Samir, les enquêtes n’ont pas progressé. Pendant ce temps, le gouvernement mexicain fait tout son possible pour mettre en service la centrale thermoélectrique de Huexca, malgré une douzaine d’injonctions légales qui ont entraîné la suspension du projet. De plus, le 23 novembre dernier, le camp de résistance zapatiste d’Apatlaco, qui empêchait la construction d’un aqueduc nécessaire au fonctionnement de la centrale thermoélectrique de Huexca, a été expulsé par des membres de la Garde nationale ; aujourd’hui, l’infrastructure est protégée en permanence par la Garde nationale, l’armée, la police locale et la police privée. Des tentatives d’opération désastreuses sont régulièrement menées et les intimidations contre les opposants au projet ne cessent pas.
En solidarité avec le Front populaire et en mémoire de Samir, de l’Europe d’en bas et de la gauche, nous demandons la vérité et la justice pour son assassinat et exprimons notre soutien à la lutte contre un gazoduc dont le danger dans cette région volcanique n’est pas sujet à manifestation, contre un aqueduc qui réduirait et polluerait les eaux des peuples Nahua de la région, ainsi que contre des zones industrielles et des centrales thermoélectriques qui pollueraient le territoire pour produire des profits pour les entreprises européennes, entre autres.
Nous savons que ces transnationales ont profité des gouvernements du Mexique et les ont soudoyés pour maximiser leurs profits, proposant des œuvres de mort aux dépens des peuples indigènes et de l’environnement de toute notre planète. En alliance avec l’actuel patron du Mexique, ces transnationales européennes ne cessent de fouler aux pieds les droits des peuples indigènes, imposant leurs projets sur le territoire avec le soutien discret de diverses institutions, sans l’accord des peuples.
C’est pourquoi nous exprimons notre plus grand souhait que la délégation zapatiste, le Congrès national indigène et le Conseil directeur indigène viennent en Europe pour témoigner de leur lutte, de l’impunité qui règne au Mexique et à l’étranger et des violations systématiques des droits des peuples indigènes commises dans cette région, comme dans le reste du Mexique et du monde.
Nous demandons la vérité et la justice pour Samir !
Pour les peuples indigènes de Morelos, Puebla, Tlaxcala et tous les peuples du monde, nous demandons l’abandon du Projet Intégral de Morelos et de tous les mégaprojets de mort capitalistes !
Cinq cents ans plus tard, la résistance à la colonisation et au pillage capitaliste se poursuit !


Merci d'avoir lu cette gazette, nous espérons que vous l'aurez trouvée intéressante.
Pour tout commentaire sur cette « gazette », ne répondez pas à ces messages, car ceci est une liste de diffusion et non de discussion. Écrivez-nous plutôt à mutvitz13@no-log.org. Nous serons ravis de vous lire.
Salut !

Mut Vitz 13, 2021
mutvitz13@no-log.org
Licence Creative Commons

-->
Retour en haut de la page

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4590

International c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 520

Lire c'est aussi ...

MUT VITZ 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 65

Zapatistes c'est aussi ...