Une tribune pour les luttes

Face aux plans de la Poste, il faudra lutter partout !

Article mis en ligne le jeudi 6 mai 2021

Profitant de la crise COVID La Poste attaque les collectifs de travail partout ! 1000 réorganisations pour 2021 sur la branche courrier, fusion de centre financier d’ici la fin de l’année prochaine, vague de suppressions d’emplois sur le Grand Public.

Résultat de 40 ans de casse du service public, ouverture à la concurrence, privatisation rampante.. L’image d’Épinal du Postier se heurte à la réalité du terrain : L’État et la CDC* (actionnaire majoritaire) imposent main dans la main un management agressif, la précarisation de l’emploi, sous-traitance, augmentation du temps et de la charge de travail : tout est bon pour augmenter les profits.

On lutte partout !

Avec le plan stratégique 2030 c’est toutes les branches qui sont touchées. Face aux attaques on lutte partout et dans toutes les branches. Depuis le début de l’année des grèves ont éclaté : Haut de Seine, Gironde, Île et vilaine, Loire atlantique, Basse Normandie et bien d’autres départements ont connu des batailles ( aussi bien au réseau, a la distribution et au colis) contre les réorganisations et pour l’emploi.

Pour la socialisation et l’autogestion

Face à cette offensive, il est nécessaire de se battre et d’étendre nos luttes pour rendre le service public postal aux usagèr·es, et aux salarié·es. Alors que la plupart des élu·es et le gouvernement sacrifient le service public et la présence postale sur l’autel du capitalisme, c’est à la population, aux postières et aux postiers, de décider de l’avenir de ce service public essentiel.

C’est d’autant plus urgent que la direction de l’entreprise va tranquillement discuter des missions de services publics dans les couloirs des ministères et de l’Assemblée Nationale, avec un rapport récent du Sénat qui, ô surprise va dans le sens des politiques des directions postales. Pour notre part nous n’avons aucune confiance en ces élu.e.s qui ne représentent qu’elleux mêmes ainsi que les intérêts de la bourgeoisie, et sûrement pas les nôtres.

Il faudra une riposte globale

Face a ces attaques il faudra s’organiser au sein de nos lieux de travail en assemblées générales avec le soutien des syndicats de lutte. Déjà un communiqué commun, y compris avec la CFDT, appelle à se rencontrer partout. Des intersyndicales se créent (Hauts de Seine, Bouches-du-Rhône, Basse Normandie, Gironde etc.). Une date de mobilisation pour fin mai sur La Poste se profile. Nous disons banco, les postier·e·s membres de l’UCL en seront.

Il faudra aussi se coordonner avec les autres lieux de travail, avec les travailleurs.ses précaires, avec les travailleurs.ses de la sous traitance pour étendre les mobilisations, pour avoir des revendications communes, des victoires communes qui permettront de casser les divisions entre les salarié·es et créer des collectif soudés face au patronat.

Franchise postale, le 29 avril 2021

Retour en haut de la page

Répondre à cet article

Luttes c'est aussi ...

0 | ... | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | ... | 1070

Syndicalisme c'est aussi ...

0 | ... | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | ... | 180

Travail c'est aussi ...

0 | ... | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | 45 | 50 | 55 | ... | 135

Union Communiste Libertaire c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20