Une tribune pour les luttes

Appel des télévisions associatives pour un véritable pluralisme audiovisuel

Article mis en ligne le vendredi 5 mai 2006

Depuis la loi, votée en 2000, reconnaissant les télévisions associatives indépendantes, aucune d’entre elles n’a été autorisée par le CSA à diffuser par voie hertzienne de façon permanente, en analogique comme en TNT, au plan local comme au niveau national. Les nombreux programmes produits par le Tiers Secteur Audiovisuel (TSA) restent à ce jour quasiment inaccessibles au grand public, conduisant ainsi à une censure de fait. Aucun espace n’est laissé à l’expression directe de l’engagement associatif et citoyen, qui est pourtant une composante essentielle de l’activité culturelle et sociale.

De plus, un an après le lancement de la TNT, aucune télévision locale n’y est présente et aucun Appel à Candidatures les concernant n’est en cours.

Les promesses faites à partir de 1999 en faveur des TV locales (aussi bien associatives que commerciales et publiques) se rétrécissent comme peau de chagrin : des 6 canaux locaux prévus à l’origine en TNT, le CSA en est venu en 2005 à ne plus réserver qu’un seul canal. Que va-t-il rester pour les télévisions associatives face à l’appétit commercial des grands groupes pour la TV Mobile et la TVHD et face au droit de préemption de l’Etat en faveur des chaînes de France Télévision, sachant que les nombreuses télévisions locales analogiques de la Presse Quotidienne Régionale bénéficieront d’une reprise automatique en TNT ?

Au regard de la place et du rôle de la télévision dans notre société, il ne peut y avoir de démocratie réelle sans démocratie audiovisuelle. L’existence de chaînes associatives participatives est indispensable à la libre expression de la diversité des courants de pensée, d’opinion et de création, à la liberté de l’information en tant que droit d’informer et d’être informé. C’est pourquoi, les signataires en appellent aux pouvoirs publics et aux responsables politiques pour qu’ils créent au plus vite les conditions d’exercice du pluralisme télévisuel, en faisant toute sa place au Tiers Secteur de l’Audiovisuel.

Les télévisions associatives demandent :

- L’extension aux télévisions associatives du Fonds de Soutien aux radios associatives par une augmentation du montant et de l’assiette (grands médias et hors médias) de la taxe sur la publicité qui alimente actuellement ce Fonds.
- L’obligation de transport gratuit des télévisions associatives par les distributeurs privés commerciaux du câble, du satellite, de la TNT, de l’ADSL et de la téléphonie mobile.
- Des Appels à candidatures spécifiques du CSA réservés aux télévisions associatives pour que leur soit attribué un quota équitable de fréquences analogiques et numériques au plan local, régional et national.
- Une réforme du CSA, et plus particulièrement du mode de nomination de ses membres, pour qu’il devienne réellement représentatif et au service du pluralisme.

Dans le cadre des Etats généraux pour une information et des médias pluralistes, les Télévisions associatives se réuniront :

- à Marseille, du 5 au 8 mai 2006 : Rencontres nationales des médias associatifs et indépendants, http://www.frequenceslibres.org

- à Paris, en septembre 2006 : Premier rassemblement national des États Généraux pour une Information et des Médias pluralistes. http://www.etats-generaux-medias.org

Liste des premières structures signataires (au 3 mai 2006) :
Acrimed (Action-Critique-Médias), Addocs (Association pour la Diffusion de Documentaires Scientifiques, Lyon), Airelles Vidéo (Aix-en-Provence), Aldudarrak Bideo (Pays Basque), Canal Nord (Amiens), CanalGarlaban.tv (région d’Aubagne), Canal Ti Zef (Brest, Bretagne Ouest), Couleur Cantal, Greta du Velay (Puys en Velay), Images et Paroles Engagées (Marseille), Les Pieds dans le PAF, Maillebois TV (Longuenesse, Pas de Calais), Objectif (Châteauroux), Observatoire Français des Médias (OFM), Ondes Sans Frontières (OSF, Paris), O2Zone TV Marseille (Airbel, La Garde, Consolat Mirabeau, Roy d’Espagne, Aix-en-Provence), Pacavision (Marseille), Riv’ Nord (Saint Denis), SPID (Soutien à la Production Indépendante de Documentaires, Aubagne), Télé Bocal (Paris), Télé Combrailles (Puy de Dôme), Télévision Générale Brestoise (TGB), Télé Millevaches (Plateau de Millevaches), la Télévision Paysanne (Lyon), Trégor Vidéo (Côte d’Armor !), TLC (Télévision Locale de Chateauroux), TVasso (Marseille), TV Bruits (Toulouse), TV Partage (Marseille), Vidéon (Evry, Ile de France), Zalea TV.

Les signatures sont à envoyer à Julie Dor : vdpq(a)free.fr

Retour en haut de la page

Rubrique "Les pétitions"

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 655