Une tribune pour les luttes

Des camarades de SUD étudiant matraqués et arrêtés

rendez-vous demain vendredi 9 juin à 14h devant le TGI d’Aix en provence pour les soutenir

Article mis en ligne le vendredi 9 juin 2006

Marseille, le jeudi 8 juin à 16h45

Hier, mercredi 7 juin, un groupe de militants de SUD étudiant a souhaité intervenir dans le débat "Universités - Emplois" qui se tenait à l’Univerité de droit (Aix-Marseille III). Des gardes mobiles en grande tenue sont intervenus à coup de matraque, ont molesté à tout va, avant de procéder à des arrestations violentes et visiblement ciblées, sur un groupe de participants au mouvement anti-CPE.

J.P. a été interpelé et mis en garde à vue pour 48 heures. Il avait été annoncé initialement qu’il passerait en comparution immédiate ce jeudi à 14 heures. En fait, il a visiblement été "promené" dans Aix dans une voiture de police et a servi d’appât malgré lui, puisqu’au Tribunal de Grande Instance (TGI) d’Aix à 14h00, il y avait quelques militants de SUD Etudiant et des non syndiqués, qui se sont fait à nouveau choper par des flics très nerveux, sans aucun trouble à l’ordre public ou aucune altercation. P.L., R. et V. se sont donc fait embarqués cette après-midi. Trois copains de plus dans la répression.

Vue la tournure des événements, et compte-tenu de l’arrivée à expiration demain 14h00 des 48 h de garde-à-vue, les copains de SUD Etudiant nous demandent d’être aussi nombreux que possible à les rejoindre pour les soutenir, demain, vendredi 9 juin, à 14h, au TGI d’Aix-en-Provence.

Notez et faites passer ! Merci pour eux.

François Weiser, pour SUD Education, d’après des infos transmises par Jean-François.


Un autre témoignage :

guet apens à Aix, nouvelles arrestations d’étudiants

Un copain de SUD étudiant à Aix s’est fait arrêté hier après un débat sur "l’université et l’emploi" : les flics étaient déjà sur le campus, ils n’ont pas laissé rentré les étudiants "chahuteurs" dans la salle, ont fini par
charger violemment et en ont donc embarqué un.

Aujourd’hui, il passait en comparution immédiate qui a finalement été reportée. Mais les étudiants venus
au tribunal en soutien n’ont pas perdu leur journée : à la sortie de la salle d’audience 4 d’entre eux se sont fait embarquer par des flics. Ca ressemble à s’y méprendre à une embuscade...

A cette heure les motifs d’arrestation ne sont pas connus, des avocats sont sur le coup mais il faut du monde en soutien pour les nouvelles comparutions demain, vendredi, à 14h au tribunal d’AIX pour ceux qui peuvent (et qui
n’ont pas peur de finir au poste ...).

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4555

Sud Éducation c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 80