Une tribune pour les luttes

Appel à signature par Palestine 13

Il faut arrêter le « coup d’état » israélien en Palestine !
Rassemblement Samedi 1er Juillet 2006 à 16 h Place de la Préfecture

Article mis en ligne le

Le texte ci-dessous est repris d’une proposition de l’AFPS 34.

Qu’en pensez-vous ?

Quelles organisations seraient cosignataires ?

Merci de répondre rapidement pour ce samedi .

Fraternellement,
François Weiser, pour Palestine 13.

APPEL A TOUS/ES LES DEMOCRATES, ELUS/ES, HOMMES ET FEMMES EPRIS DE JUSTICE ET DE PAIX :

A Gaza,

Au prétexte de l’enlèvement d’un soldat, membre de l’armée d’occupation israélienne, le gouvernement israélien vient de déclencher à Gaza ET en Cisjordanie une offensive sans précédent contre le peuple palestinien, son gouvernement et tous ses représentants.

La propagande du Premier ministre israélien Ehoud Olmert a annoncé une "opération limitée" visant des "infrastructures terroristes" dans le sud de la Bande de Gaza.

En deux jours l’invasion de Gaza par le sud et le nord se confirme. Raids aériens, bombardements, tirs de missiles par hélicoptères, tirs d’obus par les chars, bombes sonores la nuit pour terroriser la population. En guise d’infrastructures terroristes, les bombardements ont détruit trois ponts, l’université de Gaza, la centrale électrique qui alimentait 75% de la population sans compter de nombreuses maisons et infrastructures routières détruites pat le passage des chars. Si l’on en croit les déclarations de l’armée israélienne reprises, hélas, par les medias il n’y aurait ni mort ni blessé, comme si les mêmes bombes, obus, missiles israéliens qui dans les dernières trois semaines ont tué plus de 14 personnes dont 5 enfants étaient miraculeusement devenues inoffensives !

En Cisjordanie,

Mais l’agression se mène également en Cisjordanie où l’armée israélienne a repris le contrôle des villes et effectué divers raids pour s’attaquer directement aux élus palestiniens.

Ce jeudi 29 juin 2006 à l’aube, en violation de toutes les lois, l’armée israélienne a arrêté huit ministres et 20 députés palestiniens dont le ministre du Travail Mohammed Barghouti, ainsi que deux députés palestiniens.

Selon des médias israéliens, encore d’autres parlementaires ont été arrêtés à Jérusalem et dans d’autres villes. Selon des responsables de la sécurité palestinienne, le maire de la ville de Kalkiliya et son adjoint ont été arrêtés, toujours en Cisjordanie.

Le seul argument avancé par l’occupant est que ces élus sont membre du Hamas. Et à la question posée ce matin par un journaliste de France inter à un représentant de l’armée israélienne : Si vous retrouvez votre soldat allez vous relâcher ces élus ? Celui-ci a répondu : « ils sont arrêtés pour leur appartenance à une organisation terroriste ». Ce qui signifie qu’ils ne seront pas libérés, mais jugés par Israël et emprisonnés.

Voilà le vrai visage de « l’opération limitée » israélienne : démanteler par la force et les armes le gouvernement palestinien démocratiquement élu.

En d’autres lieux et de tout temps ça s’appelle un coup d’état !

Il était d’autant plus urgent que la quasi totalité des forces politiques dont les deux plus importantes : le Fatah et le Hamas viennent de signer un accord basé sur le « Manifeste des prisonniers » et ainsi mettre fin aux affrontements entre elles.

Allons-nous laisser le gouvernement israélien franchir une étape de plus dans le reniement du Droit et de la démocratie ?

- Pour le retrait immédiat des forces d’ocupation de Gaza et Cisjordanie !

- Pour la libération immédiate de tous les élus palestiniens

C’est l’occupation israélienne qu’il faut sanctionner !

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4475

Palestine 13 c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30