Une tribune pour les luttes

Marignane : propos racistes au Conseil Municipal,
le MRAP porte plainte

Article mis en ligne le samedi 8 juillet 2006

COMMUNIQUE DE PRESSE DU 3 JUILLET 2006,
Sur les propos tenus par Monsieur René Ainardi en Conseil Municipal Marignanais

La fédération 13 du Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples tient à dénoncer les faits suivants :

Lors du conseil municipal de Marignane en date du 9 mai 2006, Monsieur René Ainardi, autorisé voire encouragé par Monsieur le Maire Daniel Simonpiéri, a pris la parole et a tenu des propos haineux envers le Président algérien Bouteflika, puis envers le peuple algérien et enfin plus largement envers les immigrés en France.

Ainsi, il a enjoint à M. Bouteflika de « reprendre (reprenez) chez lui (vous) les millions d’algériens qui vivent sur notre sol, qui ont pratiquement tous la double nationalité », n’hésitant pas à rajouter que « cela viderait les prisons, (qu’) on gagnerait en sécurité et (que) tous les organismes sociaux seraient, enfin, bénéficiaires » !

Poursuivant en s’adressant cette fois à M. Sarkozy : « Ayez le courage de leur dire que plus de 70% des places de prison sont occupés par des immigrés » (...). « Des blacks, des beurs font régner la terreur dans les trains, l’horreur dans les villes, les villages » (...) ; « Faites preuve d’autorité en renvoyant dans leur pays d’origine les délinquants et leurs familles » avant de conclure en ces termes : « Oui, Madame (Alliot Marie), Français par le sang versé pour la France et non par le nombre de sacs arrachés et de condamnations au casier » !

Ce discours haineux a enfin été conclu par les applaudissements de certains autres membres du Conseil municipal et par les félicitations de Monsieur le Maire Daniel Simonpiéri pour « son courage ».

Ces propos relevant de la provocation publique à la haine et à la violence raciales doivent être lourdement sanctionnés par la justice, le Code pénal prévoyant des peines pouvant aller jusqu’à 1 an d’emprisonnement et 45000€ d’amende.

Dans un contexte gouvernemental de lutte contre les discriminations raciales et pour l’égalité des chances, après la création d’une autorité administrative indépendante de lutte contre les discriminations, d’une agence nationale de cohésion sociale et d’égalité des chances et de sous-préfets rattachés, le MRAP souhaite que la justice montre l’exemple en sanctionnant les propos racistes intolérables tenus par M. René Ainardi ainsi que la complicité dont se rend coupable le Maire de Marignane, M. Daniel Simonpiéri en félicitant ce dernier pour « son courage ».

Ainsi, le MRAP, n’ayant jamais hésité à dénoncer des personnalités publiques qui ont par la suite été sanctionnées pour des faits de même nature, porte plainte contre M. René Ainardi et M. le Maire Daniel Simonpiéri pour ces faits.

La Présidente du Comité local du MRAP de Marignane,
Christiane AZAM.

Contacts : Christiane AZAM / 06.23.75.19.85

Retour en haut de la page

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4505

MRAP - Mouvement contre le Racisme et pour l’Amitié entre les Peuples c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 110