Une tribune pour les luttes

Les retours de la circulaire Sarkozy

Arrestations de familles sans papiers à leur domicile

Article mis en ligne le jeudi 31 août 2006

Appel ce matin jeudi 31 août sur la ligne du réseau de veille RESF concernant une famille malgache composée des parents et de 3 enfants :

RAZASISAONA Auguste et son épouse Voahirana
+ Valera - 17 ans scolarisés au Lycée Léonard de Vinci
+ Dominique - 14 ans collège Gérard Philippe
+ Diana - 10 ans école primaire de ?

Ils sont en France depuis 5 ans. Demandeurs d’asile déboutés en 2005.(Madagascar ayant été décrété pays sûr par l’OFPRA)

Ils ont introduit une demande de régularisation dans le cadre de la circulaire du 13 juin. Ils ont été convoqués le 22 août à la préfecture de Laon (Aisne) pour l’instruction de leur dossier et n’avait pas reçu de réponse jusqu’à ce jour.

La réponse leur est finalement parvenue aujourd’hui au petit matin en leur envoyant une dizaine de policiers pour embarquer toute la famille.

Ils se trouvent donc actuellement au commissariat de Soissons.

Ils sont connus de RESF Strasbourg ou Mulhouse puisqu’ils habitaient en Alsace avant de déménager sur Soissons lors du troisième trimestre scolaire.

Le frère du mari est également en France et peut fournir plus de précision sur leur situation : M. RAJEMISON 03 23 55 16 03.

Les coordonnées du commissariat de Soissons qui les a gentiment réveillé ce matin sont :

rue Paul Deviolaine 02200 SOISSONS
- tel : 03 23 76 72 00
- fax : 03 23 76 72 05

Antoine D (Cimade Paris)


urgent:famille trompée et arrêtée à Rennes

La famille Periachvili est en centre de rétention à Plaisir !

Cette famille, en France depuis plus de trois ans, a été interpellée lundi 21 aout 2006 à son domicile, près de Rennes (35), alors qu’elle avait répondu dans le courant de l’été à la proposition de régularisation envoyée par la prefecture au titre de la circulaire.

Le père de famille étant en prison pour délit mineur, il n’a pu se présenter à l’entretien devant le chef de service des étrangers que le 16 aout.

Après leur entretien, il leur a été dit d’attendre une réponse de la prefecture. Mais ce sont les gendarmes qui sont arrivés !
Ils ont trois enfants dont deux scolarisés. Nous essayons de préparer avec eux un recours juridique (référé liberté) à Rennes, mais il faudrait organiser le soutien sur place ( Yvelines ) car la situation est urgente (ils ont déjà un APRF confirmé, et sont en attente, après leur visite au consulat, d’un laissez-passer qui peut survenir d’un moment à l’autre).

Alors faites passer ce message à tout le RESF et envoyez vos protestations à la prefecture d’Ille et Vilaine au 02 99 02 11 28 ou 02 99 02 10 15.

merci de votre soutien
elen : resf 35

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Sans-papiers c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 900