Une tribune pour les luttes

Affaire Clemenceau : relaxe de fait pour les militants

Article mis en ligne le mardi 21 novembre 2006

Greenpeace se félicite de la décision de la chambre militaire du tribunal correctionnel de Marseille à l’encontre des militants qui avaient bloqué le départ du Clemenceau pour l’Inde en décembre dernier dans le port de Toulon.

Le tribunal vient en effet d’annoncer que tous les prévenus sont déclarés coupables de pénétration non autorisée sur un site militaire mais dispensés de peine et d’inscription au casier judiciaire.

« Greenpeace est évidemment satisfaite du verdict qui s’apparente à une relaxe. C’est la légitimité des actions de Greenpeace qui est reconnue, légitimité d’ailleurs confirmée dès février dernier par le conseil d’état et le Président de la République qui avaient décidé du rapatriement du Clemenceau » déclare Yannick Jadot, directeur des campagnes de Greenpeace France.

Cette importante victoire de Greenpeace restera néanmoins la mise en oeuvre d’une stratégie européenne de dépollution des navires en fin de vie en Europe.

« Avec l’affaire du Probo Koala que nous avions intercepté en Estonie, nous contribuons à la mise en place d’un régime juridique, assorti de pouvoirs de contrôle et de sanction, afin que nos déchêts toxiques ne viennent plus mettre en danger la vie et l’environnement des travailleurs du sud » conclut Yannick Jadot.

Source : www.greenpeace.org

Retour en haut de la page

Thèmes liés à l'article

Communiqués c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20 | 25 | 30 | 35 | 40 | ... | 4475

Greenpeace Marseille c'est aussi ...

0 | 5 | 10 | 15 | 20